FRANK ZAPPA

(ETATS UNIS)

FREAK OUT!

(1966)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant grave, Dissonant, Guitar-Hero, Happy, Intimiste, Jazzy, Mélancolique, Old School, Psychédélique, Symphonique, Technique, Théatral
"Premier album de Frank Zappa et de ses Mothers. Une grande variété de styles et une originalité qui annonce une œuvre géante à venir."
ADRIANSTORK (14.08.2023)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Dans la Californie des années 60, le jeune Frank Zappa, qui a tourné le dos à ses échecs scolaires, est musicalement très éveillé. Multi-instrumentiste précoce, il s'intéresse aux travaux dodécaphoniques d'Edgar Varèse et voudrait concrétiser en musique les notes qu'il entend dans sa tête. Mais pour l'heure, il doit survivre en vendant des tubes préfabriqués (à la manière des succès du moment), entouré d'autres paumés qui décident d'accompagner le jeune homme décidé à faire son chemin dans le monde de la musique.

Autour de lui au chant et à la guitare, on retrouve le vocaliste Ray Collins, le batteur indien Jimmy Carl Black, le guitariste mexicain Roy Estrada, adepte de falsetto, le bassiste Elliott Ingber ainsi qu'un véritable orchestre classique. En studio, la règle est simple, Frank Zappa donne à ses musiciens des partitions pour leur instrument respectif et ceux-ci doivent plus ou moins s'y tenir. Nulle attitude dictatoriale de la part de Zappa qui connaît déjà la marche à suivre. Les Freaks de l'album est le nom des hippies de Los Angeles qui veulent se démarquer de ceux de San Francisco autour desquels vivotent les Mothers sans en faire véritablement partie. L'album peut être considéré comme le deuxième double album de l'histoire, battu d'une tête par "Blonde On Blonde" de Bob Dylan, sorti quelques semaines avant. C'est d'ailleurs Tom Wilson, celui qui avait entre autres électrifié ce même Bob Dylan, qui produira ces freaks.

Frank Zappa aime revisiter les genres, jazz, rock, blues, doo-wop, rhythm and blues, ballade doo wop, musique classique (la bluette 'You Did Not Try To Call Me' a un apport classique qui annonce les prochains projets). Les paroles se révèlent socialement engagées : 'Trouble Everydays' parle des émeutes raciales contemporaines à l'enregistrement de ce disque. L'inquiétant 'Who Are The Brain Police', dont le lourd riff de guitare a été plus tard emprunté par Black Sabbath sur 'Iron Man', critique avec beaucoup d'avance la philosophie woke. 'You Are Probably Wondering Why I Am Here' est la première salve contre les Plastic People (que nous retrouverons lors du prochain album) à grands coups de kazoo et de vibraphone.

Tout n'est pas encore parfait, avec un 'Motherly Love', poussif et renié par son auteur, 'I'm Not Satisfied' un peu démonstratif ou la ballade 'How Could I Be Such A Fool', pas forcément inoubliable même si elle évoque le mariage raté de son auteur généralement plus pudique. Les deux dernières faces laissent parler une poudre expérimentale. 'Help I am A Rock' et son riff sinistre de guitare distordue voit des intervenants hurler dans le micro et se perdre dans des structures éclatées. Mais c'est avec 'Return Of The Son Of Mother Magnet' que l'expérimentation tous azimuts démarre. Ce bordel joyeusement anarchiste voit Zappa multiplier les collages, les bandes accélérées ou ralenties, les bruitages excentriques sur un rythme tribal marqué par quelques orgasmes féminins pendant une douzaine de minutes. Avec rétrospection, ce morceau délirant n'est pas assez structuré - Zappa saura plus tard conjuguer frénésie et rigueur.

Ce premier album de Frank Zappa et de ses Mothers est écartelé entre un esprit caustique, léger et une pensée plus sérieuse, sombre voire expérimentale. Le mélange des styles, des tons et l'originalité expérimentale sont assez copieux à digérer mais ce "Freak Out!" constitue la porte d'entrée idéale pour ceux qui aimeraient comprendre le cheminement de celui qui est considéré comme le plus grand guitariste classique de l'ère moderne. Le meilleur est à venir.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Hungry Freaks Daddy - 3:32
02. I Ain't Got No Heart - 2:30
03. Who Are The Brain Police? - 3:33
04. Go Cry on Somebody Else's Shoulder - 3:41
05. Motherly Love - 2:45
06. How Could I Be Such a Fool - 2:12
07. Wowie Zowie - 2:53
08. You Didn't Try to Call Me - 3:17
09. Any Way the Wind Blows - 2:52
10. I'm Not Satisfied - 2:37
11. You're Probably Wondering Why I'm Here - 3:38
12. Trouble Every Day - 5:50
13. Help, I'm a Rock (Suite in Three Movements): 1. Okay to Tap Dance / 2. In Memoriam, Edgard Varèse / 3. It Can't Happen Here - 8:37
14. Return of the Son of Monster Magnet (Unfinished Ballet in Two Tableaux): 1. Ritual Dance of the Child-Killer / 2. Nullis Pretii (No Commercial Potential) - 12:20

FORMATION:
Elliot Ingber: Guitares
Frank Zappa: Chant / Guitares / Tambourin, Harmonica
Jimmy Carl Black: Batterie
Ray Collins: Chant / Tambourin, Harmonica, Cymbales
Roy Estrada: Basse
Arthur Maebe: Invité / Cor, Tuba
Carol Kaye: Invité / Percussions
David Wells: Invité / Trombone
Edwin V. Beach: Invité / Violoncelle
Emmet Sargeant: Invité / Violoncelle
Eugene Di Novi: Invité / Piano
Gene Estes: Invité / Percussions
George Price: Invité / Cor
John Johnson: Invité / Tuba
John Rotella: Invité / Clarinette, Saxophone
Joseph Saxon: Invité / Violoncelle
Kenneth Watson: Invité / Percussions
Kim Fowley: Invité / Hypophone
Kurt Reher: Invité / Violoncelle
Les Mccann: Invité / Piano
Mac Rebennack: Invité / Piano
Neil Levang: Guitares / Invité
Paul Bergstrom: Invité / Violoncelle
Plas Johnson: Invité / Saxophone, Flûte
Raymond Kelley: Invité / Violoncelle
Virgil Evans: Invité / Trompette
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Concert de The Headshakers
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
KINGS OF LEON: Come Around Sundown (2010)
ROCK ALTERNATIF - "Come Around Sundown" poursuit la voie empruntée par les Kings of Leon vers un rock toujours plus aseptisé mais non dénué d'intérêt.
XTC: Black Sea (1980)
ROCK - 4ème album de XTC, "Black Sea" nous offre une ode à un rock anglais de qualité, riche en mélodies sophistiquées.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FRANK ZAPPA
FRANK-ZAPPA_Funky-Nothingness
Funky Nothingness (2023)
2/5
-/5
UNIVERSAL / ROCK
FRANK-ZAPPA_Sheik-Yerbouti
Sheik Yerbouti (1979)
3/5
3/5
ZAPPA / ROCK
FRANK-ZAPPA_Just-Another-Band-From-L-A-
Just Another Band From L.a. (1972)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
FRANK-ZAPPA_The-Grand-Wazoo
The Grand Wazoo (1972)
4/5
5/5
ZAPPA / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024