ARTISTE:

PALACE

(SUÈDE)
TITRE:

ROCK AND ROLL RADIO

(2020)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, FM, Old School
"Palace ressort la machine à remonter le temps avec un "Rock And Roll Radio" profondément ancré dans les 80's, sans originalité mais avec une fraîcheur bienfaisante."
LOLOCELTIC (27.01.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Michael Palace est vraiment un être à part. Pour commencer, il arrive à faire entrer 36 heures dans chaque journée en participant à plus de projets que cette page ne pourrait en contenir (First Signal, Find Me, Code Red, Kryptonite, Cry Of Dawn, etc…). Ensuite, il est capable de jouer de tous les instruments, d’enregistrer et de produire lui-même tous les albums qu’il souhaite, en particulier ceux de sa propre formation : Palace. Enfin, il possède sa propre DeLorean avec laquelle il fait régulièrement des aller-retours dans les années 80 dont il ramène une inspiration qui lui permet de composer des titres à même de satisfaire les quinquagénaires qui ont eu la chance de vivre cette période bénie pour le rock mélodique dit FM ou AOR.

Bien que faisant preuve d’une approche old school passant parfois la limite du cheap, "Binary Music" (2018), nous avait cependant titillé la fibre nostalgique au point de nous faire ressentir des plaisirs coupables et inavouables. Avec le nouveau venu, intitulé "Rock And Roll Radio", le maître des lieux n’a pas changé la recette, si ce n’est qu’il a également pris en charge la batterie dont s’occupait son ami Daniel Flores sur le précédent opus. Seul Oscar Bromwall (Code Red) écorche le monopole total avec un solo sur ‘Hot Steel’ et trois titres coécrits, alors que Jordan Cox assure les chœurs sur ‘Castaway’. Tout cela plonge délicieusement dans des années sur lesquelles régnaient Journey (‘Way Up Here’), Starship (‘Eleonora’), Survivor (‘Origin Of Love’), Richard Marx (‘She’s So Original’) ou Toto (‘When It’s Over’). Michael Palace enquille les soli lumineux comme des perles et sa voix légèrement éraillée fait merveille.

Alors bien sûr, il sera difficile de ne pas sourire à l’écoute de synthés aux sonorités hyper surannées ('Rock And Roll Radio', 'She's So Original') mais après tout, n'est-ce pas une manière de respecter ce qui se faisait pendant les 80's ? Il pourra également être reproché à la batterie d'être un peu trop mécanique et synthétique, mais tout cela est compensé par une production ample et claire. Enfin, si l'ensemble ne brille pas par son originalité, les refrains accrocheurs sont foison et les soli sont rutilants. Michael Palace va même jusqu'à dégainer le saxophone sur 'Cold Ones' avec talent et réussite. Toute la palette de l'AOR des années bénies du genre y passe, avec une dominante Westcoast mais également quelques accélérations taillées pour faire chauffer l'asphalte ('Hot Steel') et d'autres pièces énergiques aux chœurs fédérateurs ('Fight').

Comme son prédécesseur, "Rock And Roll Radio" laissera les amateurs hésitants. Ils oscilleront entre la conscience d'avoir affaire à un opus profondément old school et aux sonorités datées et le plaisir honteux de replonger dans ce qui se faisait de mieux dans les années 80. Ils tergiverseront également entre l'honnêteté de reconnaître l'absence totale d'originalité de compositions déjà entendues mille fois il y a 40 ans et la joie de pouvoir s'offrir un voyage dans la machine à remonter le temps dans laquelle les compatriotes de State Of Salazar ou Work Of Art ont déjà eu l'occasion de les transporter. Voilà typiquement le type d'album que la raison interdit d'encenser mais que les souvenirs empêchent de descendre en flamme. Et si nous nous contentions de profiter d'un bon moment sans prise la tête ? En ces temps troublés, n'est-ce pas déjà un luxe ?


Plus d'information sur https://www.facebook.com/palacesweden



GROUPES PROCHES:
QUEEN, RADIOACTIVE, WORK OF ART, FIND ME, ELEVENER, FOREIGNER, WIGELIUS, MISS BEHAVIOUR, A.O.R., TOTO

LISTE DES PISTES:
01. Rock And Roll Radio - 3:42
02. Castaway - 3:47
03. Way Up Here - 3:31
04. Cold Ones - 4:24
05. Eleonora - 3:51
06. Hot Steel - 3:32
07. My Gray Cloud - 3:53
08. Origin Of Love - 4:20
09. She's So Original - 5:02
10. Strictly By The Rules - 3:47
11. When It's Over - 3:45
12. Fight - 3:44

FORMATION:
Michael Palace: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Harmonica, Saxophone
Jordan Cox: Invité / Choeurs
Oscar Bromvall: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PALACE: Un second album en décembre
 
AUTRES CHRONIQUES
LE BARATIN DE LA JOIE: Allegro (2020)
ROCK - Revenu d'entre les morts, Le Baratin De La Joie nous présente son album "Allegro", sorti en 2012. Un album rageur et destructeur mais qui comporte parfois quelques redondances.
TIGER MOTH TALES: Still Alive (2020)
ROCK PROGRESSIF - "Still Alive" est un disque assez hybride, voire bipolaire, avec une première moitié plaisante et une seconde plus dispensable, malgré de bonnes idées.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PALACE
PALACE_Binary-Music
Binary Music (2018)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
PALACE_Master-Of-The-Universe
Master Of The Universe (2016)
2/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021