ARTISTE:

DEAD LORD

(SUÈDE)
TITRE:

SURRENDER

(2020)
LABEL:

CENTURY MEDIA RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Old School
"Si les fans de Phil Lynott s'y sentiront comme dans de vieilles et confortables pantoufles, "Surrender" ne pourra également qu'épancher la soif de tout hardos en bon heavy rock des familles, racé et batailleur."
CHILDERIC THOR (02.11.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Malgré un nom qui fleure bon le doom, Dead Lord trempe davantage son manche chez Thin Lizzy que chez Black Sabbath. Ceux qui les suivent depuis 2013 et l'inaugural "Goodbye Repentance" savent surtout que les Suédois sont le meilleur hommage ou clone (c'est selon) du groupe de Phil Lynott, au point de voir dans leurs rondelles ce que Thin Lizzy aurait pu enfanter si son légendaire et regretté bassiste était toujours parmi nous. S'il a choisi la guitare plutôt que la quatre-cordes, le chanteur et fondateur Hakim Krim offre une imitation vocale aussi saisissante que troublante de son défunt modèle, cependant qu'avec son compère bretteur, il tisse ses lignes mélodiques et soli dans la belle et grande tradition du hard rock classieux des années 70 et 80.

Quelques menus ajustements au niveau du line-up (remplacé par Ryam Kemp, Martin Nordin a troqué la basse pour occuper le poste de second guitariste laissé vacant suite au départ de Olle Hedenström), Dead Lord est de retour trois ans après avoir livré un "In Ignorance We Trust" d'agréable mémoire. Comme toujours avec les Scandinaves, il convient de faire fi des longs discours, "Surrender" se veut un pur album de rock un peu dur, simple et énergique, et qui n'a d'autre prétention que de filer la trique des grands jours aux amateurs du genre. Anachronique peut-être, nostalgique sans doute mais bougrement tonique, cette quatrième galette, à l'instar de ses devancières, distribue du plaisir par boite de douze, brochette de dix titres qui tous tapent dans le mille.

Nourris aux standards de jadis, les Suédois se souviennent que la durée idéale d'un disque est celle imposée par le vinyle. Il en découle un menu direct, sans fioriture ni prise de tête, dont toutes traces de noirceur, de tristesse, sont éconduites, exception (bien) faite de 'Dark End Of The Rainbow', composition plus fébrile quoique vivifiante comme tout le reste de l'album. Fidèle à un style immédiat dont il n'oublie pas qu'il constitue la meilleure façon de se cramponner à la mémoire, le quatuor n'en fignole pas moins ses chansons comme de véritables pièces d'orfèvre, asseyant encore un peu plus son autorité au sein de ce créneau vintage mais pas poussiéreux.

Il paraît du coup bien difficile de ne pas succomber à ces saillies aussi rafraîchissantes qu'entêtantes. Dès ce 'Distance Over Time' qui lance l'écoute avec une énergie ravageuse, le charme opère. Et la jouissance avec. On tape du pied, on remue la tête. On se sent bien, tout simplement. Chaque parcelle de cet opus possède une accroche irrésistible, entre un 'Authority' gorgé de feeling ou un 'Evil Always Wins' à la basse épaisse et au refrain ultra mélodique sur lequel plane l'ombre du Rainbow de l'ère Joe Lynn Turner, entre un 'Gonna Get Me' mordant ou un 'Bridges' survitaminé et ses parties de guitares speed mais ensoleillées.

Certes l'empreinte de Thin Lizzy demeure toujours aussi prégnante, mais outre le fait qu'il n'est de toute façon pas dans ses intentions de s'en affranchir, la qualité d'écriture dont fait preuve Dead Lord est telle qu'on ne peut lui reprocher ce mimétisme totalement revendiqué.  Si les fans de Phil Lynott s'y sentiront comme dans de vieilles et confortables pantoufles, "Surrender" ne pourra également qu'épancher la soif de tout hardos en bon heavy rock des familles, racé et batailleur.


Plus d'information sur http://www.deadlord.com/



GROUPES PROCHES:
THIN LIZZY, HORISONT

LISTE DES PISTES:
01. Distance Over Time
02. Letter From Allen St.
03. Authority
04. Evil Always Wins
05. Messin’ Up
06. Dark End Of The Rainbow
07. Bridges
08. The Loner’s Way
09. Gonna Get Me
10. Dystopia
11. Hands Down (Moon Martin Cover)
12. Moonchild (Rory Gallagher Cover)

FORMATION:
Adam Lindmark: Batterie
Hakim Krim: Chant / Guitares
Martin Nordin: Basse
Olle Hedenström: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
DEAD LORD: Les détails sur 'Surrender'
 
AUTRES CHRONIQUES
ARKAN: Lila H (2020)
DEATH METAL - Arkan nous offre avec “Lila H” un véritable chef-d’œuvre, une pépite, un album rare !
THREE COLOURS DARK: The Science Of Goodbye (2020)
ROCK PROGRESSIF - Seize années après le split de Karnataka, Rachel Cohen et Jonathan Edwards se retrouvent ... pour le meilleur.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DEAD LORD
DEAD-LORD_In-Ignorance-We-Trust
In Ignorance We Trust (2017)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021