.
.
ARTISTE:

LORDI

(FINLANDE)
TITRE:

LORDIVERSITY

(2021)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant éraillé, Concept-album, Electro, Epique, Expérimental, FM, Funky, Groovy, Happy, Old School, Théatral
"Avec "Lordiversity", Lordi pousse avec talent son délire à son paroxysme avec sept disques dans des styles différents qui gardent néanmoins la cohérence à cet indispensable coffret."
LOLOCELTIC (02.02.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Dans la catégorie des artistes ne se fixant pas de limites et poussant leurs délires jusqu’au bout, il est possible de dire que Lordi a une place privilégiée. Nous ne reviendrons pas sur l’identité "monstrueuse" des Finlandais, ni sur les détails de leur discographie qui les a déjà vus dépasser certaines limites aux dépens de l’intérêt artistique ("Sexorcism" – 2018). En revanche, nous citerons leur opus de l’année 2020, "Killection", sur lequel ils proposaient la “compilation fictive d’un groupe n’ayant jamais existé”. Aussi réussi que surprenant, cet album voyait malheureusement sa tournée interrompue par un certain Covid. Mais loin de se laisser abattre, Mr. Lordi se lançait dans un nouveau défi délirant : donner vie à la discographie de ce groupe imaginaire. A l’origine, il souhaitait doubler le répertoire de Lordi avec dix albums, mais AFM n’en acceptait que cinq. Après d’âpres négociations, ce sont finalement sept opus qui composent le coffret "Lordiversity" que nous allons tenter de vous présenter de la manière la plus synthétique possible malgré son immense richesse.

La première donnée importante à prendre en compte est que chaque disque possède sa propre date de sortie fictive, ses influences spécifiques et assumées et surtout, son style musical correspondant finalement à chaque élément composant l’identité artistique de Lordi. Les plus surprenants sont sans aucun doute "Superflytrap" et "The Masterbeast From The Moon". Censé être paru en 1979, le premier n’est ni plus ni moins qu’un album de disco à la sauce rock dont nous avions pu avoir un aperçu avec ‘Zombibo’ sur "Killection". Porté par le sens du refrain imparable des Finlandais et par une bonne humeur contagieuse, il déclenche un plaisir honteusement addictif et apporte une fraîcheur bienvenue en ces temps troublés. Si les influences assumées sont Earth, Wind & Fire, Boney M et les Bee Gees, ce sont surtout les ombres des cousins suédois d’Abba (‘Macho Freak’, ‘Believe Me’) et du Kiss de la période "Dynasty" (1979) qui planent sur l’ensemble.

Le deuxième nous plonge avec autant d’étonnement que de délectation dans un rock progressif des origines. Annoncé comme datant de 1981 et étant inspiré par Rush et Pink Floyd, il rappelle plus le Alice Cooper de la période "Welcome To My Nightmare" (1975) mais respecte parfaitement les codes du genre avec quelques pièces cinématiques, orchestrales et grandiloquentes du meilleur effet (‘Moonbeast’, ‘Celestial Serpents’ ou ‘Church Of Succubus’).

Un brin moins surprenant, le cinquième opus du coffret, "Humanimals" plonge dans le hard FM à part entière et se révèle particulièrement efficace. En faisant la part belle aux refrains imparables (‘Borderline’, ‘Heart Of A Lion’) et à des claviers délicieusement surannés, l’influence des différentes productions de Desmond Child est évidente, même si celles de Bon Jovi (‘Victims Of The Romance’), Alice Cooper (‘The Bullet Bites Back’) et Kiss (‘Rucking Up The Party’) sont également assumées. Censé dater de 1989, ce recueil de petites bombes mélodiques est un véritable régal sucré et addictif.

Et puis il y a ce "Spooky Sextravaganza Spectacular" qui vient conclure le coffret à grands coups d’un indus-electro annoncé comme étant inspiré par Rob Zombie. Il est vrai qu’il est difficile de nier l’importance de l’Américain dans l’identité des monstres finlandais, en particulier au niveau de l’image. Cependant, il partage ici la place avec les ombres de Marilyn Manson ('Goliath') et des Allemands de Die Krupps ('Re-Animate', 'Lizzard Of Oz'). Si tous les amateurs de Lordi ne seront pas forcément perméables à l’ambiance de cet opus, il faut bien reconnaitre que le quintet s’en sort une fois de plus avec les honneurs.

