GROUPE/AUTEUR:

DYNAZTY

(SUÈDE)

TITRE:
THE DARK DELIGHT (2020)
LABEL:
AFM RECORDS
GENRE:
HEAVY METAL

"Le metal mélodique et moderne de Dynazty s'inscrit dans la lignée des productions actuelles du genre, sans le révolutionner mais en en respectant suffisamment les codes pour être efficace. À écouter."
PROGRACER - 25.03.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Depuis un très récent album de metal moderne dans l'ère du temps en 2018, Dynazty s'est invité à la table du heavy mélodique moderne aux côtés de Beast In Black, Battle Beast ou Amaranthe. Ces derniers en particulier partagent Nils Molin au chant qui officie seul ici depuis une douzaine d'années et aujourd'hui encore sur ce septième album. Alors, confirmation ?

Voix trafiquée, mélodie facile, gros son, gros riffs, solo virevoltant et chant expressif : les ingrédients sont là dès les premières notes d'un 'Présence of Mind' aussi attendu qu'efficace. La suite n'est pourtant pas aussi naturelle et bien moins évidente, la faute à une rythmique effrénée et balourde sur le triptyque qui suit. La volonté de vouloir coller aux standards du moment et des stars actuelles du genre y est trop visible avec des mélodies alambiquées et une tendance de Molin à monter dans les aigus ce qui pourra taper sur les nerfs de l'auditeur dès les premières écoutes, alors même que l'apport de growls sur 'From the Silence' ne gomme pas cette dérangeante impression.

La power ballad 'Hologram' amène une respiration bienvenue avec un chant enfin contenu et une efficacité mélodique retrouvée. Et c'est là que tout bascule. Car la suite va réjouir l'amateur de metal mélo et des groupes cités plus haut et ce, dès 'Heartless Madness' avec son refrain sautillant (pas très subtil, mais diablement efficace !). Dès lors, les claviers prennent une plus grande place, arrondissant le son et gommant la rudesse maladroite du début. Les brûlots mélodiques s'enchaînent avec bonheur avec 'Waterfall' et 'Threading The Needle' rappelant avec plaisir les Suédois de Cyhra, l’entraînant 'Apex' à la Amaranthe, puis le très addictif 'The Man And The Elements' avec son riff celtique et son solo maidenien, pas forcément très original mais enfin dans le ton. Un mot enfin sur l'éponyme 'The Dark Delight', au riff cloné du 'Thenderstruck' d'AC/DC qui clôt l'album sur une note mitigée puisque sa parenté avec l'intouchable tube des Australiens dérange alors que son immédiateté fait mouche dès la première écoute et lors de toutes les suivantes.

Sans réelle surprise et mise à part la déception du premier tiers de l'album, Dynazty propose un nouvel album réussi mais qui laisse un goût d'inachevé au regard de son étrange agencement. Pour autant, la production, l'interprétation efficace et la propension des Scandinaves à délivrer des mélodies accrocheuses permettra à tous les adeptes de metal mélodique moderne de passer un bon moment avec un "The Dark Delight" dans la lignée de ce que l'on pouvait en attendre.

Plus d'information sur http://www.dynazty.com



GROUPES PROCHES:
NIGHTWISH, AMARANTHE, JORN LANDE

LISTE DES PISTES:
01. Presence Of Mind
02. Paradise Of The Architect
03. The Black
04. From Sound To Silence
05. Hologram
06. Heartless Madness
07. Waterfall
08. Threading The Needle
09. The Man And The Elements
10. Apex
11. The Road To Redemption
12. The Dark Delight


FORMATION:
George Egg: Batterie
Jonathan Olsson: Basse
Love Magnusson: Guitares
Mike Lavér: Guitares
Nils Molin: Chant


TAGS:
Chant éraillé
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC DYNAZTY
DERNIERE ACTUALITE
DYNAZTY: Les détails sur 'The Dark Delight'
Toutes les actualités sur DYNAZTY
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
BURY TOMORROW: Cannibal (2020)
METALCORE Avec "Cannibal", le metalcore de Bury Tomorrow tend à se dissoudre dans des choix minimalistes qui diminuent un peu plus l’intérêt que l’on peut porter à la musique des Anglais. Un produit prêt à être consommé et vite digéré.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PETOSAURE: Le Musc (2019)
POP "Le Musc" est profondément charnel et libidineux, terriblement sensuel et sensible. Si l'amour est une souffrance, Petosaure en témoigne mais souffle avec son empreinte toute personnelle la brume âcre des sentiments perdus pour laisser entrevoir l'espoir d'un renouveau.
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DYNAZTY
DYNAZTY_Firesign
Firesign (2018)
3/5
4/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020