ARTISTE:

BUFFALO SUMMER

(ROYAUME UNI)
TITRE:

DESOLATION BLUE

(2020)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, FM, Folk, Groovy, Old School, Psychédélique, Sudiste
"Avec "Desolation Blue", Buffalo Summer offre un album de rock vintage parfaitement calibré et superbement interprété mais qui semble garder le frein à main serré."
LOLOCELTIC (28.04.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après dix années d'existence et deux opus studio, dont le dernier en date, "Second Sun" (2016) qui leur avait offert une reconnaissance méritée, les Gallois de Buffalo Summer sont de retour avec une troisième offrande discographique, étape souvent considérée comme charnière dans la carrière d'un groupe. Pour cela, la bande de Swansea a encore fait confiance au producteur Barrett Martin (REM, Queens Of The Stone Age) qui en profite pour ajouter quelques percussions et claviers. Ce dernier a également amené un de ses protégés à participer à cet opus puisque Peter Buck (REM) vient jouer de la douze cordes et de la mandoline sur deux titres.

Si cette association de bienfaiteurs du Rock apporte encore plus de crédibilité à la carrière prometteuse de Buffalo Summer, elle n'est cependant pas suffisante pour faire de ce "Desolation Blue" un album incontournable. Entendons-nous bien : il n'y a rien de mauvais ici et certains titres valent clairement le déplacement. Enrichi par la lap-steel de Kelby Ray Caldwell (The Cadillac Three), 'Hit The Ground Running' offre un riff hypnotisant et un refrain imparable pour un résultat énergique, direct et groovy avec une légère touche psychédélique. 'If Walls Could Speak' s'appuie sur une basse ferroviaire avec un refrain très 70's, oscillant entre Whiskey Myers et les Black Crowes. L'ombre de ces derniers plane également sur 'The Mirror' alors que celle de Free est présente sur le refrain explosif de 'When You Walk Away' alternant avec des couplets aériens et psychédéliques.

Le problème, c'est que le rock des Gallois est excellent mais il n'apporte pas grand-chose, donnant même la sensation de ronronner sur une seconde partie dont seul émerge un 'Everybody's Out For Number 1' au riff tempétueux et au refrain cynique et accrocheur. Le meilleur exemple en est la ballade 'Dark Valentine' déjà entendue mille fois. Certes, c'est très bien fait et Andrew Hunt prouve une nouvelle fois qu'il est un chanteur de premier ordre aux performances envoûtantes, mais on a l'impression d'entendre l'orgue de Jon Lord (Deep Purple) et on attend le solo de Gary Moore. On pense souvent à Free ou à Led Zeppelin mais sans que le quatuor réussisse à déclencher plus qu'un acquiescement respectueux. Le final spectral, composé du folk-rock de 'The Bitter End' et du crépusculaire 'Pilot Light' dont la basse semble rendre hommage à Twin Peaks, offre cependant une belle mélancolie et mérite que l'on s'y attarde.

Avec "Desolation Blue", Buffalo Summer offre l'exemple typique de l'album parfaitement calibré et superbement interprété mais qui semble garder le frein à main serré, empêchant ainsi l'ensemble de décoller alors que le potentiel est évident. Reste à savoir si les Gallois ont ici fait preuve d'un peu de suffisance ou s'ils ont eu du mal à gérer la pression inhérente à un troisième album censé devoir les faire passer du rang d'espoirs talentueux à celui de formation confirmée. Peu importe au bout du compte, et nous ne saurions que trop leur conseiller de lâcher les chevaux la prochaine fois pour éviter de gâcher un talent tellement évident.


Plus d'information sur http://buffalosummer.net/





LISTE DES PISTES:
01. The Power & The Greed - 3:41
02. Hit The Ground Running - 3:19
03. If Walls Could Speak - 3:45
04. The Mirror - 3:04
05. When You Walk Away - 4:04
06. Last To Know + 3:31
07. Dark Valentine - 6:04
08. Deep Water - 3:15
09. Everybody’s Out For Number 1 - 3:21
10. Untouchable - 2:54
11. The Bitter End - 4:19
12. Pilot Light - 5:17

FORMATION:
Andrew Hunt: Chant
Darren King: Basse
Gareth Hunt: Batterie
Jonny Williams: Guitares
Barrett Martin: Claviers / Batterie / Invité
Emma Bryden: Invité / Violoncelle
Kelby Ray Caldwell: Invité / Lap Steel
Peter Buck: Guitares / Invité / Mandoline
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BUFFALO SUMMER : Nouvelle vidéo
DERNIERE INTERVIEW
BUFFALO SUMMER (21 AVRIL 2016)
A l'occasion de la sortie "Second Sun", Music Waves a rencontré ceux qui se posent comme les dignes successeurs de The Black Crowes...
 
AUTRES CHRONIQUES
ABYSMAL DAWN: Phylogenesis (2020)
DEATH METAL - “Phylogenesis” est un album plein de classe, parfois classique, mais toujours bourré d’énergie. Une météorite glacée née dans la tourmente.
TRIVIUM: What The Dead Men Say (2020)
THRASH - Trivium signe là encore un bel album de thrash metalcore mélodique efficace et relativement inspiré aux compositions détonantes.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BUFFALO SUMMER
BUFFALO-SUMMER_Second-Sun
Second Sun (2016)
4/5
-/5
UDR MUSIC / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022