ARTISTE:

BRUCE SPRINGSTEEN

(ETATS UNIS)
TITRE:

LETTER TO YOU

(2020)
LABEL:

COLUMBIA

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant éraillé, FM, Folk, Mélancolique
"Avec "Letter To You", Bruce Springsteen frappe à nouveau un grand coup, prouvant qu’il est encore capable de nous surprendre et qu’il a encore des choses à dire."
LOLOCELTIC (09.11.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (3) commentaire(s)

Un album de Bruce Springsteen est toujours un évènement, en particulier lorsqu’il s’agit de son vingtième pour lequel il s’est entouré de son fidèle E-Street Band. Même s’il s’agit là de musiciens qui l’accompagnent sur toutes ses tournées, ils n’avaient plus enregistré d’album studio ensemble depuis 2014 et "High Hopes". L’autre caractéristique importante de ce nouvel opus, c’est qu’il a été enregistré en conditions live dans le studio personnel du Boss à Colts Neck dans le New Jersey. C’est comme cela qu’avait été enregistré l’incontournable "Born In The U.S.A." en 1984, ce qui laisse espérer de grands moments de rock américain tels que la légende vivante est habituée à nous en offrir régulièrement. Sachant qu’il n’a fallu que quatre jours à cette bande de copains pour tout enregistrer, ceci à l’aube d’élections présidentielles qui ne peuvent pas laisser le maître des lieux indifférent, il y a fort à parier que quelques brûlots sont en approche.

Pourtant, dès ‘One Minute You’re Here’, l’étonnement est de mise. Certes, il n’est pas si surprenant que ça que l’artiste débute son album par une ballade poignante à dominante acoustique. A bien y réfléchir, il est vrai que depuis 47 ans, il a toujours eu l’habitude de faire ce qu’il voulait sans tenir compte des règles commerciales ou artistiques. En revanche, il est indéniable que son thème marque l’auditeur, celui-ci va même revenir sur la plupart des titres. "One minute you’re here, next minute you’re gone" égraine le chanteur qui a fêté ses 71 ans en septembre. Après la disparition de plusieurs proches, la légende a pris conscience qu’elle n’était pas éternelle et que le temps passait pour elle comme pour son entourage, et c’est une majorité de chansons au thème introspectif qu’elle va offrir ici. N’allez cependant pas imaginer que le Boss a baissé les bras et qu’il nous sert un opus mou du genou, vous auriez tout faux.

‘Letter To You’, ‘Burnin’ Train’ ou ‘The Power Of Prayer’ sont autant de futurs hymnes alliant puissance rock et profondeur des paroles. Guitares, claviers et saxophone s’unissent une nouvelle fois pour soutenir la voix rocailleuse d’un Bruce Springsteen qui commence cependant à prendre conscience des limites imposées par l’âge à son légendaire organe vocal (‘If I Was The Priest’). Plus mélancoliques mais toujours énergiques, ‘The Last Man Standing’, ‘House Of A Thousand Guitars’ ou ‘Ghosts’ viennent toucher vos émotions sans jamais tomber dans le larmoyant. Le premier a été inspiré par la perte de son ami George Theiss en 2018, dernier survivant du groupe The Castiles avec lequel le Boss avait fait ses premiers pas. "Brothers and sisters, wherever you are" gémit-il sur 'House Of A Thousand Guitars' avant que des sanglots se laissent presque deviner sur le final. Quant à 'Ghosts', il évoque Danny Federici et Clarence Clemons, ses frères disparus du E-Street Band. "I need you by my side" et "Meet you brothers and sisters on the other side" leur déclare-t-il. Mais cela ne l’empêche pas de crier qu’il est vivant sur le refrain ("I’m alive !") pour un résultat mariant à nouveau la mélancolie et l’énergie pour un autre futur hymne à hurler dans les stades quand ils seront à nouveau fréquentables.

Tous ces titres sont complétés par un ‘Rainmaker’ nerveux sur lequel le Boss lâche sa rage revendicatrice après une introduction crépusculaire. Enfin, trois titres ont été sauvés de l’oubli après avoir été composés à l’époque du premier opus, "Greetings From Asbury Park, NJ" (1973). On y retrouve ce folk-rock très inspiré par Bob Dylan qui avait marqué les débuts de l’artiste. Harmonica, phrasé typique, énergie et feeling s’étalent à chaque fois sur plus de six minutes. ‘Janey Needs A Shooter’ et son refrain envoûtant avait été écrit avec Warren Zevon qui l’avait enregistré pour son compte dans les années 80. ‘If I Was The Priest’ avait subi le même sort de la part d’Allan Clarke dans les années 70 et offre ici une énergie gorgée d’espoir. Enfin, ‘Song For Orphans’ se fait nostalgique et généreux et prouve qu’il aurait été dommage qu’il ne paraisse jamais.

