ARTISTE:

FREE LOVE

(JAPON)
TITRE:

APOCALYPSE

(2006)
LABEL:

MUSEA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Old School, Psychédélique
""
MEGADAVE (02.01.2007)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

« Free Love » ?....... « Free Love » ! ……….. « Freeee Looooove » ????.... Mais qu’est ce que c’est ce truc ???? C’est le nom d’un site de rencontre sur Internet pour les abonnés de la FreeBox ??? Mais non !!! C’est tout simplement le nom d’un groupe japonais de rock progressif à tendance instrumentale qui baigne légèrement dans l’esprit seventies…

« Apocalypse » est le premier album de cette nouvelle formation qui compte quatre musiciens : Claviers, basse, guitare/chant, batterie. Le chant n’est pas mis en avant car le propos de cet album est majoritairement instrumental (même s’il est présent sur presque tous les titres)... Et heureusement car, d’une part le chant est en japonais et d’autre part il est d'une qualité très moyenne faisant parfois penser à de mauvais génériques de dessins animés japonais.

Outre ce détail vocal, la musique de « Free Love » est un rock fusion très teinté de couleurs seventies grâce notamment à l’utilisation de claviers rappelant Deep Purple et aussi à des sons de guitares à la fois modernes et vintages. Leur musique est très facile d’accès même si la technicité des musiciens est bien présente. Les lignes mélodiques sont faciles à retenir avec de nombreux passages assez hypnotiques et répétitifs qui ont le mérite de ne pas lasser l’auditeur. Le côté retro est renforcé par le son mais aussi par des passages psychédéliques.

L’album contient 7 titres pour une bonne heure de musique et s’ouvre sur la piste « Kashmir ». Apparemment, ce serait une adaptation du célèbre morceau de Led Zeppelin... Mis à part un passage qui vaut pour clin d’œil vers la fin, j’avoue ne pas du tout voir de lien entre les deux versions… Ce morceau est d’ailleurs très bon avec des thèmes orientaux à la guitare sur fonds de rythmiques accompagnées de flanger, de nappes et de solos de claviers. La fin nous fait goûter au registre vocal du guitariste, dans un anglais douteux, laissant présager de la faiblesse du chant.

« Spiral » débute par un phrasé à la guitare assez hypnotique sur un rythme slow tempo. C’est ce thème qui sera décliné sur la quasi-totalité du titre avec quelques breaks et un final porté par un tempo plus rapide.

« Kami-No Chishiki » est une jolie ballade, légèrement gâchée par le chant sonnant parfois faux (peut-être à cause chant en japonais auquel nous ne sommes pas habitués). « Umi-No Koe » est exactement du même acabit, toujours avec ce chant incompréhensible… On se demande souvent quelle est la langue utilisée tant l’usage d’effets et le timbre propre à cette voix la rendent si particulière… Heureusement, ce titre se clôture sur une partie instrumentale plus énergique.

« Island » est un bon rock, dans la lignée de Deep Purple et Led Zeppelin, avec un grand renfort de claviers à la sauce seventies. Le riff est agréable et passe très bien avec un passage jazz ouvrant sur une plage plus rock où la guitare se met en avant pour finalement s’effacer devant un solo de batterie qui constitue le début du morceau suivant : « Maze of Psycho ». Ce morceau s’ouvre ensuite sur des ambiances orientales portées par un sitar électrique débordant par la suite sur des parties plus furieuses et de bons solos de claviers s'alternant avec la gratte.

La dernière pièce de cet album est « Shangri-La », titre qui reprend assez bien les différentes couleurs de ce que propose Free Love sur un total de près de 20 minutes. Très largement instrumental, cet excellent titre reprend tout à la fois : riffs rocks, claviers rétros, boucles hypnotiques, passages psychés, sons orientaux servis par le sitar et un final montant crescendo dans une certaine euphorie collective pour clôturer sur quelques secondes de calme reposant.

Au final, ce premier album se révèle assez agréable sur les parties instrumentales. Le potentiel est réel mais le chant vient gâcher la cohérence du travail réalisé par les instrumentistes (bien qu’il permette une signature vocale immédiatement identifiable : on préfèrerait tout de même que ce soit identifiable pour la qualité du chant plutôt que pour sa médiocrité)… Un bon chanteur ne serait donc pas un luxe et permettrait au groupe de progresser… Free Love reste donc un groupe à découvrir si le chant en japonais ne vous rebute pas…


Plus d'information sur http://ww35.tiki.ne.jp/~apocalypse



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Kashmir - 5:47
02. Spiral - 7:42
03. Kami-no Chishiki - 5:47
04. Island - 6:13
05. Maze Of Psycho - 9:34
06. Umi-no Koe - 6:48
07. Shangri-la - 18:57

FORMATION:
Ai Tatsuya: Basse
Atsushi Motohashi: Batterie
Hiroaki Shibata: Chant / Guitares
Hiroki Matsui: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
AYREON: Actual Fantasy Revisited (1996)
ROCK PROGRESSIF - Actual Fantasy n’a probablement pas la tenue d’un Dream Sequencer ou d’un Electric Castle mais reste d’un excellent niveau.
SINNER: Mask Of Sanity (2007)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021