ARTISTE:

AUTOCATALYTICA

(ETATS UNIS)
TITRE:

POWERCLASHING MAXIMALISM

(2020)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL PROGRESSIF

/ DEATH METAL
TAGS:
Expérimental, Fusion, Groovy, Jazzy, Technique
"A la croisée du metal progressif, du jazz et du mathcore, "Powerclashing Maximalism" d’Autocatalytica est un album ludique et surprenant. Une vraie réussite."
NEWF (23.11.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Dans la grande famille du metal progressif, il y a les anciens, qu’on ne présente plus, les modernes, qui emmènent le style vers des horizons rythmiques et techniques toujours plus élaborés, et les expérimentateurs, qui s’autorisent toutes les digressions pour repousser sans cesse les limites d’un genre qui ne cesse d’évoluer et de surprendre d’année en année depuis trente ans. Autocatalytica fait incontestablement partie de cette troisième catégorie. Créé il y a dix ans par le multi-instrumentiste canadien Eric Thorfinnson, le projet est un shaker gigantesque mélangeant allègrement des ingrédients stylistiques différents pour élaborer des cocktails musicaux schizophrènes. C’est bien connu, rien ne se perd, rien ne se crée et tout se transforme. Ainsi ce troisième album d’Autocatalytica, "Powerclashing Maximalism", se nourrit de ses influences diverses et nombreuses pour élaborer une musique inventive et personnelle. Une autocatalyse musicale, comme son nom l’indique.

En bon ancien élève du prestigieux Berklee College Of Music, Eric Thorfinnson maîtrise aussi bien l’art de la composition que la technique musicale. Mais son défi à lui est de rendre cette technique la plus fun possible. Ce défi est relevé la plupart du temps, à condition d’admettre qu’il implique une écoute attentive et d’accepter de se faire malmener parfois par le manque de cohérence musicale qu’il induit. Peu de point commun en effet entre le meshuggesque ‘Borndun’ qui ouvre l’album et l’acoustique opethien ‘Graveo’ qui le clôt. Mais c’est pourtant ce grand écart stylistique qui fait tout l’intérêt de "Powerclashing Maximalism".

Même si Devin Townsend reste l’influence majeure d’Autocatalytica (‘Crawboi’), c’est clairement le côté mathcore qui ressort des titres les plus metal de l’album, à mi-chemin entre la folie de The Dillinger Escape Plan (‘Zippler’) et la puissance de Protest The Hero (‘Trash Serum’). Mais la force d’Autocatalytica est sa boulimie technique qui lui permet d’aborder tous les styles en gardant toujours la bonne distance entre compositions débridées, changements de tempos incessants et maîtrise musicale, grâce à des emprunts fréquents au jazz qui servent de fil conducteur à sa musique. Cette fusion entre jazz et metal progressif donne lieu à de purs moments de grâce, notamment sur les titres purement instrumentaux (‘Cheggo’, ‘Bananas Have Potassium’).

A la croisée du metal progressif, du jazz et du mathcore, "Powerclashing Maximalism" est un album ludique et surprenant, à la fois divertissant et très élaboré. Une vraie réussite.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/autocatalytica



GROUPES PROCHES:
MESHUGGAH, OPETH, THE DILLINGER ESCAPE PLAN, DEVIN TOWNSEND, PROTEST THE HERO

LISTE DES PISTES:
01. Borndun - 5:19
02. Zippler - 3:33
03. Trash Serum - 5:20
04. Cheggo - 4:35
05. Dukka Dukka - 6:00
06. Bananas Have Potassium - 4:05
07. Crawboi - 6:08
08. Graveo - 2:47

FORMATION:
Eric Thorfinnson: Chant / Guitares / Basse / Batterie
Amy Beth Anders: Chant / Invité
Derek Serbin: Invité / Saxophone
Devlin Flynn: Chant / Invité
Gary Walsh: Invité / Cris
Jeffrey Corcoran: Guitares / Invité
Laura C. Bates: Invité / Violon
Neilroy Miranda: Batterie / Invité
Scott Carruthers: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
STRUCK
25/11/2020
  0
Tout est dit dans la chronique : si les influences sont multiples et pourraient en découler une bouillie incohérente, Eric Thorfinnson réussit le pari de rendre l'écoute totalement addictive ! Une vraie belle découverte dont on attend confirmation...
NUNO777
23/11/2020
  0
Il est fou-fou ce Canadien ! Et assez génial dans son genre de sorcier-alchimiste du metal progressif avant-gardiste. Disque à écouter pour le foisonnement d'idées et l'audace des métissages.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
THE ALLMAN BETTS BAND: Bless Your Heart (2020)
ROCK - Avec un "Bless Your Heart" inégal malgré des qualités évidentes, The Allman Betts Band a encore du chemin à parcourir pour rejoindre les sommets atteints pas ses ainés du Allman Brothers Band.
ENTARTUNG: Maleficae Artes (2020)
BLACK METAL - Plongée dans un Moyen Âge ténébreux, "Maleficae Artes" impose Entartung parmi les prélats d'un black metal dont la noirceur robuste se conjugue à des atmosphères rudes et mélancoliques.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021