Le reste, tout en ne manquant pas d’intérêt, se révèle plus proche de ce que le quintet de Rovaniemi a pour habitude de nous proposer. Premier opus du coffret avec une date de parution fictive en 1975, "Skelectric Dinosaur" est un hommage au hard rock des années 70 et en particulier à Kiss et Alice Cooper, influences récurrentes et revenant sur plusieurs des disques selon les époques. Et s’il est vrai que la pochette du "’74 Jailbreak" d’AC/DC est parodiée dans le livret alors que le riff de ‘Starsign Spitfire’ n’est pas sans rappeler le gang des frères Young, le reste des titres fait effectivement honneur aux deux monuments annoncés. ‘The King Of The Head Staker’s Mountain’ va même jusqu’à se calquer sur le ‘God Of Thunder’ des New Yorkais ("Destroyer" – 1976).

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est le disque le plus proche de l’identité des monstres finlandais qui déclenche le moins d’intérêt malgré sa qualité. "Abusement Park" est censé être paru en 1984 et propose un hard heavy des années 80 inspiré par W.A.S.P., Twisted Sister, Kiss (encore et toujours) et Scorpions. Et effectivement, il est impossible de ne pas penser au gang de Blackie Lawless (‘House Of Mirrors’) ou aux “venimeux Allemands” (‘Grrr !’ et son riff directement inspiré par celui de ‘Rock You Like A Hurricane’). Le problème, c’est que Lordi reste tellement collé à ses maîtres qu’il en devient parfois une copie carbone. Le meilleur exemple en est le titre éponyme qui pompe honteusement le ‘Stay Hungry’ de Twisted Sister. Il d’ailleurs à noter que la pochette de cet opus du gang de Dee Snider est également parodiée dans le livret. Nous noterons cependant quelques agréables surprises telles que l’intervention de Joonas Suotamo, voix officielle de Chewbacca, sur ‘Grrr !’, un ‘Nasty, Wild & Naughty’ rafraîchissant aux allures glam dignes de Poison et ‘Merry Blah Blah Blah’, fausse et accrocheuse chansonnette de Noël aux paroles délirantes.

Avant-dernière galette du coffret, "Abracadaver" plonge quant à elle avec réussite dans un heavy thrash dont les influences sont là aussi assumées. Dès l’intro ‘SCG Minus 2 : Horricone’, la référence aux entrées en scène de Metallica est évidente et amusante. Le clin d’œil est pareillement appuyé sur un ‘Raging At Tomorrow’ aux allures de démo de ‘Enter Sandman’. On retrouve également les marques annoncées d’Anthrax (‘Beast Of Both Worlds’) et de Pantera (Rejected’, ‘Bent Outta Shape’). Plus surprenant mais pas moins réussi, le clin d’œil à Judas Priest est stupéfiant avec un ‘Devilium’ digne de ‘Painkiller’.

Vous l’aurez compris, les richesses ne manquent pas au sein de ces 78 nouveaux titres (avec tout de même 14 intros, outros et interludes). N’hésitez pas à vous lancer dans les recherches des invités prestigieux (Michael Monroe, Tony Kakko, etc…), des pochettes parodiées ou des riffs honteusement pompés mais avec réussite. Au-delà de l’immensité de la tâche qu’a représenté ce délire inédit, "Lordiversity" est une preuve aveuglante des talents des Finlandais en matière de composition et d’interprétation. Ecrire et enregistrer autant de titres en aussi peu de temps et dans des styles aussi différents n’est pas à la portée de n’importe qui, surtout en respectant un niveau général aussi élevé. Voici donc un monument qui marquera l’histoire du rock et du metal et qui mérite autant d’être découvert que d’être respecté.


