ARTISTE:

MANGALA VALLIS

(ITALIE)
TITRE:

VOICES

(2020)
LABEL:

MA.RA.CASH RECORDS

GENRE:

A.O.R.

/ ROCK
TAGS:
FM, Groovy
"Mangala Vallis a définitivement troqué le progressif de ses débuts pour un rock FM musclé flirtant avec l'AOR, pas désagréable mais sans surprise."
CORTO1809 (14.04.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Certains artistes restent fidèles tout au long de leur carrière au style qui les a fait connaître, à tel point que deux albums parus à trente ou quarante ans d'intervalle se ressemblent comme deux jumeaux. D'autres muent au fil du temps, en fonction de leurs expériences personnelles ou pour suivre l'air du temps. D'autres enfin semblent avoir deux vies, tournant résolument le dos à une partie de leur œuvre pour en commencer une autre dans un style radicalement différent.

Mangala Vallis se rattache assurément à la troisième catégorie. Si "Microsolco" (2012) avait déjà amorcé une rupture par rapport aux deux albums sortis dans la première décennie des années 2000, "Voices" la consomme complètement. Exit le "Genesis période Foxtrot" ou le "PFM" dont parlait la chronique de "Lycanthrope". Fini le Mellotron omniprésent. Oubliées les compositions à tiroir, les ruptures de thèmes mélodiques, le caractère un peu théâtral de l'ensemble. Tous ceux qui ont été sensibles aux similitudes marquées du groupe avec le Genesis de la période Peter Gabriel doivent être prévenus : "Voices" n'a que peu (voire pas) de points communs avec "The Book of Dreams" et "Lycanthrope".

Car de progressif, il n'en est point question ici. Les sept compositions qui constituent le menu de "Voices" sont calibrées sur un modèle semblant taillé sur mesure pour la FM : (couplet/refrain) x 2 + break instrumental + reprise du refrain, voilà le programme. Seul 'No Reason' déroge à cette règle, faisant succéder aux 4 premières minutes d'une ballade énergique rappelant Kansas un instrumental sans rapport apparent avec ce qui précède. Tous les titres ont un rythme mid-tempo plus ou moins soutenu, hormis 'Sour' qui termine l'album sur une pointe mélancolique plus douce.

Les mélodies sont globalement flatteuses pour l'oreille et la production limpide rend justice à chaque intervenant, qualité d'autant plus précieuse que tout est joué tutti. Là où certains albums se noient dans une sorte de bouillie sonore, la production de "Voices" permet au contraire de distinguer le rôle de chaque instrument, le mixage très équilibré ne favorisant pas l'un d'entre eux au détriment des autres. La voix de Roberto Tiranti domine les débats : puissante, parfois un peu racoleuse ('An End to An End'), elle ne laisse que peu d'espace aux solos de guitare (principalement) et de claviers (occasionnellement). Si le chant n'est jamais pris en défaut sur sa justesse et sa vigueur, il manque néanmoins de cette sensibilité qui tire le frisson.

Loin du progressif des premiers albums, "Voices" est un disque de rock FM musclé flirtant avec l'AOR, plus proche de Toto, Kansas ou des Eagles que de Genesis ou PFM. Les compositions très agréables et le professionnalisme du groupe fait que l'on passe un bon moment mais dénué de surprise. Plaisant mais pas inoubliable.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/mangala-vallis-81848018394/





LISTE DES PISTES:
01. The Center of Life (04:45)
02. No Reason (06:47)
03. Get It While You Can (06:19)
04. The Voice Inside (06:05)
05. An End to An End (06:34)
06. Demon (07:21)
07. Sour (04:53)

FORMATION:
Gianfranco Fornaciari: Claviers / Piano, Hammond
Gigi Cavalli Cocchi: Batterie
Mirco Consolini: Guitares
Niky Milazzo: Guitares
Roberto Tiranti: Chant / Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
GILLOU57
14/04/2020
 
4
0
C'est indéniablement du rock progressif pourtant ! on est à des années-lumières d'un album de Toto là...moi ça m'a rappelé Spock's Beard par moment. L'album est bien sympa en tout cas.
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MANGALA VALLIS: premier extrait de 'Voices'
 
AUTRES CHRONIQUES
RATTENFÄNGER: Geisslerlieder (2019)
DEATH METAL - Quand les membres de Drudkh épanchent leur soif de death metal, cela donne "Geisslerlieder", deuxième méfait de Rättenfanger, qui charrie les miasmes sinistres d'une peste venue du fond des âges.
LOS OJOS CARNIVOROS: Ep 02 (2020)
ROCK - "EP 02" avec son atmosphère funky et alternative constitue le visage le plus optimiste d'un artiste attachant aux nombreuses facettes.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MANGALA VALLIS
MANGALA-VALLIS_Microsolco
Microsolco (2012)
4/5
4.3/5
MARACASH / ROCK PROGRESSIF
MANGALA-VALLIS_Lycanthrope
Lycanthrope (2005)
3/5
3.8/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
MANGALA-VALLIS_The-Book-Of-Dreams
The Book Of Dreams (2002)
4/5
4.7/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022