ARTISTE:

KOPECKY

(ETATS UNIS)
TITRE:

BLOOD

(2006)
LABEL:

UNICORN DIGITAL

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Psychédélique, Technique
"Si vous connaissez quelqu'un pour qui le progressif n'est qu'une musique barbante, complexe et réservée aux intellos, alors vous pouvez sans aucun souci le conforter dans son analyse caricaturale et ces clichés en lui infligeant l'écoute de ce 5ème album de Kopecky, qui devrait rebuter pas mal d'oreilles, mêmes parmi les plus aguerries."
TONYB (02.11.2006)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si vous connaissez quelqu'un pour qui le progressif n'est qu'une musique barbante, complexe et réservée aux intellos, alors vous pouvez sans aucun souci le conforter dans son analyse caricaturale et ces clichés en lui infligeant l'écoute de ce 5ème album de Kopecky, qui devrait rebuter pas mal d'oreilles, mêmes parmi les plus aguerries.

Après être passé sur autant de labels différents lors de leur 4 premières parutions (dont Cyclops – plutôt étonnant car on est loin du néo-progressif), le trio de frangins américains semble avoir trouvé en Unicorn Digital l'écurie idéale, rejoignant ainsi plusieurs autres formations évoluant dans cette tendance prog/fusion, avec dans le cas présent des influences métalliques et des teintes psychédéliques. Cela semble faire beaucoup pour un seul album, mais la musique de Kopecky ne s'embarrasse pas de fioritures pour passer d'une frontière à l'autre.

Ainsi, "Garden of Immolation" ouvre les débats de manière furieuse, avec 7 minutes de breaks incessants : ça part dans tous les sens, et l'auditeur se retrouve désorienté après quelques mesures (si tant est que l'on puisse mettre tout cela sur partition !). Certes, c'est d'une technicité sans faille … mais c'est également d'un ennui total.

Pourtant, certaines parties des plages suivantes rehaussent quelque peu l'intérêt de cette galette, avec des embryons mélodiques présents de ci de là, mais c'est pour mieux retomber dans les travers évoqués précédemment.

Pour clôturer tout ce déluge sonore, "Opium" nous entraîne sur les rivages psychédéliques, soutenus par des interventions "vocales" typées death-métal, avant de basculer dans sa deuxième partie dans une musique expérimentale façon "Ummagumma – 2è LP".

Vraiment trop technique pour passionner quiconque au-delà des fans de musique ultra-complexe , la musique de "Kopecky" gagnerait à s'inspirer d'un "Spaced Out", autre poulain du label Unicorn, qui tout en mettant sa technique au premier plan, parvient à capter l'intérêt de l'auditeur et lui transmettre ses émotions.


Plus d'information sur http://kopecky.8m.com/





LISTE DES PISTES:
01. Garden Of Immolation - 7:10
02. Infernal Desire Machine - 4:58
03. Moontown - 7:20
04. Windows - 11:21
05. Eden's Flow - 4:58
06. The Red Path - 8:43
07. Opium - 12:56

FORMATION:
Joe Kopecky: Guitares
Paul Kopecky: Batterie
William Kopecky: Basse / Claviers / Sitar
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
TOOL: 10,000 Days (2006)
METAL ATMOSPHERIQUE - Cinq ans après un "Lateralus" accueilli par la chronique comme une merveille du genre, "10,000 days" réjouira les fans et devrait convertir les plus réticents.
MAGENTA: Night And Day (with Annie Haslam) (2006)
ROCK PROGRESSIF - Magenta et Annie Haslam se sont incontestablement fait plaisir à la réalisation de ce mini-cd … plaisir ô combien partagé par l'auditeur
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023