ARTISTE:

MAGNUS KARLSSON'S FREE FALL

(SUÈDE)
TITRE:

WE ARE THE NIGHT

(2020)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
Epique, FM, Guitar-Hero, Symphonique, Théatral
""We Are The Night" est une merveille de heavy power metal mélodique."
LYNOTT (26.06.2020)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (3) commentaire(s)

Imaginez une fratrie de quadruplés. Tous sont guitaristes et multi-instrumentistes, producteurs, compositeurs, manieurs de claviers, de basse et professeurs de guitare. Voilà quelle serait la seule explication rationnelle pour expliquer l’œuvre conséquente estampillée Karlsson. Entre les groupes des débuts qui sont aujourd'hui délaissés (Midnight Sun, Last Tribe, The Codex, Planet Alliance) ou qui donnent encore de la voix (Starbreaker), les collaborations isolées (Bob Catley, Tony O'Hora, Place Vendome) ou celles récurrentes pour les mariages Frontiers (Allen/Lande, Kiske/Sommerville, Allen/Olzon), les combos attitrés (Primal FearThe Ferrymen) et les albums solo, comment les Karlsson ne pourraient-ils pas officier en nombre ? Et pourtant seul Magnus est ici à l’œuvre. Démesurément étonnant.

Aujourd'hui est à l'honneur le Free Fall de Magnus. En effet, "We Are The Night", le nom de sa troisième aventure en solo, nous est proposé aujourd'hui, et il résonne étonnamment en cet été approchant de l'année où les ténèbres virales nous ont envahis. Doté d'une pochette d'une noirceur apocalyptique, l’œuvre réunit, et c'est une tradition dans ce projet, une pléiade de chanteurs particulièrement bien dotés côté puissance vocale. Et ce n'est pas peu dire sur cette nouvelle offre du génie suédois, qui a trouvé le moyen de réunir ici quelques gosiers qui vont enterrer prestement vos prétentions artistiques testées derrière un air-micro. Ci-devant vous : Dino Jelusick (Animal Drive, Dirty Shirley et Trans-Siberian Orchestra), Mike Andersson (Cloudscape), Noora Louhimo (Battle Beast), Renan Zonta (Electric Mob), Ronnie Romero (Rainbow, The Ferrymen, CoreLeoni, Vandenberg) et Tony Martin (ex-Black Sabbath). Des connus et des moins connus certes, mais écoutez l'album et vous comprendrez alors pourquoi ce qui ne le sont pas encore ne vont pas tarder à l'être.

"FreeFall" et "Kingdom Rock" était très bons : la foudre va-t-elle frapper trois fois au même endroit ? Eh bien rassurez-vous, le petit frère leur fait la misère. L’œuvre est une merveille de heavy power metal mélodique, notamment sur sa première partie. Refrains imparables, interprétations dantesques, riffs telluriques, soli enflammés, batterie puissante et variée (cet Anders Köllerfors est une pieuvre), claviers et orchestrations symphoniques pondérés, le tout enrobé dans le style hyper-reconnaissable de Karlsson (normal il s'occupe de tout sauf des fûts), voilà le menu qui vous est proposé. Et autant dire qu'il va vous en boucher un coin.

'Hold Your Fire', avec son intro préparatoire qui fait saliver et son démarrage à couper le souffle, vous laissera coi d'emblée. Servi par des riffs telluriques et le chant hallucinant d'implication et de justesse de Jelusick, ce titre est à disséquer sous les microscopes de tous les groupes se réclamant de cette obédience. 'Kingdom Falls', où Zonta prend le micro, n'a que peu à lui envier. Peut-être moins connu que son prédécesseur, le Monsieur possède néanmoins des capacités vocales hors du commun. Son attaque du morceau est proprement démoniaque. Quant à sa performance sur un 'Dreams And Scars' exceptionnel où, à s'y méprendre, Apocalyptica nous fait pénétrer dans les lieux, elle est carrément hallucinante. Karlsson, que ça devait démanger de ne pas toucher à tout, subtilise par deux fois le devant de la scène pour interpréter le titre éponyme et 'Don't Walk Away' qui exhalent quelques relents easy listening addictifs. Le blondinet se débrouille suffisamment bien pour éviter que sa prestation soit montrée du doigt.

