.
.
GROUPE/AUTEUR:

BACKWATER

(SUISSE)

TITRE:
ROCK'N'ROLL HISTORY (2020)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HARD ROCK

"Avec ce "Rock'n'Roll History", les Suisses de Backwater offrent un album d'un hard rock classique et sans prétention mais à l'efficacité rarement prise en défaut."
LOLOCELTIC - 31.03.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
En 2011, après la sortie de l'excellent "Jail", Sideburn voyait sa formation exploser pour des raisons qui semblaient dépasser le domaine musical. La section des cordes partait former Backwater en compagnie du chanteur Marc Vermot et du batteur Chris Bardet et sortait un premier opus éponyme en 2015. Sans qu'il soit possible d'en tirer des conclusions hâtives, Fred Gudit (guitare) et Michel Demierre (basse) ne semblent pas être les garants d'une grande stabilité de line-up puisqu'à l'aube de leur nouvelle livraison discographique, leur formation est à nouveau marquée par deux changements. Boris (guitare), qui avait quitté Sideburn en leur compagnie, a cédé sa place à Stéphane Montbaron et le poste de batteur est désormais tenu par Thierry Wetzel.

Pourtant, ces bouleversements ne semblent pas avoir profondément modifié l'identité du quintet de Lausanne. Nous sommes toujours ici dans un hard rock à l'identité australienne fortement marquée. Pour ce "Rock'n'Roll History", nos amis suisses ont souhaité enregistrer en conditions live dans les studios de la Fonderie à Fribourg, conférant ainsi un aspect plus vintage et authentique à leur musique qui n'en manquait déjà pas. L'ombre d'AC/DC plane toujours sur des titres tels que le groovy 'Sweet Little Passion', ou sur 'I Just Want Love' ou 'Rock'n'Roll History' qui offrent aussi bien des chœurs virils que des lignes de basse, des soli rutilants ou des refrains catchy tout droit sortis du moule forgé par le gang des frères Young il y a déjà plus de 40 ans.

Mais même si 'Overdrive' ou 'Ride Down' creusent le même sillon avec un intérêt moindre, Backwater sait varier les plaisirs. Toujours en provenance d'Australie, on retrouve quelques touches qui rappellent furieusement Rose Tattoo à grand coups de slide et d'une énergie punk coléreuse ('Shine For Me', 'Rosie Got A Gun'). 'Welcome To My World' se fait un peu plus ambitieux en alternant des couplets reptiliens tournant autour de leur proie avant de cracher le venin d'un refrain explosif. L'ombre de Creedance Clearwater Revival n'est pas loin, pas plus que celle de Status Quo sur le boogie old school de 'Pictures On The Wall'. Enfin, ce sont des terres du Sud des Etats-Unis qu'empruntent le mid-tempo hymnique 'Rockin' Style', la ballade 'Angel Of Devil' et le nouveau boogie 'Whiskey In The Jar' qui n'est pas une reprise du tube de Thin Lizzy.

Tout ceci donne un excellent album sans prétention mais à l'efficacité rarement prise en défaut. Seule réelle faiblesse, sans que cela soit rédhibitoire, le chant de Marc Vermot manque souvent de profondeur et d'émotion. Le chanteur montre parfois ses limites lorsqu'il s'agit de pousser un peu en puissance et un peu plus de vice serait le bienvenu dans un style qui le nécessite. En attendant le prochain album de Sideburn qui n'a rien offert depuis "#Eight" en 2017, il y a cependant là de quoi se repaître d'un hard rock qui sent bon les dessous de bras, le bitume surchauffé et l'alcool frelaté. Avec deux groupes pour le prix d'un, on peut dire que nos cousins de Lausanne sont sacrément gâtés dans le genre.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/backwaterrock/



GROUPES PROCHES:
RHINO BUCKET, AC/DC, THE ANGELS, KROKUS, ROSE TATTOO, ELECTRIC DUCKS, SIDEBURN

LISTE DES PISTES:
01. Jack The Ripper - 4:40
02. Sweet Little Passion - 3:51
03. Shine For Me - 3:20
04. Rockin' Style - 4:21
05. I Just Want Love - 4:27
06. Welcome To My World - 4:37
07. Rock'n' Roll History - 3:56
08. Rosie Got A Gun - 4:10
09. Angel Of Devil - 5:36
10. Overdrive - 3:01
11. Pictures On The Wall - 3:15
12. Ride Down - 3:05
13. Whiskey In The Jar - 3:07


FORMATION:
Fred Gudit: Guitares
Marc Vermot: Chant
Michel Demierre: Basse
Stéphane Monbaron: Guitares
Thierry Wetzel: Batterie


TAGS:
70's, Bluesy, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BACKWATER
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
DEATHWHITE: Grave Image (2020)
METAL GOTHIQUE Mieux qu'un simple clone de Katatonia, Deathwhite s'impose avant tout avec "Grave Image" comme le grand pourvoyeur d'un gothic doom cireux et désolé qui invite autant à l'introspection qu'à la dépression.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
STATUS QUO: Never Too Late (1981)
HARD ROCK Sans être un album foncièrement mauvais, "Never Too Late" marque clairement un coup d'arrêt dans la série des albums incontournables de Status Quo.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BACKWATER
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020