ARTISTE:

PYRAMAZE

(DANEMARK)
TITRE:

EPITAPH

(2020)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
FM, Symphonique, Théatral
"Mélange entre Evergrey, Cyhra, Kamelot ou encore Dynazty, "Epitaph" est une belle pépite de métal mélodique que l'on n'attendait plus de la part de Pyramaze."
LYNOTT (02.12.2020)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (3) commentaire(s)

Le groupe Danois Pyramaze, auteur de trois albums entre 2004 et 2008, a connu un hiatus de sept ans avant de proposer, avec un nouveau line-up, un ""Disciples Of The Sun" qui impressionna son monde. "Contingent", son successeur, sorti il y a déjà trois ans, avait enfoncé le clou. "Epitaph", le dernier né, nous est enfin proposé en cette fin d'année riche en albums de metal mélodique.

Voilà le troisième opus enregistré avec la même équipe, et c'est déjà une performance pour Pyramaze, car les mouvements de personnel ont perturbé ses premières années de vie. Terje Harøy est par exemple le quatrième chanteur du combo : en six disques, nous ne sommes pas loin de la médaille d'or de l'instabilité. Côté style, le groupe jongle entre power et heavy mélodique, mais cette œuvre disperse également des fragrances d'AOR, de metal alternatif et de pop metal. Savant mélange, voire amalgame risqué, mais ça fonctionne, et plutôt fort bien.

En effet, ce Pyramaze est vraisemblablement à ce jour la meilleure production des Danois. Nous irions même jusqu'à avancer que cet "Epitaph" est encore meilleur que l'adoubé "Legend Of The Bone Carver", ce qui n'est pas peu dire. En effet, les 11/12émes de cet album sont juste énormes. Seul le dernier titre est plus difficile à saisir, mais nous y reviendrons. Jusqu'à celui-ci c'est la foire aux hits. Mélodiquement renversants, les morceaux se succèdent sans baisse de régime. Ils affichent tour à tour allégresse théâtrale, ambiances mélancoliques, climats cinématiques, mouvements épiques, fulgurances speedées, atmosphère symphonique et passages hymniques. Question références, imaginez qu'Evergrey, Cyhra, Kamelot et Dynazty se soient donnés la main et accordés pour proposer ce qu'ils savent faire de plus addictif en termes de mélodies.

Les têtes d'affiche de ce maelström de titres fulgurants, s'il fallait en citer quelques-unes, pourraient être le lourd et dramatique 'A Stroke Of Magic' qui côtoie Evergrey et Serious Black, 'Knights In Shining Armour' et son refrain helloweennien à double pédale, et la ballade alt-rock radiophonique 'Bird Of Prey'. Notons également 'Particle' et son pop-metal mélodique contemporain, l'hyper-mélodieux 'Indestructible' où plane l'ombre de Dynazty, et l'énorme et cinématique 'World Foregone', avec ses envoûtants chœurs d'enfants finaux qui reprennent un refrain mémorable. L'opus s'achève sur une pièce de douze minutes où deux des anciens frontmen de Pyramaze viennent prêter main-forte à Harøy. 'The Time Traveller' y souffle le chaud et le froid, et c'est bien dommage pour une clôture d'opus. Les ambiances diverses et alambiquées qui y règnent nous gratifient en effet de trop peu de satisfactions mélodiques, notamment à l'occasion des passages où les vocaux sont quasiment éructés, et n'emportent l'auditeur que trop rarement. Du coup, l'ensemble apparait trop long, et, contrairement à l'adage, pas particulièrement bon.

Mais qu'importe, cet "Epitaph" est tout de même une petite bombe de metal mélodique qui vient gaillardement se hisser au sommet des productions du genre, pourtant nombreuses et de qualité en cette année qui s'achève. Pyramaze, même s'il a quelque peu ici délaissé ses velléités progressives passées, a indubitablement franchi un cap. Ne passez pas à côté de cette belle surprise que nous n'attendions pas forcément de ce calibre.


Plus d'information sur http://www.pyramaze.com



GROUPES PROCHES:
DYNAZTY, EVERGREY, KAMELOT, CYHRA

LISTE DES PISTES:
01. Epitaph
02. A Stroke Of Magic
03. Steal My Crown
04. Knights In Shining Armour
05. Bird Of Prey
06. Your Last Call
07. Particle
08. Indestructible
09. Transcendence
10. Final Hour
11. World Foregone
12. The Time Traveller

FORMATION:
Jacob Hansen: Guitares
Jonah Weingarten: Claviers
Morten Gade Sørensen: Batterie
Terje Harøy: Chant
Toke Skjønnemand: Guitares
Brittney Slayes: Chant / Invité
Lance King: Chant / Invité
Matt Barlow: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(3) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
09/12/2020
  0
Hallucinant hein ? Moi-même j'y ai pas cru :-P
LYNOTT
09/12/2020
  1
Torp est d'accord avec moi ?! Ca s'arrose !
TORPEDO
08/12/2020
  0
Oui, cet album est bon. Certes il ne révolutionne pas le genre mais il propose de bons titres équilibrés à l'exception du dernier qui est en effet un fourre tout inexpressif et incohérent. 11 titres, c'est déjà pas si mal.
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PYRAMAZE: Les détails sur 'Epitaph'
 
AUTRES CHRONIQUES
SOULBURN: Noa's D'ark (2020)
DEATH METAL - Solide édifice, "Noa's D'ark" délivre une formule imparable, malheureusement plus death que doom, mais qui voit Soulburn redoubler d'une puissance aussi granitique que dévastatrice.
THE GELATEENS: Funky Punk Danse Machine (2020)
ROCK - "The Funky Punk DanSe Machine", premier album de The Gelateens, ne ment pas sur la marchandise en piochant dans le rock et le funk son énergie pour en faire une musique thermodynamique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PYRAMAZE
PYRAMAZE_Immortal
Immortal (2008)
3/5
3/5
LOCOMOTIVE / HEAVY METAL
PYRAMAZE_Legend-Of-The-Bone-Carver
Legend Of The Bone Carver (2006)
4/5
3/5
REPLICA / METAL MELODIQUE
PYRAMAZE_Melancholy-Beast
Melancholy Beast (2004)
2/5
3/5
NTS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021