ARTISTE:

SUPERTHOUSAND

(ALLEMAGNE)
TITRE:

#TRNSIT

(2020)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Mélancolique, Psychédélique
"Superthousand distille sur "#TRNSIT" une musique nostalgique digne des années psychédéliques de Pink Floyd."
CORTO1809 (25.06.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Peu d'informations filtrent sur Superthousand. A peine sait-on que ce groupe s'est formé près de Cologne en 2012, est passé de quatuor à trio et qu'il a accouché de deux EP, "Universe Reverse" (2013) et "Voyage" (2016). "#TRNSIT" au titre étrange (le "A" manquant serait le symbole des choses qui changent brusquement, ou ont disparu à jamais ou n'ont même jamais existé) est donc leur premier album. Encore que, retour au vinyle oblige, les trente-cinq minutes de ce disque ne sont pas si éloignées de la trentaine de minutes des précédents EP. De la subjectivité des appellations…

Le premier titre mérite qu'on s'y arrête pour deux raisons. La première, c'est que son titre, 'Silence Reprise', suggère l'existence d'un précédent 'Silence'… qui se trouve être le dernier titre de l'album précédent, "Voyage", créant un pont entre ces deux disques. La seconde, c'est que ce titre très court emprunte le temps d'une mesure un bout d' 'Echoes' de Pink Floyd. Un emprunt pas si anecdotique car pratiquement tout l'album dégage des effluves du Pink Floyd des débuts, quand il mélangeait avec bonheur psychédélisme, progressif et planant. Des nappes de claviers aux solos de guitare guilmouriens, l'ombre du Floyd plane de façon quasi-permanente. Il s'agit cependant plus d'une discrète évocation que de la copie bête et méchante du groupe britannique.

Les quatre premiers titres sont de la même eau : début en douceur, presque atmosphérique, installant une ambiance mélancolique teintée de psychédélisme, puis la musique explose soudainement à grands renforts de roulements de batterie et de guitares saturées avant de se calmer tout aussi subitement. Les mélodies sont très agréables et l'alternance temps doux/temps forts empêche toute monotonie. 'World on Wire', 'Transit' (qui a retrouvé son "A") et 'Albatross' dégagent le même plaisir masochiste que trouve l'auditeur à se plonger dans une rêverie morose ou une profonde tristesse, une sensation à laquelle n'est pas étrangère le chant de Dominik Mertens. Sa voix cassée et pleine de feeling prend aux tripes et génère les émotions les plus vives.

'Yet Untitled' rompt cette belle harmonie avec ses faux-airs de heavy metal bien balancé alors que 'Safe & Now', s'il revient sur ses cinq premières minutes au style qui réussit si bien au groupe, se perd sur les quatre dernières dans une sorte d'improvisation expérimentale pas toujours mélodieuse. Si le titre a le mérite d'oser sortir des sentiers battus, son positionnement en fin d'album n'est peut-être pas des plus judicieux, laissant l'auditeur sur une impression mitigée alors que l'ensemble est particulièrement mélodieux.

Nonobstant cette petite maladresse de production, "#TRNSIT" est un excellent album dont les nombreuses qualités méritent très largement qu'on s'y intéresse.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/superthousand/



GROUPES PROCHES:
RICK MILLER, PINK FLOYD

LISTE DES PISTES:
01. Silence Reprise (01:16)
02. World on Wire (05:49)
03. Transit (11:29)
04. Albatross (03:32)
05. Yet Untitled (03:20)
06. Safe & Now (09:42)

FORMATION:
Dominik Mertens: Chant / Guitares / Loops (5)
Lars Dreier: Guitares / Basse / Claviers / Accordéon (2)
Markus Missbrandt: Batterie / Field Recordings (2,6) / Percussions (3,4,6)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
LOLO_THE_BEST59
18/10/2020
 
749
0
Voilà une belle production de rock progressif "à l'ancienne" ... mais pas passéiste pour autant. Oui, l'ombre du Floyd plane tel un "Albatross" errant dans le ciel, ses larges ailes déployées. Mais Superthousand (quel drôle de nom) garde pour autant son identité propre. Transit est un beau et grand titre, avec ses refrains puissants et son final en douceur rythmé par ses arpèges de guitare acoustique. Je rejoins l'excellente chronique de Corto, le dernier morceau n'est pas le meilleur, notamment par la faute d'une batterie trop martiale sur la 2ème partie. Mais ça reste un détail.
TORPEDO
25/06/2020
  0
Je ne suis pas un grand connaisseur des Floyd première période donc je ne peux pas trop juger la ressemblance. Cette musique quant à moi me fait penser à pleins de "bons" groupes de différents horizons (Hard Rock, Rock alternatif, Post rock) qui auraient fusionné en gardant le meilleur de chaque genre. En tous les cas, c'est vraiment excellent, les montées en puissance sont jouissives.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
WITHERING SURFACE: Meet Your Maker (2020)
DEATH METAL - "Meet Your Maker" dont les chansons sont suspendues entre colère et apaisement, entre douceur et terreur, séduit par une simplicité au raffinement aigre-doux.
MAGNUS KARLSSON'S FREE FALL: We Are The Night (2020)
HARD ROCK MELODIQUE - "We Are The Night" est une merveille de heavy power metal mélodique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020