ARTISTE:

A.C.T.

(SUÈDE)
TITRE:

HEATWAVE

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Fusion, Groovy
"Le deuxième EP "Heatwave" poursuit la démarche entamée dans "Rebirth", celle d’un A.C.T. toujours aussi inventif et sautillant."
NUNO777 (16.04.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

En 2019, les Suédois sortaient leur premier EP en 25 ans d’existence avec un "Rebirth" succédant à l’excellent "Circus Pandemonium". Deux ans plus tard, c’est un second EP qui est annoncé avec "Heatwave" dont la pochette rappelant fortement celle de "Rebirth" nous laisse penser que "Heatwave" est la suite de ce dernier avec une petite référence au "Silence" de 2006.

Depuis quinze ans, les Suédois se font rares et chaque nouvelle sortie, même si c’est un EP, est un rendez-vous à ne pas manquer. D’autant plus quand on retrouve A.C.T. dans toutes ses dimensions de créativité et de générosité mélodique. C’est au moins le cas sur deux morceaux de l’album qui jouent la carte progressive et l’art des contrastes comme l’illustrent ‘Checked Out’ qui alterne le côté enjoué cher aux Suédois, avec ses riffs funky et contre-temps reggae, et les atmosphères sombres dans une seconde partie, ou ‘Heatwave’ qui use d’harmonies mineures lors des refrains. On y retrouve la patte instrumentale jubilatoire du groupe à l’œuvre dans des développements dynamiques qui permettent à ces deux morceaux de se hisser véritablement au-dessus du lot.

Les trois autres titres de l’EP, bien que d’un bon niveau, n’atteignent pas les mêmes sommets ni la même dose d’inventivité. Il y a pourtant dans ‘The Breakup’ et ‘Dark Clouds’ des tonalités que l’on n’a pas l’habitude d’entendre chez A.C.T.. Mais la construction du premier reste très linéaire et exploite un unique thème (proche de Toto) tout en le garnissant de symphonie et d’une montée finale exutoire tandis que la ballade ‘Dark Clouds’, incritiquable sur sa parfaite exécution et ses chants sensibles, sonne de manière très conventionnelle et sans surprise. ‘Brother’ est quant à lui typique du style des Suédois avec un coté jazz vintage, des chants fédérateurs et de belles alternances de puissance et de douceur.

"Heatwave" est dans la continuité de son prédécesseur "Rebirth", bien qu’étant légèrement plus sombre, et s’écoute avec facilité grâce à son orientation spontanée et kaléidoscopique. Alternant de très bons morceaux sous forme de synthèse des qualités globales du groupe et d’autres peut-être plus inhabituels dans leurs sonorités, plus directs et moins virtuoses dans leur approche, cet EP permet au groupe de stimuler leur écriture et de rester au contact de ses fans.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/acttheband/





LISTE DES PISTES:
01. Heatwave Intro
02. Checked Out
03. Brother
04. Dark Clouds
05. Heatwave
06. Breakup

FORMATION:
Herman Saming: Chant
Jerry Sahlin: Chant / Claviers / Vocoder
Ola Andersson: Chant / Guitares
Peter Asp: Basse / Claviers
Thomas Lejon: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
CORTO1809
18/04/2021
  0
A la fois accessible et original, "Heatwave" est à même de satisfaire à la fois les amateurs d'une musique directe et ceux qui recherchent un minimum de sophistication. On passe un très bon moment.
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
A.C.T.: Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
A.C.T À LA SCÈNE BASTILLE (19/03/2007)
Pour son retour en France, après sa prestation le 17/07/06 à Versailles, les suédois ont bien failli ne pas être présents au rendez-vous…. Et cela aurait été bien dommage, tant le show proposé en ce 19/03 restera gravé dans les mémoires des trop rares spe
DERNIERE INTERVIEW
A.C.T - MARS 2007 - LA SCÈNE BASTILLE
Au terme d'une journée très chargée, Herman Saming (chant), Jerry Sahlin (clavier) et Ola Andersson (guitare) ont bien voulu recevoir Progressive Waves et mon collègue Cosmic Camel Clash du très recommandable site La Terre des Immortels...
 
AUTRES CHRONIQUES
CANNIBAL CORPSE: Violence Unimagined (2021)
DEATH METAL - Cannibal Corpse confirme avec "Violence Unimagined", album de haute volée, qu'il demeure le maître d'un death metal racé et délicieusement jouissif.
STUBORA: Vision Obscure (2020)
HEAVY METAL - Violent et irrespirable, "Vision Obscure" porte bien son nom. Entre heavy et thrash, Stubora semble atteindre le sommet de son art et prouve que malgré sa longue carrière, il en a toujours sous le pied.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT A.C.T.
A-C-T-_Rebirth
Rebirth (2019)
3/5
4.5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
A-C-T-_Circus-Pandemonium
Circus Pandemonium (2014)
4/5
4.5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
A-C-T-_Silence
Silence (2006)
4/5
3.8/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
A-C-T-_Imaginary-Friends
Imaginary Friends (2004)
3/5
4/5
MTM / ROCK PROGRESSIF
A-C-T-_Last-Epic
Last Epic (2003)
4/5
4.2/5
ATENZIA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021