GROUPE/AUTEUR:

THE WHITE BUFFALO

(ETATS UNIS)

TITRE:
ON THE WIDOW’S WALK (2020)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK

"Voyage captivant et intense, "On The Widow's Walk" traverse des histoires et des paysages variés en compagnie d'un artiste unique."
LOLOCELTIC - 17.04.2020 - (0) Avis des lecteurs - (1) commentaire(s)
4/5
L'air de rien, cela fait déjà dix-huit ans que Jake Smith promène The White Buffalo au travers du paysage folk-rock US. Mais si la réputation de l'artiste a déjà franchi l'Atlantique pour se développer en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, elle peine à se faire une place dans l'Hexagone. Pas étonnant lorsque l'on observe l'état du paysage musical national, mais désespérant lorsque l'on prend le temps de se pencher sur les six opus de ce personnage singulier. Refusant toute catégorisation, il tient plus que tout à sa liberté artistique et se révèle un conteur de la trempe des Bob Dylan, Johnny Cash, Bruce Springsteen, Patterson Hood ou Mike Tramp. "On The Widow's Walk", septième opus studio du bison blanc permettra-t-il de mettre un terme à cette injustice ?

C'est un pari à tenter tant l'écoute des onze titres qui le composent devrait en convaincre plus d'un. Produit par Shooter Jennings (star de la country et du rock sudiste ayant travaillé aussi bien avec Duff McKagan ou Marilyn Manson), cette nouvelle livraison discographique est une véritable démonstration des multiples talents de son auteur-interprète, ainsi qu'un parfait aperçu de son univers sans barrière. Véritable phare au milieu de cet océan de sentiments puissants et variés, il y a la voix de Jake Smith. Une voix grave et profonde trahissant quelques trémolos qui ne font qu'amplifier l'intensité des émotions transmises. Que cela soit sur un 'Problem Solution' énergique et captivant, et changeant d'ambiance à mi-chemin pour entamer une marche positive vers la lumière, ou sur la ballade mélancolique 'Cursive', valse triste dénonçant la marche sans âme de la technologie, l'émotion est à fleur de peau.

Ces émotions sont aussi variées qu'intenses, alternant les titres délicats et mélancoliques et les rock énergiques voire coléreux. Dans la première catégorie, 'The Drifter' bascule vers une colère contenue et un désespoir trahi par un chant devenant déchirant. 'Sycamore' reste nostalgique avec l'apport de traits de guitare en distors tels des reflets d'un passé perdu. 'Widow's Walk' étire son chemin de larmes sur un mid-tempo en forme de complainte. L'ombre de Johnny Cash plane sur un 'River Of Love And Lost' mélancolique et blafard, alors que 'I Don't Know A Thing About Love' ressemble à un générique de fin de film avec la silhouette du héros s'éloignant vers l'horizon.

Parmi les titres plus énergiques, The White Buffalo peut aussi bien emprunter à Bruce Springsteen le temps d'un 'No History' aux allures de highway song, qu'à un Pearl Jam teigneux pour un 'Faster Than Fire' mettant en garde contre les colères aveugles de la nature. Et puis il y a le single 'The Rapture' à la folie affleurant dans une histoire de perte de repère d'un homme basculant vers une soif de sang animale qui n'est pas sans rappeler certains titres de Patterson Hood.

Voyage captivant et intense, "On The Widow's Walk" traverse des histoires et des paysages variés en compagnie d'un artiste unique. Alors si vous êtes amateur d'un ou plusieurs des artistes cités tout au long de ces lignes, ou si vous appréciez qu'un artiste vous fasse partager sa liberté et son univers avec authenticité et honnêteté, précipitez-vous sur cet opus et il ne fait aucun doute que l'envie de découvrir le reste de sa discographie viendra rapidement vous titiller.

Plus d'information sur http://thewhitebuffalo.com/



GROUPES PROCHES:
BRUCE SPRINGSTEEN, PATTERSON HOOD, MIKE TRAMP, TODD GRIFFIN, PEARL JAM

LISTE DES PISTES:
01. Problem Solution - 4:47
02. The Drifter - 3:52
03. No History - 4:01
04. Sycamore - 3:53
05. Come On Shorty - 3:35
06. Cursive - 3:43
07. Faster Than Fire - 3:28
08. Widow’s Walk - 4:00
09. River Of Love And Loss - 3:56
10. The Rapture - 3:29
11. I Don’t Know A Thing About Love - 3:51


FORMATION:
Christopher Hoffee: Guitares / Basse
Jake Smith: Chant / Guitares
Matt Lynott: Batterie
Shooter Jennings: Claviers / Invité


TAGS:
Folk, Mélancolique, Old School, Chant grave
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(1) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
LOLO_THE_BEST59 - 05/07/2020 20:27:53
0
Je rejoins la chronique de Loloceltic, un album captivant de bout en bout (ou presque, j'ai un peu de mal avec Faster Than Fire)
Haut de page
EN RELATION AVEC THE WHITE BUFFALO
DERNIERE ACTUALITE
THE WHITE BUFFALO : Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur THE WHITE BUFFALO
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
WALLACK: Black Neons (2020)
STONER Les musiciens de Wallack ont deux amours, le metal industriel et le rock stoner, et se sont donnés le périlleux défi de les concilier dans un "Black Neons" à découvrir.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
NOVA TWINS: Who Are The Girls? (2020)
METAL FUSION "Who Are The Girls ?" Un duo londonien rap, punk et rock aux influences multiples, plein de fougue et de fraîcheur.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE WHITE BUFFALO
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020