ARTISTE:

THE MUGGS

(ETATS UNIS)
TITRE:

SLAVE TO SOUND, VOL. 5

(2020)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Expérimental, Groovy, Old School, Psychédélique
"En sortant de leur zone de confort tout en gardant une identité forte, The Muggs offrent un album attachant, passionnant et rafraîchissant."
LOLOCELTIC (30.12.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

S'ils se plaisent à se faire surnommer le groupe le plus laid du monde, les membres de The Muggs ont surtout dû faire faire face à la malchance à de nombreuses reprises. Alors autant dire qu'en n'ayant plus de nouvelles du trio de Chicago depuis cinq ans et le très bon "Straight Up Boogaloo" (2015), l'inquiétude était de mise. Bien que les raisons de ce délai anormalement long entre deux albums nous soient inconnues, nous voici cependant rassurés par l'arrivée de son cinquième opus studio logiquement intitulé "Slave To Sound – Volume 5".

Sans réellement révolutionner leur recette vintage, The Muggs ont néanmoins toujours été capables de la renouveler suffisamment pour en maintenir l'intérêt. Avec le nouveau venu, la méthode reste la même mais semble s'intensifier tant la paire constituée par Danny Methric et Tony Denardo n'a pas hésité à prendre de nouveaux risques. Les deux amis sortent ici de leur zone de confort pour plonger plus profondément dans les années 60 et 70, allant même jusqu'à jouer avec des effets stéréo typiques de l'époque, tout en offrant une production de premier ordre par sa clarté et son énergie. Le blues-rock des Américains est ici régulièrement mâtiné de britpop, comme sur le titre éponyme qui ouvre les festivités avec énergie et de manière saccadée, tout en présentant un gros travail sur les voix. 'Gator' joue sur les mêmes éléments avec le renfort d'une seconde guitare tenue par Scott Anderson. Ces chœurs riches et bien ouvragés sont une des principales évolutions, allant même jusqu'à rappeler Queen sur un 'Son And Daughter' pourtant très heavy blues.

Entre plusieurs pépites roots et rutilantes, The Muggs glissent quelques pièces plus calmes telles qu'un 'Occupied Blues' aux accents folks et popisants et au refrain envoûtant, ou le psychédélique 'After The Ending' qui laisse entrevoir les silhouettes de Pink Floyd et Santana au travers des brumes de chaleur et des fumées colorées. Cette alternance d'ambiances, tout en maintenant l'attention et le plaisir en éveil, semble diriger ce nouvel opus vers un sans-faute lorsqu'intervient la pièce intitulée 'The Boogens'. Inspiré par un film d'horreur de série B de 1981, celle-ci débute sur une bande-son qui, malheureusement, va s'éterniser pendant plus de cinq minutes avant de proposer un final instrumental sur lequel le titre est répété par une voix d'outre-tombe. L'idée est originale et montre à la fois la liberté artistique du groupe et son souhait d'expérimenter sans limite. Cependant, nos amis semblent s'être laissés dépasser par leur idée alors que sa version alternative proposée en fin d'album gagne en efficacité dans un format plus compact.

Dommage que cette légère sortie de route vienne empêcher The Muggs de réaliser un album qui aurait pu être parfait, même si la reprise du 'Magnet And Steel' de Walter Egan ne présente que peu d'intérêt en étant trop proche de l'original. Malgré ces quelques réserves, "Slave To Sound" n'en est pas moins un opus qui mérite que l'on s'y attarde. Globalement attachant et intéressant, il montre une formation qui n'hésite pas à prendre des risques et à explorer de nouvelles voies tout en gardant une identité forte. A l'heure où il semblerait que Todd Glass ait quitté le groupe et alors que ce dernier souffre, comme beaucoup d'autres, des conséquences de la crise sanitaire en cours, nous ne pouvons que vous encourager à vous plonger dans ce grand bain de jouvence à la fraîcheur vivifiante et bienfaisante.


Plus d'information sur http://www.themuggs.com/



GROUPES PROCHES:
CARLOS SANTANA, THE ANSWER, SNOWBLYND, ELDORADO, LED ZEPPELIN, GENERAL STORE, THE BLACK CROWES, PINK FLOYD, BLACK SABBATH, GOV'T MULE

LISTE DES PISTES:
01. Slave To Sound - 3:25
02. Gator - 3:52
03. Occupied Blues - 4:52
04. Patent Pending - 3:07
05. After The Ending - 5:04
06. Eye To Eye - 5:06
07. Magnet And Steel - 3:29
08. Son And Daughter - 3:31
09. The Boogens - 8:30
10. Breaking My Own - 4:59
11. The Boogens (alternate Edit) - 3:55

FORMATION:
Danny Methric: Chant / Guitares
Todd Glass: Batterie
Tony Denardo: Basse
Adam Cox: Claviers / Invité
Scott Anderson: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE MUGGS: Straight Up Boogaloo
DERNIERE INTERVIEW
THE MUGGS - LE 16 AVRIL 2009
Difficile d’imaginer plus sympathique et disponible que Tony DeNardo, bassiste de The Muggs, véritable coup de cœur de notre rédaction avec son album, « On With The Show ».
 
AUTRES CHRONIQUES
HELLUVAH: Lonely Riots (2020)
POP - Helluvah amalgame la britpop et l'électro dans son nouvel album "Lonely Riots" évoquant le thème de la rupture de façon presque pudique et toute en retenue.
AMAHIRU: Amahiru (2020)
METAL MELODIQUE - Fred Leclercq s'allie avec la guitariste Saki pour nous proposer avec "Amahiru" un splendide disque taillé dans le meilleur d'un heavy metal mélodique de haute volée.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE MUGGS
THE-MUGGS_Straight-Up-Boogaloo
Straight Up Boogaloo (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
THE-MUGGS_Full-Tilt
Full Tilt (2013)
4/5
4/5
AUTOPRODUCTION / STONER
THE-MUGGS_Born-Ugly
Born Ugly (2011)
4/5
5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
THE-MUGGS_On-With-The-Show
On With The Show (2008)
4/5
5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
THE-MUGGS_The-Muggs
The Muggs (2005)
3/5
4/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021