Avec "Letter To You", le Boss frappe à nouveau un grand coup, prouvant qu’il est encore capable de nous surprendre et qu’il a encore des choses à dire. En gardant son talent et son énergie intacts, il explore de nouveaux thèmes inspirés par son expérience et n’hésite pas à livrer ses sentiments les plus intimes sans s’exhiber pour autant. Alors si nous pouvons comprendre qu’il appréciera de retrouver ses amis dans l’autre monde, nous ne pouvons qu’espérer que cela sera le plus tard possible, surtout tant qu’il nous offrira de tels monuments.


Plus d'information sur http://brucespringsteen.net/





LISTE DES PISTES:
01. One Minute You’re Here - 2:57
02. Letter To You - 4:55
03. Burnin’ Train - 4:03
04. Janey Needs A Shooter - 6:49
05. Last Man Standing - 4:05
06. The Power Of Prayer - 3:36
07. House Of A Thousand Guitars - 4:30
08. Rainmaker - 4:56
09. If I Was The Priest - 6:50
10. Ghosts - 5:54
11. Song For Orphans - 6:13
12. I’ll See You In My Dreams - 3:29

FORMATION:
Bruce Springsteen: Chant / Guitares / Harmonica
Charles Giordano: Claviers
Garry Tallent: Basse
Jake Clemons: Saxophone
Max Weinberg: Batterie
Nils Lofgren: Guitares
Patti Scialfa: Choeurs
Roy Bittan: Claviers
Stevie Van Zandt: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(3) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
16/11/2020
  0
Je l'ai écouté 5 fois d'affilé en bossant, je pense que c'est suffisant pour se faire une idée. Les paroles c'est bien mais on a pas toujours la possibilité de se concentrer dessus. De ce que j'ai entendu, pas grand chose n'attire l'oreille. On peut pas dire que les rythmiques soient rapides (Ghost est peut être la plus rapide) et on peut pas dire que l'ensemble soit varié. Ce n'est pas désagréable, ok on est pas dans la musique d'ascenseur si c'est ça qui te chagrine, mais y'a pas de quoi se taper le cul par terre.
LOLOCELTIC
15/11/2020
  0
Tu m'expliqueras où tu trouves des ascenseurs qui proposent ce type de musique ! Sérieusement, tu peux ne pas apprécier à la première écoute, mais de là à parler d'un album mou alors que seulement trois titres peuvent être assimilés à des ballades, et encore... Un album du Boss, ça ne s'écoute pas d'une oreille. Cela mérite toute notre attention, en particulier les paroles qui sont ici très émouvantes sans jamais sombrer dans le larmoyant. Alors si nous devons parler d'ascenseur, ce sera un ascenseur émotionnel en ce qui me concerne. ;-)
TORPEDO
09/11/2020
  0
Bof... Un peu mou et un peu musique d'ascenseur parfois. Pas mauvais mais on attend un peu plus d'un artiste de cette trempe...
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BRUCE SPRINGSTEEN: Les détails sur 'Letter To You'
 
AUTRES CHRONIQUES
OZRIC TENTACLES: Space For The Earth (2020)
ROCK PROGRESSIF - Voûte étoilée, "Space For The Earth" comme toujours ravira les habitués mais, sans être en pilotage automatique, Ozric Tentacles ne prend aucun risque et ne s'aventure jamais en dehors de sa confortable aire de jeu.
ANAAL NATHRAKH: Endarkenment (2020)
BLACK METAL - Grâce à sa violence inouïe et à ses instants de grâce, Anaal Nathrakh livre un album de grande qualité sans concession, sombre et opaque.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BRUCE SPRINGSTEEN
BRUCE-SPRINGSTEEN_Western-Stars
Western Stars (2019)
4/5
3/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_High-Hopes
High Hopes (2014)
2/5
2/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Lucky-Town
Lucky Town (1992)
4/5
3/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Human-Touch
Human Touch (1992)
3/5
4/5
COLUMBIA / ROCK
BRUCE-SPRINGSTEEN_Tunnel-Of-Love
Tunnel Of Love (1987)
4/5
3.5/5
COLUMBIA / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021