MW / Accueil / Chroniques / JOE OLNICK BAND: Iguana
GROUPE/AUTEUR:

JOE OLNICK BAND

(ETATS UNIS)

TITRE:
IGUANA
ANNEE PARUTION:
2019
LABEL:
AUTOPRODUCTION
GENRE:
ROCK
"Avec cet EP qui s’apparente à une démo, Joe Olnick laisse entendre du potentiel mais sans jamais aller au bout de sa démarche."
NUNO777 - 16.12.2019 -
Si le nom de Joe Olnick vous est familier vous saurez certainement que ce producteur et guitariste américain a déjà sorti six albums avec son groupe, le bien nommé Joe Olnick Band, et que son dernier album se nomme "Iguana".

Joe Olnick n’est pas un débutant dans le monde de la musique, il a travaillé avec de nombreux groupes dans un rôle de producteur et a sorti six albums depuis 2012 avec un fort esprit jam. Il est assez étonnant dans ce cadre qu’il sorte un EP à ce moment de sa carrière. Le contenu de "Iguana", court disque instrumental qui met en musique les aventures de ce drôle d’iguane musicien qui illustre la pochette, va ajouter à l’étonnement la circonspection : l’objet s’apparente plus à une collection d’ébauches de morceaux qu'à un véritable travail abouti. Il est entendu que le degré de finition attendu dans un EP n’est pas celui d’un LP mais quand même, s’en tenir à une succession de riffs répétitifs est loin d’être satisfaisant.

Pourtant les grooves des funky ‘Sticky Floor Nightclub’ et ‘Hit Rocks’ avaient de quoi déboucher sur autre chose que des démos suivies d’un long chorus de guitare. Joe commence à montrer des choses intéressantes sur le très gilmourien ‘Don’s Theme’ et le folk malheureusement trop court ‘Why ?’ mais il retombe vite dans ses travers dans un ‘Misadventures in Hi-Fi’ vide et même à la limite de la plaisanterie avec ses bruits de chiens aux abois et son toucher de guitare aussi assuré que celui d’un jeune apprenti. Et quel intérêt de garnir un EP de moins de vingt minutes d’un interlude de 25 secondes complètement inutile ?

Difficile de trouver satisfaction à l’écoute de cet EP ni même de comprendre la démarche de l’Américain. Un disque à oublier très rapidement qui ne restera, on l’espère pour Joe Olnick Band, qu’une malheureuse anecdote.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/joeolnickmusic/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
DAVID GILMOUR

LISTE DES PISTES:
01. Sticky Floor Nightclub - 4:13
02. Don's Theme - 4:40
03. February 2nd - 0:25
04. Misadventures in Hi-Fi - 3:22
05. Why? - 1:48
06. Hot Rocks - 3:52


FORMATION:
Jamie Aston: Basse
Joe Olnick: Guitares
Stew Bradley: Batterie


TAGS:
Funky, Groovy, Instrumental
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC JOE OLNICK BAND
 
NOTES
 
2/5 (1 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT JOE OLNICK BAND
 
JOE-OLNICK-BAND_Iguana Iguana (2019)
AUTOPRODUCTION / ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2020