.
.
ARTISTE:

CROWN OF GLORY

(SUISSE)
TITRE:

AD INFINITUM

(2020)
LABEL:

FASTBALL

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Epique, Symphonique
"Avec son metal mélodique puissant, accrocheur et varié, "Ad Infinitum" possède tous les atouts pour permettre à Crown Of Glory de s'installer parmi les leaders européens du genre."
LOLOCELTIC (08.02.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si ces deux pays sont réputés pour leur sérénité sociale et pour leurs nombreux lacs, la Suisse et la Finlande partagent également la caractéristique de produire de nombreux groupes de rock talentueux et en tous genres. Bien que "Ad Infinitum" ne soit que son troisième opus, Crown Of Glory existe depuis 1998. La formation helvète avait mis dix ans pour sortir son premier album intitulé "A Deep Breath Of Life" (1998), puis six nouvelles années pour faire paraître "King For A Day" en 2014. Il lui aura donc fallu la même durée pour le nouveau venu. Quel rapport avec la Finlande vous direz-vous après avoir lu ce propos introductif ? Vous allez bientôt le comprendre.

Dès les premières notes de 'Emergency' qui lance les réjouissances, il paraît clair que le sextet de Lucerne a laissé trainer ses pavillons auditifs du côté du pays des mille lacs, et en particulier sur les œuvres d'un certain Nightwish auquel il a emprunté des claviers majestueux et une science du gros riff symphonique qui écrase tout sur son passage tout en restant particulièrement mélodique. Le chant de Hene Multher n'est pas sans rappeler parfois celui de Tony Kakko (Sonata Arctica) par sa variété pouvant aussi bien traduire la fragilité ('Surrender') que la colère ('Master Of Disguise', 'What I'm Made Of'). Quant à la triplette composée de 'Infinity', 'Glorious Night' et 'Make Me Believe', sa double-pédale incendiaire et ses lignes mélodiques et de chant renvoient irrémédiablement vers le meilleur de Stratovarius.

Crown Of Glory serait-il donc un simple clone talentueux des meilleures formations métalliques finlandaises ? Que nenni ! Le microcosme du genre musical ne peut empêcher les comparaisons entre formations, mais ces dernières n'ont pas valeur de simples copies à la qualité variable. Si nous continuons cet exercice, l'ombre de Pretty Maids pourra également être aperçue sur le teigneux 'Master Of Disguise' ou sur le tranchant et accrocheur 'What I'm Made Of'. Quant aux claviers de 'Say My Name', leurs sonorités Lordiennes ne seront pas sans rappeler le Deep Purple le plus efficace. Pourtant, tout cela offre un résultat final des plus gouleyants. Au sein d'une production puissante et de grande qualité, chaque instrument peut s'épanouir. Les guitares sont rutilantes et Markus Multher enquille les soli lumineux. Les claviers d'Oliver Schumacher varient les ambiances et enrichissent chaque titre. Quant à la section rythmique, elle voit la basse de Jonas Lüscher vrombir alors que Lukas Soland, s'il n'est pas avare d'accélérations à la double-pédale, sait propulser l'ensemble avec variété.

Avec sa collection de refrains accrocheurs et de riffs imparables et son heavy varié et efficace, "Ad Infinitum" possède tous les atouts pour permettre à Crown Of Glory de passer à l'échelon supérieur et de s'installer comme un leader du metal mélodique européen. Il reste à souhaiter que le groupe puisse défendre son œuvre rapidement sur scène et surtout, qu'il se libère d'une tradition suisse qui veut que l'on prenne souvent son temps. Dans son cas, Crown Of Glory se doit d'accélérer le rythme de ses sorties discographiques pour occuper un terrain déjà encombré et sur lequel sa qualité devrait lui permettre d'espérer atteindre les sommets.


Plus d'information sur https://www.crown-of-glory.ch/





LISTE DES PISTES:
01. Emergency - 4:35
02. Something (feat. Seraina Telli) - 5:58
03. Let's Have A Blast - 4:18
04. Emporium Of Dreams - 5:23
05. Surrender - 4:55
06. Infinity - 6:04
07. Glorious Nights - 6:12
08. Make Me Believe - 4:31
09. Master Of Disguise - 4:11
10. What I'm Made Of - 5:01
11. Until I'm Done - 4:21
12. Say My Name - 4:18

FORMATION:
Hene Multher: Chant
Hungi Berglas: Guitares
Jonas Lüscher : Basse
Lukas Soland: Batterie
Markus Multher: Guitares
Oliver Schumacher: Claviers
Seraina Telli: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
AUTRES CHRONIQUES
FOREST IN BLOOD: Haut Et Court (2020)
HARDCORE - Avec "Haut Et Court", Forest In Blood balance un pavé de hardcore thrash d'une rare force et au message tout aussi fort.
JIRFIYA: Still Waiting (2020)
ROCK - Jirfiya continue à cultiver les ambivalences heavy et quasi progressives dans son œuvre, conscient du monde contrasté dans lequel il évolue. Le groupe brille dans l'espace tant vocalement que musicalement.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CROWN OF GLORY
CROWN-OF-GLORY_A-Deep-Breath-of-Life
A Deep Breath of Life (2008)
3/5
-/5
METAL HEAVEN / METAL MELODIQUE
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022