GROUPE/AUTEUR:

THE STRUTS

(ROYAUME UNI)

TITRE:
YOUNG & DANGEROUS (2018)
LABEL:
A&M
GENRE:
ROCK

"Avec "Young & Dangerous", The Struts s'affirment comme les héritiers des légendes du rock british et le condensé de ce que ces formations ont su offrir de meilleur."
LOLOCELTIC - 18.05.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Quatre ans après un "Everybody Wants" qui les avait propulsés en pleine lumière, les Britanniques de The Struts ont pris leur temps pour nous offrir une suite discographique que nous attendions impatiemment. En même temps, ce délai n'est pas étonnant : le défi consistant à confirmer les immenses espoirs nés en 2014 était de taille pour Spiller, Slack & Cie. Considéré comme la relève du rock anglais et comme l'héritier aussi bien de Queen que des Rolling Stones, le quatuor de Derby avait une pression à la hauteur de ses ambitions affichées sans fausse modestie. Après un passage de Virgin à A&M, débarque donc enfin sur nos platines ce "Young & Dangerous" attendu comme le messie.

Avec un Luke Spiller jouant de plus en plus sur ses ressemblances avec Freddie Mercury aussi bien physiques que vocales, les Anglais lancent leur nouvel opus sur des bases qui piétinent toutes formes de réticences ou d'angoisses. Le chanteur est en voix et confirme qu'il est un véritable phénomène avec un charisme impressionnant, capable de faire preuve de puissance, de finesse et de théâtralité. Addo Slack mène la barque dans l'ombre en enchaînant les riffs hyper accrocheurs et les soli aussi discrets qu'efficaces. Enfin, la paire rythmique fait preuve d'une grande richesse technique et d'un groove imparable pour offrir des fondations solides et dynamiques à la fois. En dehors de 'Fire (Part.1)' et 'Ashes (Part.2)', tous les titres tournent autour des trois minutes pour concentrer leur efficacité sans faille doublée d'une variété qui maintient l'attention captive de bout en bout.

Les clins d'œil aux légendes sont légion sans jamais passer la frontière du plagiat. On pense aux Rolling Stones le temps d'un riff par-ci ('Primadonna Like Me') ou d'un disco-rock par-là ('Who Am I ?') qui peut aussi bien rappeler 'Miss You' ("Some Girls" – 1978) que le 'Da Ya Think I'm Sexy ?' de Rod Stewart. Si l'ombre de Queen est toujours discrète mais présente, elle est plus évidente sur un 'Bulletproof Baby' mélangeant pop et hip-hop, sur un 'Tatler Magazine' où elle se mélange avec celle des Beatles, ou sur un 'Ashes (Part.2) ambitieux. Autre légende britannique, The Who plane sur 'In Love With A Camera' qui dénonce le narcissisme de notre société actuelle. Mais tout ceci ne représente que des légères touches d'influences dans un ensemble à l'identité assumée et affirmée mais n'en oubliant pas pour autant de varier les plaisirs. Dommage qu'une petite baisse de régime ait lieu en fin d'album, en particulier avec la pop-hip-hop racoleuse de 'I Do It So Well' ou du remix du pourtant excellent 'Body Talks' reprit en duo avec Kesha.

En dehors de ces légères sorties de route, "Young & Dangerous" confirme les espoirs qu'avait fait naître son prédécesseur. The Struts s'affirment comme les héritiers des légendes du rock british et comme le best of de ce que ces formations ont pu offrir de meilleur au travers des dernières décennies, parfait équilibre entre outrance et séduction. Messieurs, l'avenir vous appartient !

Plus d'information sur http://www.thestruts.com/



GROUPES PROCHES:
THE WHO, OASIS, LED ZEPPELIN, THE BEATLES, QUEEN, THE ROLLING STONES

LISTE DES PISTES:
01. Body Talks - 2:58
02. Primadonna Like Me - 3:23
03. In Love With A Camera - 3:22
04. Bulletproof Baby - 3:13
05. Who Am I ? - 3:16
06. People - 3:28
07. Fire (part 1) - 4:12
08. Somebody New - 3:57
09. Tatler Magazine - 3:04
10. I Do It So Well - 3:18
11. Freak Like You - 3:17
12. Ashes (part 2) - 4:36
13. Body Talks (feat. Kesha) - 2:57


FORMATION:
Addo Slack: Chant / Guitares
Gethin Davies: Batterie
Jed Elliott: Chant / Basse
Luke Spiller: Chant


TAGS:
Accessible / FM, Indépendant, Old School, Chant androgyne
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC THE STRUTS
DERNIERE ACTUALITE
THE STRUTS en tournée
Toutes les actualités sur THE STRUTS
DERNIERE INTERVIEW
La veille de leur concert évènement en première partie des Rolling Stones au Stade de France, Music Waves a rencontré les membres du groupe phénomène The Struts pour une interview express...

NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NORD: The Only Way To Reach The Surface (2020)
POST ROCK Inclassable entre math rock, djent-prog, fusion et post rock/metal alternatif, Nord accouche d'un album émotionnel, polymorphe et passionnant. Chaudement recommandé.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
PARADISE LOST: Obsidian (2020)
METAL GOTHIQUE Dressant un pont entre le metal gothique des années 90 et les saillies plus charbonneuses que Paradise Lost exécute depuis une décennie, "Obsidian" est encore une fois un très grand cru !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE STRUTS
THE-STRUTS_Everybody-Wants
Everybody Wants (2014)
4/5
-/5
UNIVERSAL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020