GROUPE/AUTEUR:

CATCHLIGHT

(FRANCE)

TITRE:
HELIOS PART ONE (2019)
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
METAL PROGRESSIF

"Entre post rock, rock atmosphérique et rock progressif, Catchlight cherche sa voie."
NEWF - 03.02.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
S’il y a bien un groupe qui a fait des émules aux quatre coins de la planète, c’est Porcupine Tree. Les formations se réclamant de sa filiation musicale se comptent par centaines. Certains l’évoquent du bout des lèvres. D’autres l’assument clairement. Catchlight fait partie de la seconde catégorie, même si le groupe de Steven Wilson n’est pas sa seule influence et que les apports de Tool, Karnivool ou Riverside étaient manifestes à l’écoute du premier album des Lyonnais, "Amaryllis", paru en 2016.

Pour ce deuxième opus, "Helios Part One", on prend les mêmes et on recommence. Ce n’est pas étonnant, vu que ce nouveau concept album est un préquel au premier, dont l’univers post-apocalyptique est basé sur une histoire science-fictionnelle écrite par le guitariste et chanteur Sébastien Arnaud, fondateur de Catchlight. Cependant, il faut saluer les progrès manifestes du groupe en termes de production et de réalisation, dans le but de créer une musique immersive collant parfaitement au propos sombre et mélancolique des textes s’interrogeant sur la survie de l’humanité après la fin de la civilisation.

Si la démarche n’est pas franchement originale, il faut reconnaître à Catchlight un talent certain pour créer des ambiances envoûtantes et émotionnelles. Dans ce registre, les deux premiers titres de l’album (‘Hemera’ et ‘Extinction’) sont les plus réussis et imposent Anathema comme une autre influence évidente du groupe.

Mais comparaison n’est pas raison et même si, comme Anathema ou Tool, Catchlight construit ses compositions sur des montées en puissance destinées à emporter l’adhésion et à provoquer l’émotion, certains morceaux peinent à réellement décoller et s’avèrent peu convaincants. C’est notamment le cas de ‘Nyx’, instrumental electro atmosphérique plutôt monotone, et du très long et répétitif ‘Cyclops’ qui ajoute Nine Inch Nails à la longue liste d’influences de Catchlight.

C’est bien là tout le problème. Multiplier les influences est une chose, les digérer en est une autre. Et même s’il est agréable à écouter, "Helios Part One" ne montre jamais réellement la vraie personnalité de Catchlight, cherchant sa voie entre post rock et rock atmosphérique, tentant des incursions timides dans l’univers du metal et du rock progressif par des emprunts trop voyants à Porcupine Tree (Silent Ghosts’) et laissant à l’auditeur un goût d’inachevé malgré quelques titres très prometteurs (‘Resurrection’). C’est dommage car Catchlight semble avoir un réel potentiel qui ne demande qu’à éclore. Mais l’aventure ne fait que commencer et le groupe a l’avenir devant lui pour prendre ses marques.

Plus d'information sur http://www.catchlight.fr/



GROUPES PROCHES:
KARNIVOOL, FACE THE DAY, TOOL, ANATHEMA, RIVERSIDE, PORCUPINE TREE

LISTE DES PISTES:
01. Hemera - 4:05
02. Extinction - 5:18
03. Silent Ghosts - 5:40
04. Insurrection - 7:08
05. Nyx - 3:53
06. Cyclops - 9:30
07. Resurrection - 8:02


FORMATION:
Arnaud Michelet: Guitares
Michael Holzinger: Batterie
Sébastien Arnaud: Chant / Guitares


TAGS:
Mélancolique, Planant, Sombre, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC CATCHLIGHT
NOTES
4/5 (2 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NORTHTALE: Welcome To Paradise (2019)
METAL MELODIQUE Loin d'être la révolution attendue en matière de power metal et de renouveler le genre, "Welcome To Paradise" est un disque qui vous fera néanmoins passer un bon moment.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANVIL: Legal At Last (2020)
HEAVY METAL Anvil ne lâche rien et propose un nouvel album très sympathique de heavy vintage teinté de hard rock.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CATCHLIGHT
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020