ARTISTE:

ELEGANT SIMPLICITY

(DEFAULT)
TITRE:

NOWHERE LEFT TO TURN

(2006)
LABEL:

PROXIMITY

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Instrumental
""
TARJY (20.10.2006)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

18eme album pour le groupe anglais Elegant Simplicity composé du multi-instrumentiste Steven McCabe et du batteur Christopher Knight, voila une productivité qui a de quoi impressionner ! Ce qui ne sera assurément pas le cas de ce « Nowhere Left To Turn ». En effet, j’annonce d’hors et déjà la couleur, ce disque est à éviter mis à part peut être, ironiquement, pour nos amis batteurs !

En effet, une nouvelle fois (ça devient franchement une habitude !) ce nouvel Elegant Simplicity se solde par l’exemple parfait de ce qu’il ne faut surtout pas faire quand on joue de la batterie. Des plans d’une banalité absolument incroyable... Mais non content d’assurer des parties de batteries franchement nazes (le mot n’est pas trop fort), voilà qu’en plus il se permet de frapper ses fûts sans la moindre finesse… C’en est trop, la batterie à elle toute seule massacre littéralement toutes les bonnes intentions que l’on peut déceler dans ce « Nowhere Left To Turn ».

Malheureusement, elle n’est pas la seule en cause... Steven McCabe se démène pourtant passant des guitares aux claviers pour enchaîner les solos, mais là encore, on a trop souvent l’impression que tout cela manque de cohérence. Les enchaînements et les arrangements s’avèrent donc peu réussis, la faute à des compositions vraiment pas assez travaillées.

Ceci étant dit, il faut bien reconnaître qu’avec de tels défauts, « Nowhere Left To Turn » ne pouvait pas me captiver. Et pourtant, quelques passages s’avèrent réussis comme sur « In Passing » par exemple. Mais tous ces passages sont complètement noyés dans la médiocrité ambiante. Un bon point toutefois Steven McCabe se montrant relativement inspiré en nous proposant un jeu de guitare plutôt varié. Petit détail amusant pour finir, on croirait entendre Iron Maiden sur l’intro de « Daylight Pain » ainsi que sur quelques autres plans notamment sur « Illuminated Heartbeat ».

Pour conclure, les défauts présents sur Anhedonia (sorti deux ans plus tôt et seul disque d’Elegant Simplicity que j’ai pu écouté) sont toujours au rendez-vous. Compositions stériles, bâclées et manquant vraiment de cohérence, batterie horrible de médiocrité auxquelles s’ajoutent la froideur caractéristique de l’instrumental… Bref, un album raté !! Amis lecteurs, je vous encourage vivement à passer votre chemin !


Plus d'information sur http://www.elegantsimplicity.com/





LISTE DES PISTES:
01. Daylight Pain - 06:34
02. In Passing - 17:22
03. Illuminated Heartbeat - 9:19
04. Nowhere Left To Turn - 20:19

FORMATION:
Christopher Knight: Batterie
Steven Mccabe: Guitares / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
SEVEN REIZH: Samsâra (2006)
ROCK PROGRESSIF -
AMPLIFIER: Insider (2006)
ROCK PROGRESSIF - Mélangez Nirvana, Tool, Vanden Plas, des groupes comme Blind Melon ou King's X et vous obtenez Amplifier !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ELEGANT SIMPLICITY
ELEGANT-SIMPLICITY_Anhedonia
Anhedonia (2004)
1/5
-/5
PROXIMITY / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021