GROUPE/AUTEUR:

ABDUCTION

(FRANCE)

TITRE:
JEHANNE (2020)
LABEL:
FINISTERIAN DEAD END
GENRE:
BLACK METAL

"Plus qu'un simple album, "Jehanne" épouse les contours exaltés d'une fresque historique à la fois puissante et intimiste."
CHILDERIC THOR - 08.07.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
On a tendance à l'oublier aujourd'hui mais le black metal est, à l'origine, mû par un farouche désir de révolte face au conformisme. Or, comme tous les autres genres, il a lui aussi fini par être sclérosé par des règles, des codes, autant d'invariants souvent immuables qui l'ont vidé de sa substance. Dans ce contexte, il est agréable de se pencher sur Abduction, groupe français qui certes façonne un art qu'on peut qualifier de noir mais qui possède l'intelligence, de plus en plus rare, de ne pas déballer tout l'attirail habituel.

Corollaire de cette liberté, le groupe n'appartient à aucune de ces chapelles qui grignotent le genre depuis de nombreuses années. Sombre et tumultueuse, sa musique met avant tout l'accent sur les atmosphères et les émotions dont la multiplicité des lignes vocales et le primat de parties acoustiques belles comme un chat qui dort sont les pinceaux les plus évidents. Le quatuor cultive sa singularité en puisant ses artworks dans notre patrimoine pictural et plus encore en rompant avec les thématiques mortifères et haineuses généralement de mise. Le passé, l'histoire l'inspirent, comme l'illustre "Jehanne", œuvre conceptuelle basée sur la vie de Jeanne d'Arc, héroïne mystique qui ne cesse de fasciner et dont le destin, propice aux contes épiques, accorde une grande place aux mystères, aux énigmes.

Le cinéma s'est très tôt emparé du personnage, que l'on songe au film que Carl Theodor Dreyer lui a consacré en 1928, la musique, beaucoup moins (Tangerine Dream ou Eloy s'en sont toutefois inspirés) et voire pas du tout en ce qui concerne plus précisément le metal. La vie de la Pucelle se prête pourtant admirablement à une lecture sonore tourmentée. Abduction l'a bien compris qui signe, selon ses habitudes, un album tout en clair-obscur. Les relatives maladresses qui mitaient "Une ombre Régit les Ombres" paraissent loin désormais. En pleine possession de ses moyens, la bande emmenée par le guitariste Guillaume Fleury impressionne par une écriture dont le caractère escarpé ne brise pas la belle fluidité. Poétique et passionnel, "Jehanne" se vit comme une épopée que jalonnent des épisodes historiques ('La Chevauchée de la Loire', 'Aux Marches de Lorraine'...). Entre hauts faits d'armes et soumission à Dieu, la trajectoire de Jeanne d'Arc dicte aux Français un art de plus en plus évolutif et meurtri.

A l'intérieur de chaque composition conçue comme un tableau où foisonnent les détails, s'emmêlent chant clair désespéré et growls tragiques, respirations acoustiques et péripéties impétueuses, sans jamais donner l'impression d'un assemblage grossier. Les passages apaisés cisaillent une trame fougueuse au goût de sang et de dévotion. On ne soulignera jamais assez la puissance diversifiée dont est capable François Blanc qui, entre "Rien ne devait mourir" de Angellore et cette troisième offrande d'Abduction, s'impose comme un grand conteur d'histoires. A ses côtés, les trois autres musiciens édifient une cathédrale aux arc-boutants à la fois tendres et massifs, idéalement mis en valeur par le travail de Déhà derrière la console.

Avec beaucoup de justesse, le groupe saisit l'âme de la Pucelle. On devine tout du long le souci du détail, né de longues recherches documentaires. Plus qu'un simple album, c'est en définitive une fresque historique à la fois puissante et intimiste que le groupe nous transmet.

Plus d'information sur http://www.abduction.fr/



GROUPES PROCHES:
ANGELLORE

LISTE DES PISTES:
01. Aux Loges Les Dames
02. Par Ce Coeur Les Lys Fleurissent
03. La Chevauchée De La Loire
04. Dieu En Soit Garde
05. Foi En Ses Murs Jusqu'Aux Rats
06. Battue Par Les Flots Jamais Ne Sombre
07. Très Fidèle Au Roi Et Au Trône
08. Aux Marches De Lorraine


FORMATION:
François Blanc: Chant
Guillaume Fleury: Guitares
Mathieu Taverne: Basse
Morgan Vely: Batterie


TAGS:
Sombre, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC ABDUCTION
DERNIERE ACTUALITE
ABDUCTION: Tous les détails sur 'Jehanne'
Toutes les actualités sur ABDUCTION
DERNIERE INTERVIEW
Avec son troisième album, Abduction sonde la personnalité de la Pucelle d'Orléans. Le groupe nous dit tout sur "Jehanne"...

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GRAVE DIGGER: Fields Of Blood (2020)
HEAVY METAL En retrouvant l'Ecosse et ses légendes, Grave Digger se surpasse et signe un opus épique qui donne envie de partir en guerre dans les Highlands.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
RICK MILLER: Belief In The Machine (2020)
ROCK PROGRESSIF Nourri de mélodies anémiques et dépourvu de surprises et d'émotion, "Belief to the Machine" n'arrive jamais à captiver son auditoire.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ABDUCTION
ABDUCTION_A-L-HEURE-DU-CRePUSCULE
A L'heure Du Crépuscule (2018)
4/5
-/5
FINISTERIAN DEAD END / BLACK METAL
ABDUCTION_UNE-OMBRE-REGIT-LES-OMBRES
Une Ombre Regit Les Ombres (2016)
3/5
-/5
FINISTERIAN DEAD END / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020