ARTISTE:

HELLOWEEN

(ALLEMAGNE)
TITRE:

HELLOWEEN.

(2021)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant aigu, Epique, Old School
"Porté par des musiciens en parfaite harmonie Helloween signe un petit chef d’œuvre de speed mélodique appelé à marquer le genre au fer rouge."
NOISE (25.06.2021)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (5) commentaire(s)

Quand en 2016 Helloween a annoncé le retour de Michael Kiske et de Kai Hansen les fans ont cru qu’ils rêvaient. Les egos ont été mis de côté et le miracle a eu lieu. Depuis, le groupe marche sur une voie royale avec sept musiciens en totale osmose. L’étape suivante est cruciale. En effet, jouer en live est une chose, écrire un album en est une autre. Cet album en question se nomme "Helloween" et il marque l’union retrouvée. Il est à remarquer que les anciens ont gardé la main. Kiske n’est pas crédité et Hansen ne propose qu’un titre. Cela peut inquiéter tant les derniers albums d’Helloween montraient un côté routinier.

L’album comporte deux moments forts. Écrite par Weikath, ‘Out For The Glory’ est une claque de speed mélodique. Les trois guitaristes proposent riffs et soli d’une qualité fabuleuse. Le ton pur et élégant de Kiske donne le frisson. A ses côtés, Deris amène de la nervosité avec son ton grave. Le refrain est parfait et on apprécie la petite intervention d’Hansen au chant. ‘Skyfall’ est la pièce majeure. Sur plus de 10 minutes, Hansen retrouve la magie des Keeper. Véritable tourbillon, elle enchaîne les moments de bravoure tant sur le plan musical que vocal et s’impose comme un classique à savourer sans modération.

A côté, Helloween propose pas mal de moments de bravoure. Les guitaristes brillent sur chaque intervention en parfaite harmonie tissant un univers speed mélodique qui écrase toute concurrence. Les deux chanteurs sont à l’honneur de manière équilibrée. ‘Best Time’ est un titre speed et direct avec un excellent refrain. Kiske y brille dans un ton qui évoque Unisonic pour le côté catchy. Sur ‘Angels’, on apprécie l’aisance vocale du chanteur sur un break avec piano tout en nuances et sur un refrain accrocheur et mélancolique.

Avec ‘Fear Of The Fallen’ et ‘Rise Without Rings’, Andi Deris est dans le ton du Helloween de ces dernières années. Le résultat est très bon, la flamme est de retour et on ne peut qu’apprécier la force mélodique des chansons. Sur ‘Indestructible’ et ‘Robot King’, les deux chanteurs forment le duo qui donne sa raison d’être à la reformation. Le résultat est bluffant : Kiske et Deris montrent une belle complicité comme s'ils avaient toujours été fait pour chanter ensemble. Les titres sont des réussites avec des refrains fédérateurs et des changements de ton donnant le tournis.

Helloween signe un disque brillant, véritable chef d’œuvre de speed mélodique digne de l’époque Keeper et des grands disques de la fin des années 90. Sa reformation est une réussite totale, digne de celle d’Iron Maiden avec "Brave New World". Il est à souhaiter que ce septuor continue sa route encore longtemps.



Plus d'information sur https://www.facebook.com/helloweenofficial





LISTE DES PISTES:
01. Out For The Glory
02. Fear Of The Fallen
03. Best Time
04. Mass Pollution
05. Angels
06. Rise Without Chains
07. Indestructible
08. Robot King
09. Cyanide
10. Down In The Dumps
11. Orbit
12. Skyfall

FORMATION:
Andi Deris: Chant
Dani Löble: Batterie
Kai Hansen: Chant / Guitares
Markus Grosskopf: Basse
Michael Kiske: Chant
Michael Weikath: Guitares
Sascha Gerstner: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
FRANCK
25/06/2021
12
  0 0  
5/5
Déjà, commençons par dire ce que cet opus n'est pas afin d'éviter des déceptions. Ce millésime 2021 n'est pas un "Keeper... III". On aurait pu le penser avec le retour du Kiske et Hansen mais non. Bien entendu, le groupe fait quelquefois référence à son glorieux passé, notamment sur "Out Of The Glory" ou encore "Skyfall" mais il a l'intelligence de ne pas occulter les périodes les plus récentes. D'ailleurs, pour vous en convaincre, signalons que Andi Deris signe 5 compositions. Autant que Michaël Weikath (3), Kai Hansen (1) et Markus Grosskopf (1) réunis, les 3 membres qui étaient à l'origine du groupe.

