GROUPE/AUTEUR:

NIGHTWISH

(FINLANDE)

TITRE:
HUMAN. :II: NATURE. (2020)
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
METAL MELODIQUE

"Nightwish accouche d'un album étonnant et équilibré à la profondeur d'écriture variée et ambitieuse. Incontestablement un incontournable de l'année, du genre, du metal, de la musique."
PROGRACER - 09.04.2020 - (1) Avis des lecteurs - (6) commentaire(s)
5/5
Par l'engouement qu'il suscite à travers la planète, Nightwish est l'un des plus grands groupes du XXIème siècle. Ses sorties sont attendues fébrilement par des millions de fans à l'instar d'Iron Maiden ou Metallica. Certainement l'album le plus attendu de 2020, "Human. :II: Nature." débarque enfin dans les bacs. Malheureusement, le confinement de près de la moitié de l'humanité met à mal la grande messe promotionnelle bâtie par le label, mais ont-ils vraiment besoin de ça pour que leur rejeton soit couronné de succès ? Probablement pas, compte tenu de la fidélité de leur fan base gigantesque.

Pour leur dixième album, les Finlandais ont fait les choses en grand avec un double album concept, une première pour eux. Le titre ne laisse guère de doute quant au concept qui sera la nature humaine, l'Homme et la Nature (si, si !). Les premiers titres s'inscrivent dans la continuité de "Endless Forms Most Beautiful" avec un 'Music' qui ouvre délicatement le bal sur une lente montée symphonique puis une première session acoustique avant de prendre de la hauteur vers un refrain et une orchestration caractéristiques. Il donne une première indication sur la suite qui sera faite de nombreuses harmonies vocales sur les refrains avec Marko Hietala et Troy Donokcley qui secondent souvent Floor sur ces parties, donnant un aspect original et authentique à l'ensemble. Seul le très metal 'Pan' déroge à la règle avec de nombreux chœurs grandiloquents faits pour renforcer le côté hymnique du refrain.

La tendance vocale de l'album est au partage des tâches. Bien sûr, Floor est la principale actrice de cette section mais Troy, qui prend le lead sur le bucolique 'Harvest', et Marko, qui fait de même sur 'Endlessness', participent grandement aux arrangements vocaux et leur voix est très présente sur nombre de titres ('How's The Heart', 'Music'). Floor Jansen est certainement la plus grande chanteuse au monde aujourd'hui et Tuomas Holopainen l'a bien compris. Elle repousse les limites du compositeur dans l'écriture et il lui aménage des moments de bravoure mémorables comme le final de 'Shoemaker' où son chant lyrique en soprano montre l'incroyable spectre vocal à sa disposition. Émotion garantie.

Dès les premières écoutes, l'impression d'avoir déjà entendu certains thèmes s'impose à l'auditeur mais c'est plus dû à la redoutable efficacité de l'écriture de Tuomas qu'à une redondance avec les exercices précédents. "Human. :II: Nature." s'impose d'emblée comme un standard mélodique, comme une évidence dans l'œuvre globale du groupe, où il y trouve sa place en un clin d'œil.

On y retrouve la variété habituelle du groupe qui s'attèle tour à tour à des pièces metalo-symphoniques (l'acerbe critique de l'omniprésence des écrans qu'est 'Noise' ou l'effréné 'Tribal'), à de douces mélodies calmes (le délicat 'Procession') et à des hymnes celtisants comme 'How's the Heart' au refrain imparable et au final bluffant (merci Mme Jansen), et 'Harvest' que Troy interprète magnifiquement. Ce dernier titre est l'expression d'un lien unique entre l'homme et la nature, illustré par des textes profonds sur le culte que l'homme a toujours porté à la terre nourricière, celle-là même à qui tout être retourne à l'heure de la mort.