Plus d'information sur http://www.lordi.fi/





LISTE DES PISTES:
01. Skelectric Dinosaur :SCG Minus 7: The Arrival - 1:09
02. Skelectric Dinosaur : Day Off Of The Devil - 3:33
03. Skelectric Dinosaur : Starsign Spitfire - 3:03
04. Skelectric Dinosaur : Maximum-O-Lovin' - 2:23
05. Skelectric Dinosaur : The King On The Head Staker's Mountain - 5:21
06. Skelectric Dinosaur : Carnivore - 3:30
07. Skelectric Dinosaur : Phantom Lady - 3:16
08. Skelectric Dinosaur : The Tragedy of Annie Mae - 3:45
09. Skelectric Dinosaur : Blow My Fuse - 3:35
10. Skelectric Dinosaur :. ..And Beyond the Isle was Mary - 2:15
11. Superflytrap : SCG Minus 6: Delightful Pop-Ins - 1:08
12. Superflytrap : Macho Freak - 3:42
13. Superflytrap : Believe Me - 4:27
14. Superflytrap : Spooky Jive - 3:55
15. Superflytrap : City Of The Broken Hearted - 4:02
16. Superflytrap : Bella From Hell - 3:26
17. Superflytrap : Cast Out From Heaven - 3:51
18. Superflytrap : Gonna Do It (or Do It And Cry) - 2:51
19. Superflytrap : Zombimbo - 4:52
20. Superflytrap : Cinder Ghost Choir - 6:06
21. The Masterbeast From The Moon : Scg Minus 5: Transmission Request - 1:35
22. The Masterbeast From The Moon : Moonbeast - 6:29
23. The Masterbeast From The Moon : Celestial Serpents - 6:07
24. The Masterbeast From The Moon : Hurricane Of The Slain - 3:00
25. The Masterbeast From The Moon : Spear Of The Romans - 5:46
26. The Masterbeast From The Moon : Bells Of The Netherworld - 3:01
27. The Masterbeast From The Moon : Transmission Reply - 0:20
28. The Masterbeast From The Moon : Church Of Succubus - 11:58
29. The Masterbeast From The Moon : Soliloquy - 1:51
30. The Masterbeast From The Moon : Robots Alive! - 4:09
31. The Masterbeast From The Moon : Yoh-haee-von - 1:17
32. The Masterbeast From The Moon : Transmission On Repeat - 1:04
33. Abusement Park : SCG Minus 4: The Carnival Barker - 0:54
34. Abusement Park : Abusement Park - 3:33
35. Abusement Park : Grrr! - 3:48
36. Abusement Park : Ghost Train - 3:18
37. Abusement Park : Carousel - 4:24
38. Abusement Park : House Of Mirrors - 3:51
39. Abusement Park : Pinball Machine - 3:34
40. Abusement Park : Nasty, Wild And Naughty - 3:10
41. Abusement Park : Rollercoaster - 4:45
42. Abusement Park : Up To No Good - 4:02
43. Abusement Park : Merry Blah Blah Blah - 4:05
44. Humanimals : SCG Minus 3: Scarctic Circle Telethon - 1:20
45. Humanimals : Borderline - 4:12
46. Humanimals : Victims Of The Romance - 3:47
47. Humanimals : Heart Of A Lion - 4:33
48. Humanimals : The Bullet Bites Back - 4:07
49. Humanimals : Be My Maniac - 3:40
50. Humanimals : Rucking Up The Party - 4:07
51. Humanimals : Girl In A Suitcase - 4:07
52. Humanimals : Supernatural - 3:49
53. Humanimals : Like A Bee To The Honey (ft. Michael Monroe) - 4:15
54. Humanimals : Humanimal - 3:53
55. Abracadaver : SCG Minus 2: Horricone - 1:18
56. Abracadaver : Devilium - 3:46
57. Abracadaver : Abracadaver - 3:41
58. Abracadaver : Rejected - 3:44
59. Abracadaver : Acid Bleeding Eyes - 3:28
60. Abracadaver : Raging At Tomorrow - 5:01
61. Abracadaver : Beast Of Both Worlds - 4:59
62. Abracadaver : I'm Sorry I'm Not Sorry - 3:34
63. Abracadaver : Bent Outta Shape - 5:05
64. Abracadaver : Evil - 4:35
65. Abracadaver : Vulture Of Fire - 3:47
66. Abracadaver : Beastwood - 0:56
67. Spooky Sextravaganza Spectacular : SCG Minus 1: The Ruiz Ranch Massacre - 3:26
68. Spooky Sextravaganza Spectacular : Demon Supreme - 3:31
69. Spooky Sextravaganza Spectacular : Re-Animate - 4:13
70. Spooky Sextravaganza Spectacular : Lizzard Of Oz - 4:08
71. Spooky Sextravaganza Spectacular : Killusion - 3:09
72. Spooky Sextravaganza Spectacular : Skull And Bones (the Danger Zone) - 3:16
73. Spooky Sextravaganza Spectacular : Goliath - 4:41
74. Spooky Sextravaganza Spectacular : Drekavac - 3:28
75. Spooky Sextravaganza Spectacular : Terror Extra-Terrestrial - 4:30
76. Spooky Sextravaganza Spectacular : Shake The Baby Silent - 3:36
77. Spooky Sextravaganza Spectacular : If It Ain't Broken (Must Break It) - 3:24
78. Spooky Sextravaganza Spectacular : Anticlimax - 0:18