Je sais aussi que certains pensent que HELLOWEEN se résume à Kai Hansen et pense que la carrière d'HELLOWEEN s'est arrêtée après le "Keeper... 1" parce que Hansen ne sera plus le compositeur principal et finira par claquer la porte. Donc, là encore, ce disque n'est pas le Keeper 1, Kai Hansen ne vole pas la vedette aux autres en matière de compositions.

Voyons maintenant ce que ce disque éponyme est. Déjà, c'est un disque très bien produit. La production a intelligemment mélangé modernité mais aussi aspects plus traditionnels avec certains instruments enregistrés en analogique. On est loin de la production numérique de "7 Sinners". Ici, tous les instruments sont mis en valeur, même la basse, et le son est vraiment très bon. Un pur plaisir auditif.

Cet album dégage une vraie sensation d'avoir affaire à un collectif soudé. Andi Deris et Michaël Kiske se partagent le chant sans souci, quelquefois épaulés par Kai Hansen, les trois guitaristes se tirent la bourre en termes de riffs mais aussi de soli. Amateurs de twin guitars, vous aurez de quoi trouver votre bonheur.

Dans une interview, Kai Hansen précisait que n'importe quel membre pouvait apporter des éléments à des titres, même s'il ne l'avait pas composé. Il ne s'est d'ailleurs pas privé d'apporter sa touche ici ou là.
Le disque présente une belle diversité. Bien entendu, on trouve des chansons rapides, comme "Out Of The Glory", "Robot King" ou "Down In The Dumbs", trois compositions signées Weikath, on découvrira la longue composition "Skyfall" dans la droite ligne des compos à tiroirs type "Helloween" ou "Keeper Of The Seven Keys". Mais on trouvera aussi quelques chansons plus hard rock dans l'esprit, comme "Best Time" ou "Indestructible". Cependant, pas de ballade à l'horizon, même si certains passages plus posés de "Angels" peuvent s'en rapprocher par instant.
C'est varié, OK, mais que valent ces morceaux ? A mes yeux, la qualité va de très bonne à excellente. Deux titres me paraissent un peu plus faibles, "Mass Pollution" et "Best Time". Mais ce ne sont pas des nullités pour autant. Et puis il y a toujours la qualité du chant qui tire les chansons vers le haut, notamment lorsque Kiske ouvre la bouche, ou un riff ou bien des soli ébouriffants ou bien encore un break bien trouvé qui viennent vous réveiller.

Je note avec plaisir que Michaël Weikath s'est réveillé et signe 3 titres magistraux. Même certaines compositions d'Andi Deris que je n'affectionne pas particulièrement en tant que compositeur m'ont plu, comme "Fear Of The Fallen".
Inutile de s'attarder sur la qualité exceptionnelle de tous les musiciens. Cela joue vraiment très bien. Que ce soit le chant ou les guitares qui explosent la concurrence actuelle et donnent quelquefois le frisson, comme à la grande époque, mais n'oublions pas la section rythmique qui est digne d'éloges.

Voilà donc un bien bel album qui ne présente aucun défaut majeur, de la production, à la qualité des compositions, la richesse des mélodies, en passant par la dextérité musicale. Un album qui fait quelquefois référence au passé sans pour autant être passéiste et essaye de temps à autre de sortir ici ou là des sentiers battus.

Pour moi, HELLOWEEN est loin devant la concurrence en 2021. Loin devant les autres groupes de Power Metal Mélodique. Mais le disque est-il à la hauteur des deux "Keepers..." ? Seul l'avenir nous le dira. Il se situe largement à la hauteur de "Gambling With The Devil" et de "The Dark Ride", ce qui est déjà beaucoup. Mais, pour l'instant, les amateurs, dont je suis, se contenteront d'apprécier ce disque inespéré.