Le second disque est, quant à lui, entièrement dédié à la Nature, à l'Océan ('The Blue'), à la flore ('The Green'), à la terre ('The Moors') et aux beautés de notre monde parfois glacial ('Quiet As The Snow'). Intitulée 'All The Works Of Nature Which Adorn The Earth', cette longue fresque contemplative d'une trentaine de minutes est entièrement instrumentale et acoustique. Elle est principalement interprétée par The London Session Orchestra et The Metro Voices Choir qu'accompagnent Tuomas aux claviers et Troy avec ses instruments traditionnels. Quelques grincheux reprocheront au thème de violoncelle une trop grande proximité avec celui de Game Of Thrones, mais le travail de composition de Tuomas n'en est pas moins osé et exceptionnel. Il va jusqu'à intégrer dans 'Anthropocene' le thème de l'Hymne Hurrien à Nikkal, considéré comme la plus ancienne composition musicale connue et retrouvée sur une tablette mésopotamienne datant de plus de 3.200 ans.

Le dernier mouvement 'Ad Astra' clôt majestueusement l'œuvre sur la célèbre citation ("The Pale Bue Dot") de l'astrophysicien américain Carl Sagan qui, devant une photo du système solaire prise dans son entièreté par la Sonde Voyager 1, s'extasiait sur le pâle point bleu qu'est la Terre vue de l'immensité de l'espace. Cette allégorie résume à elle seule la quintessence du travail de composition ambitieux et formidable de Nightwish sur cette fin d'album magnifique. Cette pièce symphonique (au sens littéral), bien qu'à mille lieues de ce que beaucoup d'entre nous écoutent, apporte à l'œuvre une dimension encore plus grande que la seule création musicale. Holopainen cherche à nous faire prendre conscience de la rareté de notre planète et de sa nature unique et exceptionnelle. Écoutons-le.

Si cette chronique est si longue, c’est qu’après plusieurs écoutes, vous comprendrez qu'il y a tant de choses à dire sur un tel album qu’une simple chronique n'est pas suffisante. Mais s'il faut résumer, disons que Nightwish accouche d'un album étonnant et équilibré qui comptera dans l'histoire du metal symphonique par la profondeur de son écriture variée et ambitieuse, par l'exceptionnelle interprétation de tous ses protagonistes et par l'émotion que sa musique est capable de procurer. Les fans ne se seront pas posé la question mais les autres peuvent y aller les yeux fermés car la variété épique des ambiances et des styles leur donnera nécessairement des raisons de l'apprécier. Incontestablement un incontournable de l'année, du genre, du metal, de la musique.

Plus d'information sur http://www.nightwish.com/



GROUPES PROCHES:
UNSUN, ISSA, FASTLANE FLOWER, ALYSON AVENUE, FOREVER SLAVE, VISIONS OF ATLANTIS, CORONATUS, IOEARTH, TROPHALLAXY, FACTORY OF DREAMS

LISTE DES PISTES:
01. Music
02. Noise
03. Shoemaker
04. Harvest
05. Pan
06. How's The Heart?
07. Procession
08. Tribal
09. Endlessness
10. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Vista
11. All The Works Of Nature Which Adorn The World - The Blue
12. All The Works Of Nature Which Adorn The World - The Green
13. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Moors
14. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Aurorae
15. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Quiet As The Snow
16. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Anthropocene (incl. "hurrian Hymn To Nikkal")
17. All The Works Of Nature Which Adorn The World - Ad Astra


FORMATION:
Emppu Vuorinen: Guitares
Floor Jansen: Chant
Kai Hahto: Batterie
Marco Hietala: Chant / Basse
Troy Donockley: Flûte, Cornemuse
Tuomas Holopainen: Claviers


TAGS:
Celtique, Epique, Symphonique, Chant féminin
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
THIERRY97 - 11/04/2020 -
0 2
4/5
Etonnant !

Cet album n'est pas mauvais en soi mais je ne dirais pas que cet album mérite 5 étoiles...
Si on le change de catégorie, prog folk pourquoi pas mais alors métal surement pas !
Mise à part la guitare qui fait gentiment métal, cet album est bien trop soft pour figurer dans ma play-list métal et le Dieu du métal sait à quel point j'aime Nightwish...
Dommage, je m'attendais à un meilleur hommage même si je le trouve très agréable à écouter, voir très bon (très propre, bien écrit), il ne restera pas dans mes albums incontournables, hélas....

