ARTISTE:

OCEANS

(ALLEMAGNE)
TITRE:

THE SUN AND THE COLD

(2020)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Growl, Mélancolique
"Oceans poursuit son ascension fulgurante et précoce avec un premier album accrocheur et très bien produit."
DARIALYS (05.03.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A peine deux ans après sa création, la nouvelle formation de death metal Oceans a déjà un curriculum vitae bien rempli. Remarqué dès la sortie de son premier EP, et sans jamais avoir joué le moindre concert, le quatuor signe son premier contrat chez le géant Nuclear Blast en 2019. Tout s'enchaîne alors très vite pour le groupe qui partira déjà en tournée en Europe et en Amérique du Nord en plus de la sortie d'un deuxième EP paru en août 2019. En janvier 2020, les musiciens sortent alors leur premier album baptisé "The Sun And The Cold" pour poursuivre leur fulgurante et précoce ascension.

Musicalement parlant, le groupe se trouve à la croisée des chemins du death metal mélodique, du nu-metal des années 90, voire du post metal. Comme l'on pouvait s'y attendre au regard du label prestigieux chez qui les musiciens ont signé, la production est impeccable. Tous les morceaux sont parfaitement interprétés et d'une propreté admirable, malgré la technicité des différentes parties.

Oceans réussit particulièrement dès lors qu'il déverse une frénésie métallique comme sur l'intro du titre éponyme 'The Sun And The Cold', emmenée par un blast beat et un phrasé de guitare venu droit du black metal des contrées nordiques et hivernales. Le death metal reste tout de même le style de prédilection des Allemands (bien qu'il soit difficile d'englober les quatre musiciens sous cette appellation, deux d'entre eux étant Autrichien et Australien !). Cela se vérifie dans le chant guttural irréprochable et dans l'approche guitaristique très puissante de Timo Rotten, et notamment dans la batterie décapante de J.F Grill.

Bien que le style des musiciens ne soit pas forcément radiophonique, certains morceaux ont tout de même le profil de tubes du genre comme 'Take The Crown' au format ramassé et dont l'alternance chant clean/chant saturé pourrait presque rappeler le Linkin Park des débuts, et surtout 'We Are The Storm' et son refrain immédiat.

Le défaut que l'on pourrait reprocher à cet album est certainement sa densité. Les morceaux étant très puissants et finalement assez ressemblants, une certaine fatigue peut se ressentir sur la durée. Les meilleurs titres sont certainement ceux qui parviennent à mélanger l'approche purement violente du death avec des ambiances davantage tirées du post metal ou du metal atmosphérique comme sur le très bon titre 'Dark'. On apprécie aussi les quelques rares moments d'accalmie comme sur l'intéressant 'Polaris', même s'il est possible de reprocher aux Allemands d'avoir un peu trop lorgné du côté des Suédois de Katatonia et de leur morceau 'Old Heart Falls' tant les titres se ressemblent.

Oceans est encore un groupe jeune qui semble avoir toutes les cartes entre ses mains pour connaître un avenir radieux. Malgré sa courte expérience, la propreté des chansons et le professionnalisme des protagonistes sont irréprochables et nous leur souhaitons bonne chance pour la suite qui s'annonce sous les meilleurs auspices.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/oceansofficialde/



GROUPES PROCHES:
LINKIN PARK, KATATONIA


LISTE DES PISTES:
01. The Sun and the Cold - 5:34
02. We Are the Storm - 6:01
03. Dark - 4:23
04. Paralyzed - 5:25
05. Take the Crown - 3:32
06. Shadows - 4:01
07. Legions Arise - 3:45
08. Polaris - 4:32
09. Truth Served Force Fed - 4:34
10. Water Rising - 3:34
11. Hope - 4:19
12. We Are the Storm (Radio Edit) - 3:47
13. Polaris (Born Free Remix) - 4:56
14. Polaris (Don't Breathe Remix) - 4:15

FORMATION:
J.f. Grill: Batterie
Patrick Zarske: Guitares
Thomas Winkelmann: Basse
Timo Rotten: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
RAPTOR KING: Dinocosmos (2019)
HARDCORE - Caveau d'un sludgecore cosmique, "Dinocosmos" clôt en beauté la saga de Raptor V. Vive Electric Dream Salamandar, son fils encore plus frappé et vicieux que lui !
TREPALIUM: From The Ground (2020)
METAL FUSION - Trepalium est de retour aux affaires avec un "From The Ground" nécessaire - car le groove-metal attendait son dieu - et suffisant, car dans le format d’un court album l’essentiel est clairement dit.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021