ARTISTE:

EYESBERG

(ALLEMAGNE)
TITRE:

CLAUSTROPHOBIA

(2021)
LABEL:

PROGRESSIVE PROMOTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant grave, Intimiste, Mélancolique, Neo, Old School
""Claustrophobia", concept album articulé autour de Vincent Van Gogh, n´enchantera guère les oreilles des mélomanes avec une formule encore trop pompée sur les Césars du rock progressif."
ADRIANSTORK (31.08.2021)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Formé dans les années 80, Eyesberg a attendu plus de 25 ans avant de publier son premier album qui mettait en avant ses goûts néo-prog alliés à un rock progressif old school. Comme on peut le voir sur la pochette, pour son troisième ouvrage le groupe se concentre sur un concept centré autour de la vie de Vincent Van Gogh. Un mauvais présage pour nos oreilles ?

Au niveau du chant, le groupe réalise une dystopie musicale, une version alternative de grands classiques du prog. Si les musiques semblent inspirées par l’album ''The Lamb Lies Down On Broadway'', ultime album de Genesis avec Peter Gabriel, en revanche le chant de Malcolm Shuttleworth est plus proche de Phil Collins. Comme il n’est pas un cador du rock progressif, le groupe reste dans le sillage de ses formations de prédilection, n’hésitant pas à citer Pink Floyd et Marillion sur le morceau d'ouverture. Les compositions font la part belle à la guitare, qui s’envole avec parcimonie. Le jeu de clavier plus discret arrive parfois à s’imposer, comme sur le morceau éponyme (qui compte également un rafraîchissant solo de flûte), avec un gimmick plus musclé sur 'Walking In Storms', ou par de réconfortantes notes de piano sur le final de 'Asylum'.

Malgré quelques effets séduisants, Eyesberg peine à confirmer, la plupart des pistes s’avérant finalement molles et peu marquantes, surtout dans la première partie. A l’écoute de cet album, on pourrait jouer au jeu du : « Quel groupe est maintenant plagié ?». La guitare prend souvent une option planante mais ne conservant pas le cap s’avère finalement soporifique. 'Salamander' réussit à être une ballade dépourvue de tonus. La voix du chanteur rappelant Phil Collins ne possède pas le magnétisme de son aîné et semble chanter sur le même ton monocorde tout au long de l’album. Les quelques chœurs féminins atténuent cependant cette monotonie mais sans réussir à charmer, se contentant de répéter la même phrase vocale. Toutefois en fin d’album, le groupe semble se réveiller sur 'Sacrifice' avec son rythme enjoué et menaçant (pourvu entre autres d’un superbe crescendo final et d’un extrait inattendu de 'Un Gamin de Paris') et sur 'Asylum' qui bien que classique tend à progresser à bride abattue. Le dernier morceau est en revanche trop court pour finir sur une bonne note...

"Claustrophobia" ne sera pas la révélation de l’année. Comme pour ses précédents albums, Eyesberg s’est laissé ligoter lui-même par ses propres inspirations, sans pouvoir proposer une approche du prog digne de ce nom. Le cahier des charges est bien rempli puisque le groupe coche toutes les cases de la catégorie, mais ce travail en pilotage automatique, certes agréable à l'oreille, risque d’être très vite oublié malgré quelques moments encourageants.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/eyesberg.prog



GROUPES PROCHES:
LANDMARQ, CAMEL, PRIMITIVE INSTINCT


LISTE DES PISTES:
01. Claustrophobia
02. Strange Boy
03. Walking In Storms
04. Salamander Tree
05. Sacrifice
06. We Want You Out!
07. Into The Asylum
08. Final Ride

FORMATION:
Jimmy Keegan: Batterie
Emma Edingloh: Chant
Georg Alfter: Guitares / Basse
Malcolm Shuttleworth: Chant
Norbert Podien: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (2 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SEETHER: Wasteland - The Purgatory (2021)
ROCK ALTERNATIF - Avec cinq titres moyens ou sans intérêt "Wasteland – The Purgatory" n'apporte rien à l'univers Grunge de Seether.
DATOG: Arising (2021)
HEAVY METAL - UDO et son gang balancent un heavy accrocheur en diable : "Arising" est chargé de mélodies irrésistibles portées par trois chanteurs de talent.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EYESBERG
EYESBERG_Masquerade
Masquerade (2016)
2/5
-/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
EYESBERG_Blue
Blue (2014)
3/5
-/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021