ARTISTE:

WOBBLER

(NORVÈGE)
TITRE:

DWELLERS OF THE DEEP

(2020)
LABEL:

KARISMA RECORDS

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, Epique, Old School, Psychédélique, Symphonique, Technique
"Avec "Dwellers Of The Deep", Wobbler gagne son pari de donner une suite aussi réussie que son superbe "From Silence to Somewhere" et synthétise à lui seul la jubilation que les amoureux du rock progressif symphonique recherchent dans cette musique."
NUNO777 (27.01.2021)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (4) commentaire(s)

Pour beaucoup de styles musicaux de notre époque, on constate la coexistence d’une avant-garde innovante et d’un besoin de se nourrir de sources passées. Dans le champ de la musique metal et progressive, les artistes et groupes norvégiens sont des acteurs incontournables de cette mutation. Du côté du rock progressif, Wobbler se fait le garant appliqué d’un âge d’or d’obédience anglaise auquel il rend hommage dans chacun de ses albums.

Il est admis que les Norvégiens ont atteint leur point culminant avec "From Silence To Somewhere" et c’est sans surprise qu’ils poursuivent dans la même direction avec "Dwellers Of The Deep". La parenté entre les deux albums va jusqu’à se faire sur le nombre de titres et la présence d’un temps de respiration folk (‘Naiad Dreams’) au sein de trois grands formats. Wobbler termine ici par sa plus longue pièce alors qu’elle ouvrait "From Silence to Somewhere".

C’est sous le signe de l’urgence que débute le disque avec un ‘By The Banks’ qui crache ses notes d’orgue sans temps mort. L’énergie déployée est manifeste mais bien circonscrite et l’engagement des musiciens est vivace et raisonnable, de sorte que la composition garde sa ligne et que l’agencement des variations s’exécute en douceur. Wobbler permet une lecture très fluide avec ce qu’il faut de matière progressive pour galvaniser l’intensité des moments-clés et jouer sur les contrastes entre passages très dynamiques et moments paisibles. Le festival mélodique est somptueux et les tournures harmoniques sont somme toute assez accessibles bien que l’aura tutélaire de Genesis et surtout Yes plane sur cette entame. ‘Five Room’ reprend les mêmes codes en les accentuant, les impressions de vitesse sont appuyées et la charge ascensionnelle finale encore plus incisive.

Quand la délicate mélopée folklorique de ‘Naiad Dreams’ résonne, c’est un double sentiment de quiétude et d’excitation qui domine. Quiétude car la respiration est bienvenue et excitation car un format intermédiaire comme celui-ci préfigure une fin de disque dantesque. Jusque-là mise en bouche gastronomique, "Dwellers Of The Deep" bascule dans l’épique avec un ‘Merry Macabre’ particulièrement exigeant et cohérent dans son approche conceptuelle. Véritable gageure à décortiquer car immense dédale labyrinthique de rock progressif symphonique, ‘Merry Macabre’ incarne le requiem en plusieurs tableaux de Wobbler. Construite dans un esprit très moderne, la pièce se pare d’atours aux sonorités vintage et classiques, emprunte un lexique riche fait de jazz canterbury, de psychédélique et de classic rock et multiplie les clairs-obscurs dramatiques. Mais ce qui le hisse au sommet c’est le supplément d’âme de l’imposante dimension mystique et spirituelle qui jalonne son développement.

Avec "Dwellers Of The Deep", Wobbler gagne son pari de donner une suite aussi réussie que son superbe "From Silence to Somewhere" et bien au-delà. Ce cinquième album de Norvégiens synthétise à lui seul la jubilation que les amoureux du rock progressif recherchent dans cette musique en termes de caractère, de mélodies charmeuses et d’harmonies sophistiquées, de créations instrumentales virevoltantes et de transcendances vocales. Ne voir en Wobbler qu’un simple tribute-band de luxe est une lecture très réductrice qui empêche de prendre toute la mesure du statut incontournable que ce groupe tient, et est amené à tenir de plus en plus, dans le rock progressif actuel.


Plus d'information sur https://www.wobblerofficial.com/



GROUPES PROCHES:
CARAVAN, GENESIS, BEARDFISH, ANEKDOTEN, WHITE WILLOW, BLACK BONZO, KING CRIMSON, DARAGON, YES, JETHRO TULL

LISTE DES PISTES:
01. By the Banks - 13:49
02. Five Rooms - 8:28
03. Naiad Dreams - 4:24
04. Merry Macabre - 19:00

FORMATION:
Andreas Prestmo: Chant / Guitares / Glockenspiel, Percussion
Geir Marius Bergom Halleland: Guitares
Kristian Karl Hultgren: Basse / Clarinette
Lars Fredrik Frøislie: Claviers
Martin Nordrum Kneppen: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(4) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
12/02/2021
  0
@loloTheBest. Non tu n'es pas tout seul. En même temps je crois que le "true" prog c'est plus pour moi...
LOLO_THE_BEST59
11/02/2021
 
760
1
L'album de l'année vraiment ? Désolé, mais pour ma part je n'ai pas du tout accroché. OK pour le vintage, mais là ça sonne carrément vieillot ; un orgue sorti du grenier de ma grand-mère, des vocaux datés, des reprises de thèmes ou des breaks qui tombent comme un cheveu sur la soupe ... euh, c'est moi ou quelque chose m'a échappé ?
NUNO777
27/01/2021
  0
Merci Tony
TONYB
27/01/2021
  0
L'album de l'année 2020, tout simplement.

"Ce cinquième album des Norvégiens synthétise à lui seul la jubilation que les amoureux du rock progressif recherchent dans cette musique en termes de caractère, de mélodies charmeuses et d’harmonies sophistiquées, de créations instrumentales virevoltantes et de transcendances vocales"

... tout est dit, rien à ajouter. Bravo Nuno pour cette chronique à la hauteur des qualités de cet album.
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
WOBBLER: Nouvel album en octobre
 
AUTRES CHRONIQUES
TIGER MOTH TALES: Still Alive (2020)
ROCK PROGRESSIF - "Still Alive" est un disque assez hybride, voire bipolaire, avec une première moitié plaisante et une seconde plus dispensable, malgré de bonnes idées.
MARQUETTE: Into The Wild (2020)
ROCK PROGRESSIF - Résolument progressif et presque instrumental, "Into The Wild" s'aventure dans de nombreux styles mais manque d'idées fortes et de dynamisme pour susciter réellement l'intérêt de l'auditeur tout au long de l'album.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WOBBLER
WOBBLER_From-Silence-To-Somewhere
From Silence To Somewhere (2017)
5/5
4.4/5
KARISMA RECORDS / ROCK PROGRESSIF
WOBBLER_Rites-At-Dawn
Rites At Dawn (2011)
3/5
4/5
WORLD IN SOUND / ROCK PROGRESSIF
WOBBLER_Afterglow
Afterglow (2009)
3/5
4.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
WOBBLER_Hinterland
Hinterland (2005)
4/5
4/5
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021