GROUPE/AUTEUR:

WORK OF ART

(SUÈDE)

TITRE:
EXHIBITS (2019)
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
A.O.R.

"Un magnifique hommage à l’AOR des années 80 qui préfère la fraîcheur bienfaitrice de l’enthousiasme à l’odeur étouffante de la naphtaline."
LOLOCELTIC - 24.12.2019 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
L’année dernière avait vu paraître le magnifique album de W.E.T. que nous avions encensé dans nos pages. Le supergroupe mélodique, composé de membres de Work Of Art, Eclipse et Talisman lui conférant ses initiales, avait marqué les esprits. Mais cela ne suffisait pas à ses trois leaders. Depuis, Jeff Scott Soto, le T du groupe, a sorti un opus avec son groupe éponyme, SOTO ("Origami") et un autre est à venir en janvier 2020 avec Sons Of Apollo ("MMXX"). De son côté, Erik Martensson a dégainé une nouvelle bombe à fragmentation avec Eclipse ("Paradigm"). Il ne restait donc qu’à Robert Säll, le W, à faire parler de lui. Voilà qui est fait avec le nouveau Work Of Art qui a mis cinq ans à succéder à "Framework" (2014).

Pour ce nouvel album, le trio suédois s’est entouré d’invités prestigieux parmi lesquels nous citerons Jim Peterik (Survivor, Pride Of Lions, etc…) qui a coécrit plusieurs titres, les bassistes Shem Von Schroeck (Toto), Andreas Passmark (Royal Hunt) et Nalle Pahlsson (Therion, Last Autumn’s Dream, ex-Treat), et le claviériste Jonas Oïjvall (ex-Jimi Jamison). Jeff Scott Soto est également venu filer un coup de main à son ami en coécrivant ‘What Do You Want From Me’ avec lui. Mais, sans faire injure à tous ces participants prestigieux, celui qui attire tous les projecteurs est sans aucun doute Vince DiCola. Les Suédois ont réussi à faire sortir de sa retraite le légendaire claviériste, compositeur de bandes originales toutes aussi légendaires ("Rocky" en particulier) et celui-ci s’est parfaitement prêté au jeu. Alors qu’il devait juste interpréter le solo de l’imparable ‘This Isn’t Love’, il en a finalement écrit toutes les lignes de claviers pour un résultat des plus gouleyants et très old school 80’s.

Ce dernier terme est d’ailleurs le leitmotiv de ce véritable voyage dans le passé à bord de la célèbre DeLorean du docteur Emmet Brown de "Retour vers le Futur". D’un ‘Misguided Love’ énergique et hyper accrocheur aux accents à la Journey, jusqu’au mid-tempo ‘Let Me Dream’ qui transpire le ‘Girl On The Moon’ de Foreigner sans sombrer dans le plagiat pour autant, chaque titre aurait eu sa place dans les meilleurs albums de l’âge d’or de l’AOR. Et c’est là aussi l’exploit réussi par Work Of Art : celui de rappeler furieusement les légendes des 80’s tout en réussissant à offrir une production moderne et à garder sa propre identité. On pense à Survivor (‘Another Night’, ‘Gotta Get Out’), à House Of Lords (les claviers grandiloquents de ‘Come Home’), au ‘Jump’ de Van Halen (l’intro de ‘Destined To Survive’) mais l’ensemble reste cohérent et enivrera tous les nostalgiques de cette époque bénie des dieux mélodiques. Quand tout cela bénéficie du chant envoûtant de Lars Safsund et des soli rutilants de Robert Säll, il est inutile d’opposer une quelconque résistance.

Alors que la démarche aurait pu faire craindre une odeur de naphtaline trop envahissante, Work Of Art réussit à rendre hommage à une époque qui voyait triompher les formations offrant un rock mélodique et légèrement musclé sans pour autant sombrer dans la pâle copie carbone. Cet opus apporte finalement une fraîcheur bienfaitrice, surtout quand elle est interprétée avec autant de talent.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/musicofworkofart/



GROUPES PROCHES:
GIANT, STATE OF SALAZAR, SURVIVOR, TOTO, WHITE WIDDOW, JOURNEY, PLACE VENDOME, JIM PETERIK & WORLD STAGE, WIGELIUS, FREE SPIRIT

LISTE DES PISTES:
01. Misguided Love - 3:38
02. Be The Believer - 3:59
03. Another Night - 4:09
04. This Isn’t Love (feat. Vince Dicola) - 4:35
05. Gotta Get Out - 4:18
06. Come Home - 4:13
07. If I Could Fly - 4:08
08. Destined To Survive - 4:31
09. Scars To Prove It - 3:41
10. What You Want From Me - 4:19
11. Let Me Dream - 4:59


FORMATION:
Herman Furin : Batterie
Lars Safsund : Chant / Claviers
Robert Sall : Guitares / Claviers
Andreas Passmark: Basse / Invité
Figge Boström: Basse / Invité
Henrik Linder: Basse / Invité
Jonas Gröning: Claviers / Invité
Jonas Öijvall: Claviers / Invité
Marcus Möller: Claviers / Invité
Mikael Emsing: Invité / Percussions
Nalle Påhlsson: Basse / Invité
Robert Elovsson: Claviers / Invité
Shem Von Schroeck: Basse / Invité
Vince Dicola: Claviers / Invité


TAGS:
80's, Accessible / FM, Old School
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
EDDYA - 24/12/2019 -
0 0
2/5
Mouais ... on est quand même loin de "In Progress" ... la production est vieillotte, les compositions n'ont rien d'extraordinaire. On s'emmerde! Franchement, WoA, c'etait frais, du rock FM moderne, ils avaient un truc. Aujourd'hui c'est insipide, apres l'avoir ecouté 5 fois pour m'en assurer, il est parti a la corbeille (de spotify ;)
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC WORK OF ART
DERNIERE ACTUALITE
WORK OF ART: Les détails sur "Exhibits"
Toutes les actualités sur WORK OF ART
DERNIERE INTERVIEW
« Qui aime bien, châtie bien » comme dit l’adage. C’est fort de ce principe que Ping Ping est parti rencontré le guitariste de Work Of Art, Robert Säll...

NOTES
3/5 (4 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ONI: Alone (2019)
METAL PROGRESSIF A la suite de son premier album remarqué, Oni a fait des choix pertinents en travaillant sur la variété du registre vocal et en proposant un EP à la dimension raisonnable permettant de mieux appréhender sa musique ultra technique et basée sur l’explosion de puissance permanente.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ALTESIA: Paragon Circus (2019)
METAL PROGRESSIF La révélation rock/metal prog de cette fin d’année !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WORK OF ART
WORK-OF-ART_Framework
Framework (2014)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
WORK-OF-ART_In-Progress
In Progress (2011)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
WORK-OF-ART_Artwork
Artwork (2008)
4/5
4.5/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020