ARTISTE:

THREE COLOURS DARK

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE SCIENCE OF GOODBYE

(2020)
LABEL:

BURNING SHED

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Celtique, Chant féminin, Concept-album, FM, Neo
"Seize années après le split de Karnataka, Rachel Cohen et Jonathan Edwards se retrouvent ... pour le meilleur."
TONYB (02.11.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

L'explosion de la première mouture de Karnataka au milieu de la décennie 2000 a donné naissance à deux groupes évoluant peu ou prou dans les mêmes eaux musicales, avec d'un côté The Reasoning pour Rachel Jones, et Panic Room pour le reste de la troupe (hormis le patron Ian Jones), dont Jonathan Edwards.

Après la fin du premier cité et la mise en sommeil du second, Rachel Jones et Jonathan Edwards se sont enfin retrouvés au sein d'une nouvelle formation intitulée Three Colours Dark, publiant en cette année 2020 un premier album dont le sujet évoque le narcissisme et ses abus dans le cadre de la sphère privée , sujet à la fois autobiographique pour Rachel Cohen mais également objet abordé dans le cadre de ses recherches universitaires. L'écriture de cet album s'est révélée pour elle comme une sorte de catharsis, allant bien au-delà du simple plaisir de retrouver son "vieux" compagnon musical.

Musicalement, les 10 titres proposés par le trio accompagné par Tim Hammil ainsi que quelques invités judicieusement choisis se rapprochent inévitablement de leurs expériences précédentes, et plus particulièrement de la première mouture de Karnataka. Dans un registre majoritairement mid-tempo, la voix chaude de Rachel Cohen vient se poser sur les orchestrations luxuriantes proposées par Jonathan Edwards, que ce soit avec une multiplication de claviers symphoniques ('Wonderland') ou dans des univers un peu plus dépouillés pour des titres piano/voix ('Know You Now') ou Fender Rhodes/voix ('Ghosts in the Wind') rappelant le projet Luna Rossa mené avec Anne-Marie Helder.

Une nouvelle fois, les aspects mélodiques sont au centre de toutes les attentions, ceux-ci étant mis d'autant plus en valeur par l'intervention du violon ('Enter Soubrette') ou de la trompette pour le bluesy 'Know you Now' et son ambiance club de jazz. Le groupe sait également coller au sujet douloureux de l'album, et lorsque celui-ci atteint son paroxysme dramatique, la musique se met au diapason pour nous produire un 'Monster' tout en tension dont l'intensité croît au fil des mesures, avant que la délivrance ne vienne avec le titre éponyme en conclusion de la galette.

D'aucuns reprocheront peut-être le côté parfois systématique des différents titres, ou le manque de nuances dans l'interprétation vocale de Rachel Cohen, mais ces quelques accrocs sont peu de choses en regard de la qualité globale de l'ensemble, 51 minutes qui s'écoulent comme un fleuve tranquille ne demandant qu'à revenir à sa source pour mieux profiter de son lit. Souhaitons juste que le duo n'attende pas 16 nouvelles longues années pour nous proposer une suite.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/threecoloursdark/





LISTE DES PISTES:
01. Enter, Soubrette - 4:57
02. Wonderland (How Can This Be Love?) - 5:24
03. Know You Now - 4:30
04. Ghosts In The Wind - 5:45
05. Three Colours Dark - 4:33
06. Tasted Like Kryptonite - 4:21
07. Rainbow's End - 3:50
08. Blood Moon Rising - 6:08
09. Monster - 5:39
10. The Science Of Goodbye - 6:15

FORMATION:
Jonathan Edwards: Guitares / Claviers / Piano
Rachel Cohen: Chant
Tim Hamill:: Guitares / Basse / Programmation Batterie
Chantel Mcgregor: Guitares / Invité
Dave Gregory : Guitares / Invité
Kate Ronconi: Invité / Violon
Nathan Bray: Invité / Trompette, Bugle
Steve Balsamo: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
DEAD LORD: Surrender (2020)
HARD ROCK - Si les fans de Phil Lynott s'y sentiront comme dans de vieilles et confortables pantoufles, "Surrender" ne pourra également qu'épancher la soif de tout hardos en bon heavy rock des familles, racé et batailleur.
SEVENDUST: Blood And Stone (2020)
NEO/NU METAL - "Blood & Stone" est une bel exemple de puissance heavy et mélodique soutenue par des parties vocales d'exception. À écouter d'urgence.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021