GROUPE/AUTEUR:

DELIVERANCE

(FRANCE)

TITRE:
HOLOCAUST 26:1-46 (2020)
LABEL:
DEADLIGHT
GENRE:
BLACK METAL / DOOM

"Avec "Holocaust 26:1-46", Deliverance continue de bâtir un édifice qui n'appartient qu'à lui, qu'il corrompt de kystes extérieurs pour au final étaler une noirceur plus austère et palpiter d'une sève plus black metal encore."
CHILDERIC THOR - 21.02.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Sans doute parce que ses deux têtes pensantes, le chanteur Pierre Duneau (Memories Of A Dead Men) et le guitariste Etienne Sarthou (AqME), ne sont pas issus du sérail, Deliverance n'est pas un groupe de black metal tout à fait comme les autres, tentant l'alliance entre art noir et sludge, ce qu'il n'est du reste pas le seul à réaliser, pour aboutir à quelque chose de pourtant viscéralement glacial et tourmenté.

De fait, les Français ont finalement  toute leur place au sein d'un genre qui a démontré depuis longtemps sa capacité à évoluer, à s'affranchir des règles, à enjamber les frontières. Les ayatollahs pesteront pourtant face à cette musique hybride et protéiforme. Tant pis pour eux car il faut être sourd ou de très mauvaise foi pour ne pas mesurer toute la froide et corrosive noirceur qui s'écoule des plaies béantes que scarifient des musiciens dont le métier et la force visionnaire leur commandent une expression techniquement irréprochable et néanmoins authentiquement sinistre.

Après "Chrst" qui en a torturé plus d'un, le groupe met bas ce '"Holocaust 26:1-46" qui réussit le pari de sonner encore plus black que son prédécesseur tout en expérimentant encore davantage. Ce qui peut paraître antinomique. Le résultat est pourtant là, toujours aussi frissonnant, toujours aussi tranchant, toujours aussi désincarné. Sa défloration n'en demeure pas moins ardue, pénible tant le groupe refuse tout compromis, ne cédant jamais aux sirènes de la facilité. On peut même affirmer qu'il ne cherche surtout pas à brosser le pélerin dans le sens du poil, à l'image de 'Saturnine' qui ouvre cette œuvre d'une austérité bressonienne. Austère, cette amorce a quelque chose d'une longue et pétrifiée errance où la beauté a été mise en jachère. D'une âpreté maladive, le chant de Pierre participe avec ce tempo souffreteux à l'érection d'un décor à la fois crépusculaire et rongé par la folie.

Si, titre le plus norvégien du lot, 'Sancte Iohannes' répand un blizzard glacial dans les lugubres corridors d'un château avalé par la brume - encore que certains détails viennent perturber cette lecture -, rarement "Holocaust 26:1-46" emprunte la route qui lui semble promise. Ainsi, passée une entame déchaînée, 'God In Furs' serre très vite le frein à main, traçant dans le sol un gouffre au fond duquel germent des nappes d'ambiances funèbres. Et que dire de 'The Gyres' dont l'introduction nimbée d'un psychédélisme floydien semble être vomie de nulle part. Le reste du morceau renoue avec la force rampante et déglinguée de 'Saturnine' qui a servi de patron à l'album, avant que cette voix noyée sous un halo spectral ne resurgisse en fin de parcours.

Nous la croisons de nouveau un peu plus loin le temps de 'Holocaust...' qui dévide ce rythme ankylosé que creusent des guitares polluées au goût de rouille jusqu'à cette dernière partie qui tricote des instants de mort au-dessus d'un puits sans fin. Et si 'Makbenach' ravive les flammes du pur black metal c'est pour mieux ensuite nous égarer dans les méandres malsains d'un rock hanté et contrit. Allaité, comme son prédécesseur,  aux seins de la religion, on devine toutefois que "Holocaust 26:1-46" recourt à ce thème comme d'un terreau pour développer un récit plus personnel dont les six morceaux forment les chapitres successifs.

Ce faisant, Deliverance continue de bâtir un édifice qui n'appartient qu'à lui, qu'il corrompt de kystes extérieurs pour au final étaler une noirceur plus austère et palpiter d'une sève plus black metal encore.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/deliveranceband/



GROUPES PROCHES:
AQME, BLUT AUS NORD, MEMORIES OF A DEAD MAN

LISTE DES PISTES:
01. Saturnine - 7:41
02. God in Furs - 9:38
03. The Gyres - 7:36
04. Sancte Iohannes - 7:03
05. Holocaust For The Oblate - 8:47
06. Makbenach - 8:28


FORMATION:
Etienne Sarthou: Guitares
Fred Quota: Batterie
Pierre Duneau: Chant
Sacha Février: Basse


TAGS:
Dissonant, Expérimental, Lourde, Mélancolique, Oppressant, Sombre
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DELIVERANCE
DERNIERE ACTUALITE
DELIVRANCE SE LIVRE SUR MUSIC WAVES!
Toutes les actualités sur DELIVERANCE
DERNIERE INTERVIEW
Plus de deux ans après "Chrst" qui encore hante les nuits de nos chroniqueurs extrêmes, Deliverance est de retour avec le très attendu "Holocaust 26:1-46". Music Waves avait rendez-vous avec sa tête pensante Etienne Sarthou pour faire le point...

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
VIRGIL DONATI: Ruination (2019)
METAL PROGRESSIF Parangon du jazz-rock moderne très inspiré des classiques, Virgil Donati revient avec "Ruination", un album instrumental virtuose traversé par quatre compositions chantées de belle tenue.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PERIHELION: Agg (2019)
POST METAL L'excellent post rock/metal des Hongrois pâtit d'une production déséquilibrée qui empêche de profiter pleinement de leur prometteur potentiel. Pas rédhibitoire, mais dommage.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DELIVERANCE
DELIVERANCE_Chrst
Chrst (2017)
4/5
-/5
DOOWEET / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020