ARTISTE:

SOLSTICE (USA)

(ETATS UNIS)
TITRE:

CASTING THE DIE

(2021)
LABEL:

TARGET RECORDS

GENRE:

THRASH

TAGS:
80's, Celtique, Chant éraillé, Old School, Technique
"En jouant un thrash teinté de death toujours aussi incisif et brutal, les Américains de Solstice effectuent avec "Casting" un retour aux affaires de toute beauté."
NOISE (19.05.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Originaire de Floride, Solstice fait partie de cette génération de groupes américains qui a explosé à la fin des années 80 dans les pas de Death. Mais à la différence de ces derniers ou encore de Deicide, Malevolent Creation ou Morbid Angel, il a raté le bon wagon. Il a rapidement stoppé sa carrière puis a connu une vie tourmentée avec des retours souvent avortés. Avec "Casting The Die", il met fin à un silence de 12 ans et on se prend à espérer un retour en force digne des deux premiers albums.

On retrouve dans ses rangs le duo d’origine formé par Alex Marquez et Dennis Munoz avec à leurs côtés Ryan Taylor, chanteur et guitariste de Malevolent Creation. Le tableau est dressé et avec le logo et la pochette, il est aisé de deviner que Solstice n’a pas changé : il œuvre toujours dans un thrash teinté de death et en onze titres il laisse peu de moments de répit. Le cœur de l’album vient de titres speed portés par la voix éraillée de Ryan Taylor avec un rythme intense digne de Slayer et nombres de riffs et soli de feu qui collent au mur (‘The Altruist’, ‘Lifeline’, ‘Ignite’). On notera que sur ‘Scratch’, le groupe accueille son ancien hurleur, Rod Barrett, désormais dans Cannibal Corpse, pour un résultat d’une rare violence.

Pour certains titres, la technique est mise en avant avec notamment une basse qui se fait une belle place. ‘Who Bleeds Whom’, ‘Seven’ et ‘Eyes Sewn Shut’ sont impressionnants de maitrise avec de longs passages instrumentaux ébouriffants se mariant à merveille avec l’aspect thrash du chant. Enfin ‘Embellishment Exposed’ se distingue par son côté plus lourd teinté death metal en forme d’uppercut savamment asséné.

Avec "Casting The Die", Solstice signe un retour aux affaires sympathique. Il n’a rien perdu de sa hargne et de sa force et a tous les atouts pour ravir les amateurs d’un très sauvage son à l’ancienne.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/solsticefl/





LISTE DES PISTES:
01. The Altruist
02. Transparent
03. Who Bleeds Whom
04. Lifeline
05. Ignite
06. Outlast
07. Seven
08. Embellishment Exposed
09. Cast The Die
10. Eyes Sewn Shut
11. Scratch

FORMATION:
Alex Marquez: Batterie
Dennis Munoz: Guitares
Marcel Salas: Basse
Ryan Taylor: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BEWITCHER: Cursed Be Thy Kingdom (2021)
HEAVY METAL - Carburant aux vieux Venom et Motörhead, "Cursed By Thy Kingom" est une bonne tranche de heavy metal hachuré de touches black, direct et primaire.
INHIBIT: Blinded (2021)
ROCK - A la fois rock et pop et porté par 4 morceaux accrocheurs, "Blinded" est un premier EP plaisant au concept passionnant.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021