Haut de page
   
(5) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TONYB
07/07/2021
  1
Je découvre la musique de ce groupe à l'instant (eh oui, comme quoi !). Que dire ... les mélodies sont sympas au premier abord, mais se répètent d'un titre à l'autre avec une pauvreté rythmique affligeante (des noires et des croches), comme pour contrebalancer le côté speed quasi-permanent poussé par les guitares et la batterie, jusqu'à l'indigestion.
Bref, c'est un peu l'Iron Maiden du pauvre cet album.
VALCLARET
04/07/2021
 
23
0
Grandiloquent, suffisant, pompeux, bref insupportable. Cet album n'est plus du métal, c'est de l'opéra avec des guitares électriques. Tous les titres sont construits sur le même modèle, avec des breaks à rallonge et une succession de chanteurs sans queue ni tête. Je n'ai pu aller jusqu'au bout d'aucun morceau, tant l'ennui prend le pas sur la musique. Aucun titre accrocheur, ou un tant soit peu rentre-dedans, Helloween s'est perdu dans les méandres du temps, à force de chercher à retrouver la gloire des "Keeper of the seven keys", tout ici n'est qu'ennui et regrets éternels.
THIBAUTK
25/06/2021
  0
D'accord avec Torpedo, le titre en écoute est assez insupportable: batterie épileptique et doubles grosses caisses à foison sans aucune finesse, riff de guitare mille-fois entendu chez Iron Maiden mais simplement accélérés, chant caricaturale entre le maniérisme susurré de Scorpions et le chant suraigu propre au style et guitare solitaire aux harmonies cent-mille fois entendues sur des modes rabâches depuis la naissance du metal.
TORPEDO
25/06/2021
  0
Déjà entendu 1000 fois... Un jeu de batterie tellement cliché avec cette double pédale qui ne s'arrête jamais (speed oblige), un chant à la limite du supportable, etc... Sans intérêt...
LYNOTT
25/06/2021
  0
Je ne suis pas un adepte du speed mélodique, mais j'ai parfois apprécié Helloween.
Sur ce coup-là ils m'ont bluffé. Cet opus est potentiellement appréciable par n'importe quel fan de hard rock, quelle que soit son obédience de prédilection. Très mélodieux, et assurément technique, ce sans vouloir en mettre plein les yeux et finir par ennuyer, cet album magnifié par la voix de Kiske est une parfaite réussite. Chapeau Messieurs !
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (5 avis)
STAFF:
3.3/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HELLOWEEN : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2018 - Courtrai- Jour 3 - 12 Aout 2018
La troisième et dernière journée de l'Alcatraz et l'apothéose du festival avec en vedette un bon jus de citrouilles.
DERNIERE INTERVIEW
HELLOWEEN (20 AVRIL 2015)
Même si les Allemands d'Helloween sont des fumeurs invétérés, "My God Given Right", le 15e album de la discographie, témoigne de la bonne santé du groupe !
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
GILLES SNOWCAT: You've Been Unboxing... (2020)
POP - Troisième album solo du claviériste d'Awaken, un album funky avec une forte charge érotique qui pourra vous émoustiller malgré quelques longueurs
JESSIE LEE & THE ALCHEMISTS: Let It Shine (2021)
ROCK - "Let It Shine" est un album de soul blues chaleureux dominé par la magnifique voix de Jessie Lee.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HELLOWEEN
HELLOWEEN_My-God-given-Right
My God-given Right (2015)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
HELLOWEEN_Straight-Out-Of-Hell
Straight Out Of Hell (2013)
4/5
3.5/5
REPLICA / METAL MELODIQUE
HELLOWEEN_Unarmed--Best-Of-25th-Anniversary
Unarmed - Best Of 25th Anniversary (2010)
1/5
2.5/5
SPV STEAMHAMMER / AUTRES
HELLOWEEN_7-Sinners
7 Sinners (2010)
4/5
4.1/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
HELLOWEEN_The-Legacy-World-Tour-0506
The Legacy World Tour 2005/2006 (2007)
5/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021