ARTISTE:

SILENT SKIES

(SUÈDE)
TITRE:

SATELLITES

(2020)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

ROCK ATMOSPHERIQUE

TAGS:
Acoustique, Mélancolique
"Avec un "Satellites" très mélancolique et souvent poignant, Silent Skies nous livre un opus tout en délicatesse et en atmosphères."
CORTO1809 (21.12.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Une minute aura suffi à Vikram Shankar pour séduire Tom Englund, le chanteur du groupe suédois de metal progressif Evergrey. Pianiste et compositeur américain venant d'obtenir auprès du conservatoire d'Oberlin College son diplôme de compositeur de musique de films, Vikram Shankar met sur YouTube des arrangements pour piano de morceaux du répertoire rock et, en mai 2017, poste une courte vidéo de 'Distance' d'Evergrey. Tom Englund tombe dessus, apprécie et contacte Shankar en lui suggérant de faire un arrangement du morceau complet. Shankar relève le défi et un échange se noue entre les deux hommes d'où nait l'idée d'une collaboration. Trois ans plus tard, le duo ayant choisi le nom de Silent Skies nous propose son premier album, "Satellites".

Que le chanteur d'Evergrey soit impliqué dans le projet, et que depuis leur rencontre Vikram Shankar multiplie ses participations dans des groupes de metal (Redemption, Threads of Fate…), ne doit pas prêter à confusion : de metal ici, il n'est point question. Il suffit pour s'en convaincre de jeter une oreille sur la reprise de 'Distance' par laquelle l'histoire a commencé : les riffs de guitare entêtants et la batterie répétitive de l'original ont disparu, supplantés par un piano expressif. Le tempo, bien que lent dans la version d'Evergrey, a encore été ralenti et la tonalité baissée de quelques demi-tons, gommant toute trace d'agressivité pour ne laisser qu'un profond sentiment de tristesse et de douceur. Si les amateurs de gros son seront déçus, ceux qui préfèrent la délicatesse seront comblés.

Autre reprise tout aussi réussie, la relecture du 'Here Comes the Rain Again' d'un autre duo, Eurythmics. Si la mélodie reste fidèle à l'originale, Englund et Shankar nous livrent une version très épurée et très romantique qui reste dans la tonalité intimiste et mélancolique de l'album. Car mélancolie et intimisme caractérisent ce disque : les titres s'égrènent sur un tempo majoritairement lent, dans des tonalités douces-amères. Le chant de Tom Englund, tout en retenue et en nuance, est souvent poignant et le piano fluide de Vikram Shankar déroule ses délicates notes cristallines, ne partageant son omniprésence qu'avec de timides percussions et les traits tout aussi discrets d'un violoncelle. Entre paysages d'automne balayés par la pluie, furie d'un océan déchainé, procession funéraire au rythme du glas, les évocations cinématiques provoquées par cette musique ne manquent pas.

Le rock atmosphérique est un genre tellement balisé qu'il est souvent difficile d'éviter le piège de l'ennui qu'il tend aux auditeurs. Grâce à ses compositions soignées et mélodieuses et à l'interprétation sans faille de son duo, Silent Skies réussit parfaitement à éviter cette chausse-trappe et nous livre un superbe objet à ranger dans la même catégorie que le "Homebound" de  Kristoffer Gildenlöw.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/silentskiesband



GROUPES PROCHES:
NO MAN, KRISTOFFER GILDENLÖW


LISTE DES PISTES:
01. Horizons (08:03)
02. Endless (04:51)
03. Dreams (04:54)
04. Us (06:46)
05. Solitude (06:11)
06. Oceans (04:17)
07. Here Comes The Rain Again (05:42)
08. Walls (04:50)
09. Distance (06:27)
10. 1999 (03:36)

FORMATION:
Tom S. Englund: Chant
Vikram Shankar: Piano
Raphael Weinroth: Invité / Violoncelle
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
HATEBREED: Weight Of The False Self (2020)
HARDCORE - Avec "Weight Of The False Self", Hatebreed propose une nouvelle leçon taillée dans le meilleur d'un hardcore incisif et d'un metal teinté de thrash féroce.
STRYPER: Even The Devil Believes (2020)
METAL MELODIQUE - Avec ce "Even The Devil Believes" bien ancré dans les années 80, Stryper offre une de ses œuvres les plus abouties et équilibrées, capable de varier les plaisirs tout en marquant au fer rouge chaque titre de son sceau.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021