Honneur aux femmes est rendu avec la présence de Noora Louhimo (Battle Beast) dont le 'Queen Of Fire' parfaitement maîtrisé nous ramène aux mélodies auxquelles nous habitue Tarja. Quant à Andersson, petit chanceux, il se voit attribuer un des meilleurs morceaux de l'opus. Ce magnifique 'All The Way To The Stars', repris en format acoustique au bout de l’œuvre, rappelle fortement Avantasia dans sa version musclée. Comme nous ramène à Eddy Van Halen les élans de six-cordes du démarrage de 'Temples et Towers' et à Petrucci le fort joli instrumental 'On My Way Back To Earth'. Le premier morceau nous rappelle que Tony Martin est un frontman de premier choix. Ecoutez si vous en doutez encore, sa remarquable interprétation sur la ballade 'Far From Over' à la fin de l'opus. Quant au second, il nous démontre, s'il fallait le prouver, que ce Karlsson est un sacré performer.

La troisième progéniture du Suédois est une hydre à plusieurs voix. "We Are The Night" est un monstre de disque. Que les amateurs du blond guitariste se préparent à un choc, il n'a jamais été aussi inspiré, en compositions et en choix de chanteurs. Quant à ceux qui seraient passés à côté du phénomène, ne ratez pas le coche, vous vous en voudriez. Welcome into the night !


Plus d'information sur https://www.facebook.com/magnuskarlssonsfreefall



GROUPES PROCHES:
ROYAL HUNT, ALLEN / LANDE, PRIDE OF LIONS, HOUSE OF LORDS, RAINBOW, GOTTHARD

LISTE DES PISTES:
01. Hold Your Fire
02. Kingdom Falls
03. We Are The Night
04. Queen Of Fire
05. Dreams And Scars
06. All The Way To The Stars
07. One By One
08. Under The Black Star
09. Temples And Towers
10. Don’t Walk Away
11. On My Way Back To Earth
12. Far From Over

FORMATION:
Anders Köllerfors: Batterie
Magnus Karlsson: Chant / Guitares / Basse / Claviers
Dino Jelusick: Chant / Invité
Mike Andersson: Chant / Invité
Noora Louhimo: Chant / Invité
Renan Zonta: Chant / Invité
Ronnie Romero: Chant / Invité
Tony Martin: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(3) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
25/10/2020
 
33
0
Même s'il n'atteint pas les sommets du précédent album, Magnus Karlsson nous en donne pour notre argent : des lignes rythmiques très fluides,des refrains bienvenus et des solis costauds ! J'aimerais bien tomber sur des albums aussi bien foutus mais hélas on ne déniche pas un Magnus à tous les coins de rue!! Au final,un album d'excellente facture qu'on a envie de réécouter,ne serait ce que pour la diversité des chanteurs qui permet d'éviter la lassitude...
TOCDE
30/06/2020
 
4
0
Je ne partage pas du tout l'avis de Lynott , je trouve cet album malgré de très bons musiciens et chanteurs, mauvais .Un déluge de notes sans queue ni tête comme souvent dans les productions modernes , le tout recalé informatiquement donne un gout insipide au possible à l'ensemble .Il ne suffit pas d’être bon techniquement , la musicalité doit aussi exister , ce serait la moindre des choses sur un disque !
PATLUC
27/06/2020
 
1
0
Rien n'a jeté dans cet album. Un mélange de Rainbow, de Black Sabbath, de Metal church. Un guitariste d'une dextérité inouie, tout en feeling ( c'est pas Malmsteen ! ). Une découverte pour moi
Haut de page
LECTEURS:
3.7/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAGNUS KARLSSON'S FREE FALL : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
SUPERTHOUSAND: #trnsit (2020)
ROCK PROGRESSIF - Superthousand distille sur "#TRNSIT" une musique nostalgique digne des années psychédéliques de Pink Floyd.
THERAPHOSA: Transcendence (2020)
METAL PROGRESSIF - Theraphosa se surpasse et l'araignée tisse une toile riche et solide entre ciel et terre, entre prog et metal prog.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAGNUS KARLSSON'S FREE FALL
MAGNUS-KARLSSON-S-FREE-FALL_Kingdom-Of-Rock
Kingdom Of Rock (2015)
5/5
5/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
MAGNUS-KARLSSON-S-FREE-FALL_Free-Fall
Free Fall (2013)
5/5
2/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021