FORMATION:
Amen: Guitares
Hella: Claviers / Chœurs
Hiisi: Basse
Mana: Batterie / Chœurs
Mr Lordi: Chant / Guitares / Whistle
Annariina Rautanen: Invité / Flûte
Jessica Love: Invité / Chœurs
Joonas Suotamo: Invité / Chewbacca Voice
Kari A. Kilgast: Invité / Chœurs
Michael Monroe: Invité / Saxophone
Tony Kakko: Invité / Chœurs
Tracy Lipp: Invité / Chœurs
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
PATFRANCE
23/06/2022
 
9
0
Je donne une note de 4 car il y a du boulot et c est dans l ensemble bien plus intéressant que leur précédents album. Mais ça n empêche qu il ' y a que abracadaver qui s en sort bien et une partie de spokky , superfly et humanimals. Skelectric ne sert a rien , masterbeast et abusement sont sans intérêt.
SPENSER
18/02/2022
 
28
0
Tout n'est pas parfait ou forcément très original, mais la masse de boulot et la qualité d'ensemble sont bluffantes. Ce groupe mérite bien plus de reconnaissance et de respect qu'il n'en a.
Ca va être chaud de constituer une set list pour les concerts à venir (Je les ai toujours trouvés bon sur scène... sauf au Hellfest, hélas, qui aurait dû leur permettre d'exploser, et qui les a largement discrédités)
Haut de page
LECTEURS:
4.3/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LORDI: Sept nouveaux albums en novembre!!
DERNIER ARTICLE
Lordi + Silver Dust + Egokills - Courtrai De Kreun - 10 Octobre 2018.
Lordi est de retour à Courtrai pour nous présenter "Sexorcism" avec un nouveau show toujours aussi horrifique.
DERNIERE INTERVIEW
LORDI (13 FÉVRIER 2013)
Rendez-vous avec M. Lordi et Mana au Hard Rock Café
 

"Découvrez le groove de Rock de Sterpi!"
AUTRES CHRONIQUES
EXODUS: Persona Non Grata (2021)
THRASH - Exodus revient aux affaires avec un "Persona Non Grata" sympathique qui propose des missiles thrash de tout premier ordre.
OBSCURA: A Valediction (2021)
DEATH METAL - "A Valediction" est le disque le plus réussi d'Obscura, parfait dans son interprétation et dans la justesse de son propos.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LORDI
LORDI_Killection
Killection (2020)
5/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Sexorcism
Sexorcism (2018)
3/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Monstereophonic-Theaterror-Vs-Demonarchy
Monstereophonic: Theaterror Vs. Demonarchy (2016)
5/5
-/5
AFM RECORDS / HEAVY METAL
LORDI_Scare-Force-One
Scare Force One (2014)
4/5
-/5
AFM RECORDS / METAL MELODIQUE
LORDI_To-Beast-Or-Not-To-Beast
To Beast Or Not To Beast (2013)
4/5
3/5
SONY BMG / METAL MELODIQUE
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022