GROUPE/AUTEUR:

FREAK KITCHEN

(SUÈDE)

TITRE:
MOVE (2002)
LABEL:
THUNDERSTRUCK
GENRE:
ROCK

"A la fois surprenant et addictif, cet opus accroche l’attention dès son premier riff pour ne la relâcher qu’à la fin de son dernier titre."
LOLOCELTIC - 29.08.2003 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
5/5
Alors qu’il semblait lancé sur les rails du succès, Freak Kitchen explose en plein vol avec les départs combinés de Christian Gronlund et Joakim Sjoberg qui laissent Mattias Eklundh seul à bord. Mais le bonhomme a de la suite dans les idées et des relations. Il ne tarde donc pas à remettre son bébé à flot avec l’aide de deux amis, Christers Örtefors s’emparant de la basse et Björn Fryklund s’installant derrière la batterie. Du coup, ce qui avait commencé comme un drame se transforme en un véritable vent de fraîcheur.

En effet, la pop-métal-fusion qui a fait la réputation de Freak Kitchen se retrouve jouée avec enthousiasme et dynamisme, à la fois plus métallique et plus expérimentale, le tout étant toujours porté par le style original et inimitable d’un "IA" toujours déchaîné derrière sa six-cordes. Les évolutions se trouvent dans des riffs lourds et agressifs ("Propaganda Pie") qui ne sont parfois pas sans rappeler Metallica ("Maggots Of Corruption"). Celui du "Razor Flowers" interprété par Christers Örtefors n’est pas parmi les plus tendres non plus, même s’il se joint à la cohorte des titres alternant couplets lourds et refrains plus pop. Ces derniers sont d’ailleurs irrésistibles la plupart du temps ("Porno Daddy").

Cette caractéristique du refrain qui trottine dans votre tête pendant de nombreuses heures est également systématique pour les titres les plus légers tels que le single "Nobody’s Laughing" ou un "Seven Days In June" faisant office de pause en milieu d’album. Il faut dire que Mattias et sa bande nous attaquent de tous les côtés, parfois cinglant ("Snap"), dégainant un démentiel solo en tapping par-ci ("Humiliation Song"), utilisant un téléphone mobile par-là ("Heroin Breakfast"), traitant d’un sujet glauque sur un rythme syncopé ("Porno Daddy"), ou nous balançant un riff à la fois gras et déstructuré ("Hateful Little People") , il ne nous épargne rien. Et s’il faudrait être malade pour se plaindre d’une telle orgie, les moments plus légers font office de respiration permettant à l’ensemble de tenir l’auditoire en haleine de bout en bout.

"Move" est donc à l’image de son leader, talentueux et imprévisible, et il se positionne comme l’un des (le ?) meilleur album de Freak Kitchen. A la fois surprenant et addictif, il accroche l’attention dès son premier riff pour ne la relâcher qu’à la fin de son dernier titre ("The Wrong Year") et réussit le tour de force d’installer une nouvelle dynamique à Freak Kitchen tout en en gardant les principales caractéristiques du style imposé par le groupe depuis ses débuts. Absolument irrésistible car comme le dit si bien le groupe : "That’s Entertainement !".

Plus d'information sur http://www.freakkitchen.com



GROUPES PROCHES:
EVENT, ALIVE INC, AT WAR WITH SELF, SLAVIOR, ITIS, CONSPIRACY, HEAVEN'S CRY, PAUL GILBERT

LISTE DES PISTES:
01. Propaganda Pie
02. Nobody's Laughing
03. Snap
04. Humiliation Song
05. Razor Flowers
06. Heroin Breakfast
07. Porno Daddy
08. Seven Days In June
09. Maggots Of Corruption
10. Hateful Little People
11. Logo
12. The Wrong Year


FORMATION:
Björn Fryklund: Batterie
Christers Örtefors: Chant / Basse
Mattias Eklundh: Chant / Guitares


TAGS:
Expérimental, Technique, Fusion
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
TORPEDO - 27/12/2010 -
0 0
1/5
Bien que les précédents albums ne m'aient absolument pas botté, je suis naturellement têtu et j'ai eu le courage de tenter d'apprécier leur dernier album, "Move". Pour rafraîchir les mémoires défaillantes, Freak Kitchen est un groupe composé de trois personnages complètement gelés qui nous viennent de Suède. Leurs textes sont délirants et sur scène ils se déchirent. Tout ceci n'entraîne pas obligatoirement un bon album mais peut contribuer à la renommée d'un groupe. (Ca c'est pour préparer la suite, vous inquiétez pas)

Sur "Move", ils sont toujours trois. Et ça s'entend. On oublie les claviers... La guitare fait grat grat, la basse fait hon hon et la batterie fait bom paf bom paf vite et parfois moins vite (parfois elle fait même tss tss ce sont les symbales). Ah oui j'oubliais il y a un chant par-dessus.

"Move" est un album ennuyeux et sans intérêt. Le chant est inexpressif, ce n'est pas mélodieux. Par contre c'est répétitif et les constructions sont fatigantes, plus souvent énervantes avec d'innombrables breaks (parfois genre rap). On a même le droit à une numérotation téléphonique à la guitare... Effet amusant la première fois mais devenant très vite rasoir. Quant aux solos, ils font, parfois penser à ceux de Van Halen (Ce n'est pas du tout péjoratif), parfois à casser un clavier tellement c'est laid et stressant. Voila vous avez compris que j'ai adoré et que j'attends impatiemment le prochain...

Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FREAK KITCHEN
DERNIERE ACTUALITE
FREAK KITCHEN : Six concerts en France prochainement
Toutes les actualités sur FREAK KITCHEN
DERNIER ARTICLE
FREAK KITCHEN - LA MAROQUINERIE (PARIS) + METRONUM (TOULOUSE) - 7 + 11 MARS 2019
Fun, déconne et rock and roll... Tous les articles sur FREAK KITCHEN
DERNIERE INTERVIEW
Rencontre touchante avec le talentueux Mattias Eklundh pour une conversation passionnante sur la musique et sa philosophie de la vie.

NOTES
4/5 (1 avis) 3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
GENESIS: The Lamb Lies Down On Broadway (1974)
ROCK PROGRESSIF L'objet musical non-identifié, l'album unique, hors cadre, de l'un des plus grands groupes du monde.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ROYAL HUNT: Paradox (1997)
METAL PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FREAK KITCHEN
FREAK-KITCHEN_Confusion-To-The-Enemy
Confusion To The Enemy (2018)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
FREAK-KITCHEN_Cooking-With-Pagans
Cooking With Pagans (2014)
3/5
-/5
LASER'S EDGE / ROCK
FREAK-KITCHEN_Land-Of-The-Freaks
Land Of The Freaks (2009)
4/5
-/5
ROADRUNNER RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
FREAK-KITCHEN_Organic
Organic (2005)
3/5
-/5
REPLICA / ROCK
FREAK-KITCHEN_Dead-Soul-Men
Dead Soul Men (2001)
4/5
-/5
THUNDERSTRUCK / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020