WHEEL

(FINLANDE)

RESIDENT HUMAN

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
"Toujours dans un style très toolien mais avec encore plus d'équilibre, de puissance et de maitrise, "Resident Human" place Wheel parmi les groupes de metal progressif et alternatif à suivre de près."
PROGRACER (24.03.2021)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Après la claque reçue en 2019 à l'écoute de "Moving Backwards", c'est avec une certaine fébrilité que nous attendions la dernière offrande des (presque tous) Finlandais de Wheel (James Lascelles, le chanteur, est anglais). Une autre claque en vue ?

La parenté avec Tool est évidente depuis les débuts du groupe et ce n'est pas l'intro progressive de 'Dissipating' qui va nous enlever cette idée de la tête. La basse y est très présente, la batterie hypnotique et la guitare de Jussi Turunen cisèle des riffs minimalistes avec précision. Seul le chant s'éloigne quelque peu de celui de Maynard pour pencher du côté de celui de Ian Kenny (Karnivool), une autre figure très expressive du metal prog. La dernière partie plus brutale fait la part belle à un riff entêtant, à une basse pachydermie et à un chant rageur à la Dave Grohl (Foo Fighters). Pas question ici de faire du track-by-track mais s'étendre sur ce premier titre a du sens car en plus d'être très représentatif du talent monstrueux de Wheel, 'Dissipating' présente un tableau passionnant de près de 12 minutes, certes très toolien, mais d'un prog inspiré, incisif et très immersif. C'est la pièce maîtresse de l'opus, qui justifie à elle seule l'achat de l'album.

Pour le reste, Wheel nous propose un metal progressif aux frontières du metal alternatif sur 'Movement' ou 'Fugue', comme a pu le faire en son temps le groupe Québécois Myxomatosys ou The Mars Volta. Mais les anglo-finlandais ne cachent pas plus leur amour de Tool que leur attirance pour une musique se rapprochant de celles des Américains. Et ils le font plutôt bien. Les compos sont riches et fouillées. Santeri Saksala n'est peut être pas du niveau de Dany Carrey mais il n'a pas à rougir de certaines phases de polyrythmies endiablées. 'Ascend'  et 'Résident Human' ont des riffs saccadés et répétitifs qui rappellent les Ukrainiens de Jinger, et le second offre un final métallique d'une intensité rare. Quant à 'Hyperion', autre sommet émotionnel de ce "Resident Human", il s'inspire du Tool shamanique de "10,000 days" et du Karnivool de "Sound Awake". Deux albums extraordinaires, mais qui étaient là avant Wheel. Car c'est là le principal point faible (faible... vraiment ?) du groupe depuis quelques albums, leur (trop) grande ressemblance avec Tool et leur goût prononcé pour les riffs répétitifs à la 'Pneuma'. Une originalité discutable en effet, mais plutôt compensée par une énergie metal qui fait parfois défaut à la bande à Keenan.

Ce n'est pas aujourd'hui que Wheel ne sera plus comparé à Tool. Ce n'est pas pour autant qu'il faut réserver cet album aux seuls fans des Ricains car ceux qui n'ont que peu goûté le minimalisme de "Fear Inoculum" pourront être séduits par le dynamisme des Finlandais. Titres travaillés et évolutifs, riffs rageurs, puissance envoûtante, section rythmique au-dessus de la moyenne sont des arguments que l'album arbore avec maîtrise et qui resteront jouissifs pour les amateurs du groupe, tant le cru 2021 est homogène et équilibré. N'enlevons pas non plus à leur musique cette recherche de profondeur narrative et ce sens de la mélodie, du riff et de l'ambiance dont Lascelles et ses compères nous abreuvent avec délectation depuis deux offrandes. Car, oui, c'est une autre différence notable avec Tool, Wheel c'est un album tous les deux ans depuis 2015, et ça, Tool ne sait pas faire.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Dissipating
02. Movement
03. Ascend
04. Hyperion
05. Fugue
06. Resident Human
07. Old Earth

FORMATION:
Aki 'conan' Virta: Basse
James Lascelles: Chant / Guitares
Jussi Turunen: Guitares
Santeri Saksala: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
4.2/5 (6 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
WHEEL: Nouvel EP chez InsideOut
DERNIERE INTERVIEW
WHEEL (18 FEVRIER 2021)
Wheel fait assurément partie des figures montantes du metal progressif, comme en témoigne la sortie imminente de leur deuxième album "Resident Human". Rencontre avec leur chanteur, un Anglais exilé en Scandinavie !
 
AUTRES CHRONIQUES
JUNON: The Shadows Lengthen (2021)
HARDCORE - Né des cendres de General Lee, Junon accouche d'un galop d'essai dont l'évident potentiel ne demande qu'à s'extraire de sa gangue abrasive, moins tenace, plus atmosphérique mais tout aussi inspiré.
IOTUNN: Access All Worlds (2021)
METAL PROGRESSIF - Pour son premier album, Iotunn fait très fort et nous entraine avec "Access All Worlds" dans un voyage épique aux frontières du power et du death metal. Impressionnant.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WHEEL
WHEEL_Rumination
Rumination (2022)
3/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / METAL PROGRESSIF
WHEEL_moving-backwards
Moving Backwards (2019)
4/5
3.8/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024