ARTISTE:

OTARGOS

(FRANCE)
TITRE:

FLESHBORER SOULFLAYER

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
"Plongée dans les arcanes d'un indicible chaos, "Fleshborer Soulflayer" affiche l'intransigeance d'un Otargos plus brutal que jamais, plus lourd et sournois également."
CHILDERIC THOR (15.02.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Alors que Dagoth, celui qui en incarne l'âme en même temps que le dernier membre historique, semblait être lassé du black metal depuis quelques années qui l'ont vu s'attarder du côté du doom (l'excellent Blóð avec sa muse Anna) ou fricoter avec un dark rock horrifique (Volker), Otargos ressurgit pourtant contre toute attente, six ans après "Xeno Kaos".

Les Bordelais, deux décennies au compteur, n'ont jamais été réputés pour faire dans la dentelle ni dans le romantisme, la haine contre les religions et la mort comme carburant. Loin d'en avoir sucé la brutalité aussi glaciale que millimétrée, ce hiatus semble au contraire les avoir revigorés. Comme si le chanteur et guitariste avait eu besoin de s'éloigner du genre pour épancher sa soif de sonorités différentes (mais toujours emplies de noirceur) et ainsi nous revenir plus déchaîné que jamais, le fiel aux lèvres.

De fait, ceux qui pensaient que Otargos est une histoire ancienne et ramollie en seront pour leur frais. Ils seront même étonnés de retrouver un groupe qui n'a peut-être même jamais dressé une telle hampe dévastatrice, gonflée d'une semence bestiale. Fini les longues reptations de plus de dix minutes (voire beaucoup plus) qui émaillaient ou achevaient parfois ses précédents méfaits tels "No God, No Satan" (2010) ou "Xeno Kaos" (2015), le quatuor se décharge sans jamais s'égarer, imprimant une férocité que rien ne vient à aucun moment éroder.

L'introduction 'Rise Of The Abomination', pleine d'une emphase symphonique et néanmoins ténébreuse, ne doit donc pas tromper, "Fleshborer Soulflayer" se présente comme un concentré de violence, fureur torrentielle venue des profondeurs de l'enfer. Si l'apport du nouveau cogneur Michael Martin (Blood Ages) est significatif, appuyant constamment sur les plaies purulentes de nos chairs tuméfiées par une telle abondance haineuse, Dagoth reste l'incontestable chef d'orchestre d'un ensemble implacable de tension souterraine. Sa voix fouille l'obscurité hargneuse et ses riffs pollués creusent des tranchées vicieuses, à l'image du morceau-titre qui accouple avec une précision fiévreuse négativité obsédante et vélocité abrasive.

Car, malgré tout fidèle à la morsure glaciale de sa tourbillonnante signature, Otargos sait toujours écouler de ses saillies redoutables de rapidité des atmosphères encrassées qui ne sont pas sans une certaine beauté, froide et crépusculaire à tout le moins. Ainsi, aux côtés d'un 'Larva Venom' radical dans sa frénésie, 'Daemonfire' n'hésite pas à décélérer, s'abîmant dans une fente rituelle presque tribale tandis que 'Incursion Of Chaos' est perforé d'impurs coups de boutoir au milieu desquels jaillissent des lignes de guitares salvatrices. Ces mid-tempos étouffants offrent d'ailleurs les moments les plus farouches et donc les plus jouissifs ('Blessed By Pestilence', Sentinel') d'un album trapu et insidieux dont les replis grouillent d'émotions d'une froide cruauté.

Plongée dans les arcanes d'un indicible chaos, "Fleshborer Soulflayer" affiche l'intransigeance d'un Otargos plus brutal que jamais, plus lourd et sournois aussi, auquel une habileté décuplée confère une acharnée force de frappe. Peut-être accouche-t-il même de son album le plus maîtrisé à ce jour...


Plus d'information sur https://www.facebook.com/otargosband



GROUPES PROCHES:
DISSECTION, WATAIN, DESTROYER 666, EMPEROR


LISTE DES PISTES:
01. Rise of the Abomination
02. Incursion of Chaos
03. Xenos
04. Blessed by Pestilence
05. Fleshborer Soulflayer
06. Navigator [all CD versions bonus track]
07. Larva Venom
08. Daemonfire
09. Cyclones of Steel
10. Sentinel
11. Warp
12. Miasmic Armageddon Fog [DigiPak CD exclusive track]
12. Ocularis Terribus [Vinyl & cassette exclusive track]

FORMATION:
Astaroth: Guitares
Dagoth: Chant / Guitares
Manu Pliszke: Basse
Michael Martin: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
OTARGOS: Nouvel album en décembre
DERNIERE INTERVIEW
OTARGOS (03 SEPTEMBRE 2010)
Pour son quatrième album, Otargos créé le buzz aussi bien autour de son discours ("Ni Dieu, Ni Satan") qui détonne dans le black, et la tournée avec Watain, porte-parole de la scène black anti-chrétienne... Rencontre avec le bassite Alex (aka XXX)
 
AUTRES CHRONIQUES
BATTLE BEAST: Circus Of Doom (2022)
HEAVY METAL - Avec "Circus Of Doom", Battle Beast confirme qu'il est le fer de lance d'un metal mélodique moderne effréné grâce à une puissance mélodique imparable et à une Noora Louhimo au chant incroyable.
ERIC GALES: Crown (2022)
ROCK - Entre pépites funk et blues et titres plus convenus, Eric Gales échoue pour cette fois à décrocher sa couronne de bluesman avec "Crown". Mais son inimitable sens du groove reste intact.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OTARGOS
OTARGOS_No-God-No-Satan
No God, No Satan (2010)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022