ARTISTE:

CREYE

(SUÈDE)
TITRE:

II

(2021)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
FM
"Changement de programme pour Creye qui passe avec ce second volume d'un AOR classique à une pop rock conventionnelle."
LYNOTT (09.02.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Creye est suédois et n’a que six ans d’âge. Andreas Gullstrand, guitariste du Grand Slam nordique, à ne pas confondre avec l’irlandais crée par Phil Lynott, en fut son géniteur. L’éponyme album du combo avait interpellé en 2018 bon nombre d’amateurs d’AOR. Voici aujourd’hui son successeur, sobrement intitulé "Creye II".

Depuis l’opus originel, l’équipage a connu deux départs. Outre un changement de claviériste, le plus surprenant à noter est que la valse des frontmen se poursuit. Après le départ d’Alexander Strandell (Art Nation), voici que Robin Jidhed, fils du préposé au micro chez Alien, quitte la formation. Le remplaçant, petit nouveau sur la scène rock, se nomme August Rauer. Et autant le dire tout de suite, ce Monsieur ne restera pas longtemps inconnu dans le microcosme du hard rock mélodique.

Notre chronique du premier effort du groupe se concluait sur l’espérance que la prochaine livraison fasse preuve de davantage d’originalité et surtout soit un peu plus musclée. Gullstrand ne doit pas lire Music Waves car "II" est plus pop que son prédécesseur, et de facto moins enclin aux volumes sonores effrénés. Cependant, il semble que ce soit le souhait de l’artiste qui assure à qui veut bien l’entendre que son but initial était de créer un groupe de pop rock. La réussite est ici totale puisque l’AOR des origines ploie l’échine sous les coups de boutoir du Dieu pop rock, résiste parfois, mais perd souvent pied.

Nous sommes donc ici au centre de la nébuleuse du hard rock pasteurisé. Exit les bactéries qui pourraient vicier l’objet, pas de riffs soutenus ni de poussées vocales tonitruantes, et bienvenue aux synthétiseurs. Tout n’est pas douceur et volupté néanmoins. Le premier tiers de l’opus déploie en effet une certaine énergie et regroupe de ce fait les meilleurs titres. Ainsi, 'Broken Highway', 'Carry On', 'Siberia', et surtout le parfait 'Find A Reason' déploient des qualités qui peuvent attirer les adeptes du hard rock mélodique.

Pour le reste, même si les who-oh de 'Can’t Stop What We Started' sont plaisants, qu’il est sympathique de croiser A-Ha sur 'Face To Face', et Asia sur 'Closer' et 'The Greatest', nous sommes loin du nirvana. La faute en revient tantôt à des guitares qui se font plus discrètes, tantôt à des mélodies qui déclenchent moins de phénomènes addictifs. Toutefois, les moments de faiblesse passent avec succès l’épreuve du rejet immédiat. La voix de Rauer, parfaitement calibrée pour cet exercice, y est alors pour beaucoup, tout comme les soli typés hard rock mélodique qui, curieusement, habitent parfois ces compositions peu guerrières. Ils tombent un peu comme un cheveu sur la soupe et donnent l’impression que le guitariste a été victime d’une décharge électrique qui a réveillé son jeu apaisé. Mais cessons de mégoter, un solo percutant est toujours bon à prendre. Malgré tout, ceux qui ne supportent pas le mélange AOR et pop auront quelques difficultés à aller jusqu’au bout de l’œuvre.

Creye a donc choisi son camp pour le second volume de ses aventures. Chez les hard rockers, les adeptes des sons mesurés de groupes tels Brother Firetribe, Last Autumn’s Dream, ou Magic Dance pour citer un petit nouveau dans la bande, devraient pouvoir encore y trouver leur compte. Ceux qui rejettent tout produit exempt de percussion tourneront vraisemblablement le dos à la formation. Quant aux amateurs de pop rock, ils risquent fort de passer à côté de cet opus, ne s’intéressant pas forcément au petit monde de l’AOR. Creye risque donc de perdre des suiveurs et de peu en gagner dans cette opération, mais qu’importe finalement si le groupe est allé là où ses envies l’ont guidé.


Plus d'information sur http://www.creyesweden.com/





LISTE DES PISTES:
01. Broken Highway
02. Carry On
03. Find A Reason
04. Siberia
05. Face To Face
06. Can’t Stop What We Started
07. Lost Without You
08. Hold Back The Night
09. Let The World Know
10. Closer
11. The Greatest
12. War Of Love

FORMATION:
Andreas Gullstrand: Guitares
Arvid Filipsson: Batterie
August Rauer: Chant
Fredrik Joakimsson: Guitares
Gustaf Örsta: Basse
Joel Selsfors: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2.5/5 (4 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CREYE: Les détails sur le 2ème album
 
AUTRES CHRONIQUES
MACABRE: Carnival Of Killers (2020)
DEATH METAL - Si vous aimez le burlesque, la folie furieuse, les serial killers et le grind, "Carnival Of Killers" est fait pour vous. Il montre un Macabre en pleine forme, prêt à vous entrainer dans un tourbillon qui ne laisse pas de répit.
BLUE HOUR GHOSTS: Due (2021)
HARD ROCK MELODIQUE - Blue Hour Ghosts signe avec "Due" un deuxième disque de rock éclectique au caractère affirmé et aux mélodies imparables qui se bonifie au fil des écoutes.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CREYE
CREYE_Creye
Creye (2018)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021