GROUPE/AUTEUR:

KANSAS

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE ABSENCE OF PRESENCE (2020)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Très fidèle dans la forme, "The Absence of Presence" reste plus proche du rock californien que du progressif débridé des débuts. Efficace."
ABADDON - 19.06.2020 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Une question se pose quand on aborde l’écoute d’un nouvel album de Kansas : le groupe actuel a-t-il encore quelque chose à voir avec le combo de légende qui marqua les années 1974-1980 ? A la fin de cette période dorée, les changements de personnels ont amené le groupe dans des contrées musicales fort éloignées du débridement créatif des premiers temps, allant même jusqu’à abandonner le violon, marque distinctive de Kansas. La parution de "The Prelude Implicit" il y a maintenant 4 ans paraissait pourtant marquer une certaine renaissance du groupe, avec un line up fortement remanié : seuls Phil Ehart (batterie) et Richie Williams (guitare) sont rescapés, mais l’esprit Kansas semblait présent.

Cependant Kansas a tellement évolué dans sa manière de produire de la musique que cette affirmation peut paraître discutable. Elle le sera tout autant à l’écoute de "The Absence of Presence" qui nous intéresse ici. Dans la forme, nous sommes bien en connexion avec le Kansas des débuts : l’album déroule un rock dynamique mettant le violon, présent dans tous les titres, en vedette. La signature vocale de Ronnie Platt, étonnamment proche de celle de Steve Walsh, concourt à la couleur générale. Mais il y a un "mais" : les deux compositeurs qui ont fait des étincelles par leur collaboration dans les albums mythiques du groupe (Walsh et Livgren) ont quitté le navire, et sur le fond musical, l’auditeur se retrouve loin de l’esprit des "Leftoverture" et autres "Masque", et beaucoup plus proche de la période rock californien de "Freaks of Nature" ou "Power".

Avec un savoir-faire consommé, le désormais septuor (avec l’arrivée d’un clavier supplémentaire en la personne de Tom Brislin) nous sert une brochette de titres efficaces mais souvent formatés, à l’image de la ballade 'Memories Down the Line' ou du prévisible 'Circus of Illusion' qui décline tous les passages obligés : le coup de violon pour faire genre en entame, l’exposition quasi pop, chorale avec refrain imprimable, le petit pont au violon et le court instrumental qui fait participer l’orgue. C’est extrêmement bien exécuté et produit, mais pour parodier une pub des années 90 : ça a la couleur de Kansas, ça a le goût de Kansas mais ce n’est pas du Kansas ! En résumé hâtif, on pourrait presque dire que c’est du Toto avec du violon; hormis l’inaugural morceau éponyme, la touche progressive est absente de l’album, qui aligne les titres sans déchaîner les passions.

Peut-être (et même probablement) attendons-nous trop d’un groupe à l’intitulé mythique. "The Absence of Presence" est un disque honnête en ce qu’il essaie de maintenir éveillé l’esprit de Kansas. Bien supérieur aux productions de la période Elefante, il ne trahit pas son objectif, mais délivre une musique lisse aux marqueurs soigneusement disposés. Pour profiter de l’écoute de cet opus, il vaut mieux éviter les comparaisons et se laisser porter par un ensemble efficace.

Plus d'information sur http://www.kansasband.com



GROUPES PROCHES:
MAN ON FIRE, MASTEDON, BÉRANGER, THE SIGN, STYX, JACK FOSTER III, SUPERTRAMP, SEVENTH KEY, SALEM HILL, ANTIDEPRESSIVE DELIVERY

LISTE DES PISTES:
01. The Absence Of Presence
02. Throwing Mountains
03. Jets Overhead
04. Propulsion 1
05. Memories Down The Line
06. Circus Of Illusion
07. Animals On The Roof
08. Never
09. The Song The River Sang


FORMATION:
Billy Greer: Basse
David Ragsdale: Guitares / Violon
Phil Ehart: Batterie
Rich Williams: Guitares
Ronnie Platt: Chant / Claviers
Tom Brislin: Claviers
Zak Rizvi: Guitares


TAGS:
Accessible / FM
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
DARIALYS - 19/06/2020 -
0 0
5/5
Le problème quand un groupe légendaire sort un nouvel album, c'est que consciemment ou non, on se met à le comparer avec ce qu'il a fait de meilleur. Même si cela peut être tentant, je pense qu'il ne faut pas chercher à mettre côte à côte "Leftoverture" par exemple, et "The Absence Of Presence", qui sont deux albums sortis à 40 ans d'écart, à une époque différente, avec des musiciens différents, à un moment différent de leur vie.

Après, je rejoins les propos de mon collègue Abaddon sur un point : on n'est effectivement pas vraiment sur un disque de rock progressif si l'on occulte l'excellent morceau éponyme de 8 minutes, mais plus sur de l'AOR taillé pour la radio. Kansas n'a d'ailleurs pas toujours été purement progressif, loin de là même ! Mais cela ne me gêne pas, car je fais abstraction de leur passé, de ce qu'ils ont pu sortir avant. Pour moi, 'The Absence Of Presence' est un joyau de progressif, 'Memory Down The Line' une magnifique ballade somptueusement écrite, 'Throwing Mountains' un monstre dévastateur avec un refrain comme j'en ai rarement entendus, et qui me procure une énergie d'enfer.

Je ne m'attendais à rien avec cet album, j'ai même été surpris de voir un nouveau Kansas sortir, et avec le recul, je trouve ça très bien fait, accrocheur sans être trop prévisible, musicalement très riche. En tant que fan de prog, j'aurais bien sûr apprécié de retrouver des morceaux un peu plus complexes ou plus longs, mais puisque cet album est si bien fait tel qu'il est présenté, pourquoi en attendre plus ? Une très belle surprise me concernant !

PS : A ceux qui aiment Kansas et qui n'auraient l'interview que j'ai eu la chance d'avoir avec leur nouveau chanteur Ronnie Platt, je vous invite à la lire. Un homme bavard, intéressant, et surtout très humain !

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KANSAS
DERNIERE ACTUALITE
KANSAS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur KANSAS
DERNIERE INTERVIEW
Quasiment 50 ans de carrière dans les jambes et Kansas est pourtant toujours là ! De retour avec l'excellent "The Presence Of Absence", le chanteur Ronnie Platt est revenu pour nous sur la sortie du 16ème album studio du groupe !

NOTES
3/5 (2 avis) 3.5/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ALESTORM: Curse Of The Crystal Coconut (2020)
HEAVY METAL Les pirates sont de retour et nous proposent un mix toujours aussi déjanté et détonnant de pirate metal avec son lot de moments fun et entraînants.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ANGE: Emile Jacotey Résurrection (2014)
ROCK PROGRESSIF Emile Jacotey, maréchal ferrant de son état et "petit vieux de tous les temps" revient nous faire une petite visite quarante années après son "A mon âge ? J'me r'pose" couronné de multiples disques d'or ...
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KANSAS
KANSAS_Wheels-And-Other-Rarities
Wheels And Other Rarities (2018)
2/5
-/5
EPIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_The-Prelude-Implicit
The Prelude Implicit (2016)
4/5
4.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Device--Voice--Drum
Device - Voice - Drum (2002)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
KANSAS_Somewhere-To-Elsewhere
Somewhere To Elsewhere (2000)
4/5
3.8/5
MAGNA CARTA / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Always-Never-The-Same
Always Never The Same (1998)
2/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020