ARTISTE:

INTRONAUT

(ETATS UNIS)
TITRE:

FLUID EXISTENTIAL INVERSIONS

(2020)
LABEL:

METAL BLADE RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant hurlé, Choeurs, Groovy, Psychédélique, Sombre, Technique
"Depuis ses débuts, la musique polymorphe et impétueuse d'Intronaut attire autant qu'elle intrigue. "Fluid Existential Inversions" ne sera pas une exception..."
NUNO777 (16.03.2020)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec sa musique polymorphe et impétueuse, Intronaut attire autant qu’il intrigue. En sortant un "The Direction Of Last Things" sous forme d’accomplissement dans le dosage de toutes ses composantes musicales, les Américains ont consolidé leur rang dans le metal progressif. Le ciel dégagé qui s’offrait aux quatre compères plus que jamais soudés depuis le révélateur "Prehistoricisms" de 2008 s’est assombri quand ils ont décidé de se séparer de leur batteur et membre fondateur Danny Walker. S’ajoute à cela un changement de label, qui est parfois l’occasion de faire un bilan, qui explique en partie la longue période de gestation de cinq ans depuis "The Direction Of Last Things". C’est donc plein d’interrogations que l’on aborde ce très attendu sixième album.

Quelques secondes de suspens le temps de ‘Procurement of the Victuals’ avant que les premières notes de ‘Cubensis’ ne rassurent sur la contribution structurante du nouveau batteur Alex Rudinger (Whitechapel) et ne confirment la persistance de la signature des Américains à agencer ses multiples cycles de puissance et de finesse. Pendant ces cinq années, Intronaut ne s’est pas oublié et continue de travailler un matériau d’une grande complexité harmonique avec ses enchevêtrements rythmiques virtuoses (‘Pangloss’, ‘Tripolar’, ‘Cubensis’) et ses entrelacements envoûtants à deux guitares (‘Contrapasso’, ‘Check Your Misfortune’, ‘Pangloss’). Mieux que cela, les Américains ont progressé dans leur connaissance d’eux-mêmes, maîtrisant leur œuvre dans sa complétude, des assemblages dans les constructions et les cassures qui atteignent un degré de fluidité supérieur jusqu’au rendu sonore, véritable prouesse de la paire Josh Newell et Kurt Ballou (High On Fire, Isis), d’une limpidité impressionnante pour une musique d’une telle densité.

"Fluid Existential Inversions" procède d’une impulsion créatrice qui donne la sensation d’une grande spontanéité. Intronaut active son cerveau reptilien davantage que son néocortex, la puissance est brute et les riffs jamais retenus tandis que les ponts font franchement baisser la température. Il en ressort aussi une vraie homogénéité s’appuyant sur un schéma d’alternance de séquences sludge (‘Contrapasso’, ‘Check Your Misfortune’), metalcore (‘The Cull’) ou metal progressif (l’épique et ondulatoire ‘Speaking of Orbs’) et de viaducs instrumentaux sous forme de trips psychédéliques hypnotiques (la whammy de ‘Tripolar’, ‘Pangloss’, ‘Check Your Misfortune’) ou post-rock (‘The Cull’, ‘Cubensis’). Pour mieux équilibrer le résultat, Intronaut dessine moins de sinuosités jazz, qui apparaissent particulièrement dans ‘Cubensis’, ‘Tripolar’ et ‘Pangloss’, et calme ses penchants expérimentaux quand les espaces se libèrent. Les chants metalcore (‘Check Your Misfortune’ et ‘The Cull’) laissent davantage s’exprimer la nuance et les chœurs (‘Contrapasso’, Cubensis’) et les arrangements d’ambiance comme le mellotron (‘Contrapasso’, ‘Tripolar’) enrobent le tout avec une couleur inédite.

Ces cinq ans de repos ont permis aux musiciens d’Intronaut de se vider la tête et de retrouver une fraîcheur dans la composition. Le geyser en perpétuelle ébullition qu’est "Fluid Existential Inversions" est incontestablement l’expression du profond génome d’Intronaut avec quelques mutations subies entre-temps donnant une plus vive expression mélodique et un goût pour l’embellissement qui tranche avec la radicalité de la jeunesse. Comme tous les albums d’Intronaut, "Fluid Existential Inversions" demande un effort et de la concentration. Plus qu’aucun autre album la récompense est à la hauteur de l’investissement.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/intronaut/



GROUPES PROCHES:
BETWEEN THE BURIED AND ME, TOOL, VOIVOD, MASTODON, TEXTURES

LISTE DES PISTES:
01. Procurement Of The Victuals
02. Cubensis
03. The Cull
04. Contrapasso
05. Speaking Of Orbs
06. Tripolar
07. Check Your Misfortune
08. Pangloss
09. Sour Everythings

FORMATION:
Alex Rudinger: Batterie
David Timnick: Chant / Guitares
Joe Lester: Basse
Sacha Dunable: Chant / Guitares
Ben Sharp: Guitares / Invité / 3,9
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 
DERNIERE ACTUALITE
INTRONAUT : Nouveau morceau
 
AUTRES CHRONIQUES
VOODOO SIX: Simulation Game (2020)
HARD ROCK - Avec "Simulation Game", écrin d'un hard rock classique sans être poussiéreux, Voodoo Six ne simule pas, déclenchant en nous un orgasme salvateur.
WAITING FOR MONDAY: Waiting For Monday (2020)
A.O.R. - "Waiting for Monday" est un bon album d'AOR pour les amateurs de Journey.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT INTRONAUT
INTRONAUT_The-Direction-Of-Last-Things
The Direction Of Last Things (2015)
5/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020