Haut de page
(6) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
MANDRIX - 05/07/2020 15:51:28
0
Cet opus est ambitieux mais il faut bien admettre que si Music, Noise, Pan, Tribal et Endlessness sont dans le style Metal symphonique de Nightwish que l'on aime avec de vrais trouvailles dans les arrangements et les capacités vocales de Floor avec les voix de Marco et Troy par moment, le reste est plutôt du folk progressif qui s'éloigne du Metal. Quand au CD2 purement instrumental, je veux bien que l'on donne une dimension symphonique à un manifeste pour la défense et l'amour de la terre mais il n'y a plus de Metal du tout et pour dire la vérité, je me suis ennuyé à la moitié de ce CD. J'ai noté 3.
OP467 - 12/04/2020 09:43:03
0
Certes la musique n est pas très metal mais ce n est pas gage de qualité musicale. Je considere cet album comme un des moins inspiré de leur carrière, un bel habit et de beaux arrangements qui ne masquent pas le fond...3/5
PROGRACER - 11/04/2020 23:10:40
2
J'entends vos commentaires et avis, et je les comprends. L'album ne sera pas forcément marquant pour les fans d'Oceanborn ou pour ceux que le virage moins metal que prend Nightwish n'apprécient pas. Mais il a d'autres qualités, mélodiques, de composition, d'universalité et d'osmose entre les musiciens qui draineront de nouveaux fans pour qui il représentera plus à leurs yeux et les amèneront vers les anciens albums. Nightwish continue d'écrire son histoire et elle n'est pas linéaire. Je trouve que c'est leur plus grande qualité.
ILAS - 11/04/2020 18:47:25
1
Surprenant, mais magnifique. Certes, ce n'est pas très métal, mais c'est juste de la splendide musique, qui navigue entre divers types musicaux! Comme d'autres l'ont écrit dans leurs commentaires, j'attendais à la base quelque chose de plus métal de la part de Nightwish. Au début je dis "dommage", puis on oublie. Franchement, ne cataloguez cet album dans aucune case, installez-vous confortablement un bon casque sur les oreilles, et profitez!
OP467 - 10/04/2020 13:32:50
0
Les titres Shoemaker, Pan,Procession,Endlessness sont du grand Nighrwish, alliant forcé et lyrisme. Noise et Harvest très en dessous de ses standards. Le reste étant tout juste passable. 2.5/5 pour le disque 1
Haut de page
EN RELATION AVEC NIGHTWISH
DERNIERE ACTUALITE
NIGHTWISH dévoile tous les titres de Human. :II: Nature. en vidéo
Toutes les actualités sur NIGHTWISH
DERNIER ARTICLE
NIGHTWISH + BEAST IN BLACK - ACCORHOTELS ARENA - 10 NOVEMBRE 2018
Un souffle chaud venu du Grand Nord Tous les articles sur NIGHTWISH
DERNIERE INTERVIEW
"Il ne faut pas oublier que le point essentiel qui a fait sortir le groupe du lot, c’est probablement la façon de chanter de Tarja"

NOTES
3.7/5 (6 avis) 3.9/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GREEN DAY: Father Of All... (2020)
ROCK "Father Of All Motherfuckers" est un ensemble tonique et entraînant, une collection de dix chansons qui donnent envie de repasser l'album en boucle et de s'enivrer de son énergie dangereusement communicative.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
MIKE PATTON: Corpse Flower (2019)
ROCK Né de l’improbable rencontre du compositeur Jean-Claude Vannier et du chanteur Mike Patton, "Corpse Flower" est un disque subtil et élégant incarné par une interprétation charismatique et personnelle. Une vraie réussite artistique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NIGHTWISH
NIGHTWISH_Endless-Forms-Most-Beautiful
Endless Forms Most Beautiful (2015)
4/5
3.7/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Imaginaerum
Imaginaerum (2011)
4/5
3.8/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Dark-Passion-Play
Dark Passion Play (2007)
4/5
3.6/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_End-Of-An-Era
End Of An Era (2006)
5/5
4.7/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
NIGHTWISH_Once
Once (2004)
3/5
4.1/5
NUCLEAR BLAST / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020