ARTISTE:

STRYPER

(ETATS UNIS)
TITRE:

EVEN THE DEVIL BELIEVES

(2020)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
80's, Chant aigu
"Avec ce "Even The Devil Believes" bien ancré dans les années 80, Stryper offre une de ses œuvres les plus abouties et équilibrées, capable de varier les plaisirs tout en marquant au fer rouge chaque titre de son sceau."
LOLOCELTIC (22.12.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si le retour aux affaires de Stryper ne nous avait pas convaincus sur ses premières années, il faut bien reconnaître que depuis "No More Hell To Pay" (2013), les apôtres du christian metal ont retrouvé leur lustre d’antan et enchaînent les albums de haute tenue. Il est d’ailleurs agréable de constater que ce retour en grâce correspond avec le début d’une coopération avec notre compatriote Stan-W Decker qui leur assure depuis de magnifiques pochettes. Pourtant, après un "God Damn Devil" (2018) perpétuant cette nouvelle tradition de bon goût, les inquiétudes étaient de mise quant à l’avenir du quatuor californien. Certes, l’emploi du temps très chargé d'un Michael Sweet multipliant les projets solos et les collaborations n’était pas nouveau. En revanche, ce sont les problèmes de santé d'Oz Fox qui ont assombri l’avenir du groupe, ce dernier s’étant vu diagnostiquer deux tumeurs cérébrales. Grâce à une opération partiellement financée par une campagne de crowdfunding, le guitariste semble être de nouveau en pleine forme.

Après ces angoisses traversées en se serrant les coudes, Stryper est de retour avec un nouvel opus intitulé "Even The Devil Believes" dont le visuel est à nouveau d’une richesse époustouflante. Quant à son contenu, il reste lui aussi au niveau de ses prédécesseurs avec une nouvelle rafale de 11 sermons accrocheurs. Alors que son devancier donnait la priorité à la puissance en flirtant même avec le thrash à l'occasion, le nouveau venu ressemble plus à un hommage aux années 80, période faste du groupe, sans pour autant sentir la naphtaline. La production est parfaitement équilibrée et rend hommage à une section rythmique que Perry Richardson semble avoir redynamisée avec une motivation rafraîchissante. Michael Sweet est quant à lui très en voix et prouve qu'il sait moduler son chant avec talent. Enfin, Oz Fox paraît être totalement remis de ses problèmes de santé et forme à nouveau une redoutable paire guitaristique avec son compère chanteur.

Difficile de ressortir certains titres d'un ensemble à la fois varié et cohérent et au sein duquel quelques clins d'œil discrets sont réalisés à différentes formations ayant partagé les lumières du succès avec nos prêcheurs favoris. Quelques morceaux appuient avec talent sur l'accélérateur à coups de riffs tranchants et rutilants. Dans ce rayon, nous citerons l'introductif 'Blood From Above' et 'Let Him In' laissant deviner des reflets métalliques dignes de Judas Priest. Dans le même registre, 'Divider' se fait nerveux et teigneux avec un riff n'ayant pas à rougir aux côtés de certaines œuvres du Metallica de la grande époque. Quant à 'Middle Finger Messiah' et son refrain à tiroirs, il crucifie toutes les dernières formes de résistance avec une rage surprenante. Entre ces brûlots, Stryper est capable de ralentir le tempo pour quelques pièces plus heavy telles qu'un 'Make Love Great Again' épique aux accents sabbathiens, ou le single 'Do Unto Others' digne de Dio sans pour autant cloner la légende trop tôt disparue. A noter enfin le titre éponyme très 80's et 'Invitation Only' récupéré des sessions de "Against The Law" (1990), le mid-tempo 'How To Fly' avec son hommage discret à Queen, la ballade 'This I Pray' qui ne tombe pas dans la guimauve et dont les paroles semblent avoir été inspirées par les épreuves traversées par Oz Fox, et enfin l'imparable et hymnique 'For God & Rock'n'Roll'.

Alors bien sûr, il pourra être reproché à cette présentation d'avoir cité tous les titres, mais comment faire autrement lorsque le curseur est maintenu à haut niveau sans temps mort ? Avec "Even The Devil Believes", Stryper offre une de ses œuvres les plus abouties et équilibrées, capable de varier les plaisirs tout en marquant au fer rouge chaque titre de son sceau. Clairement ancré dans les années 80, cet opus ne sombre jamais dans la mélancolie et fait preuve d'optimisme, de dynamisme et d'énergie tout en étant clairement tourné vers l'avenir, le tout soutenu par une production digne de son époque. Voilà de quoi faire de nouveaux convertis mes frères !


Plus d'information sur http://www.stryper.com/



GROUPES PROCHES:
SCORPIONS, WARRANT, VAN HALEN, W.A.S.P., QUIET RIOT, SEVENDUST, JUDAS PRIEST, RATT

LISTE DES PISTES:
01. Blood From Above - 3:21
02. Make Love Great Again - 5:53
03. Let Him In - 3:52
04. Do Unto Others - 4:39
05. Even The Devil Believes - 4:35
06. How To Fly - 4:09
07. Divider - 3:30
08. This I Pray - 4:29
09. Invitation Only - 3:32
10. For God & Rock 'n' Roll - 4:06
11. Middle Finger Messiah - 4:21

FORMATION:
Michael Sweet: Chant / Guitares
Oz Fox: Guitares
Perry Richardson: Basse / Choeurs
Robert Sweet: Batterie
Paul Mcnamara: Claviers / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
STRYPER : Le guitariste Oz Fox s'est vu diagnostiquer deux tumeurs
 
AUTRES CHRONIQUES
SILENT SKIES: Satellites (2020)
ROCK ATMOSPHERIQUE - Avec un "Satellites" très mélancolique et souvent poignant, Silent Skies nous livre un opus tout en délicatesse et en atmosphères.
HJELVIK: Welcome To Hel (2020)
BLACK METAL - Avec "Welcome To Hel", Hjelvik se lance en solo de belle manière avec un heavy épique teinté de sonorités vikings dans lequel on ressent l'esprit du Nord.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STRYPER
STRYPER_God-Damn-Evil
God Damn Evil (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
STRYPER_Fallen
Fallen (2015)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
STRYPER_No-More-Hell-To-Pay
No More Hell To Pay (2013)
2/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
STRYPER_To-Hell-With-The-Devil
To Hell With The Devil (1986)
4/5
3/5
ENIGMA / HARD ROCK
STRYPER_Soldiers-Under-Command
Soldiers Under Command (1985)
4/5
5/5
ENIGMA / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021