ARTISTE:

MARILLION

(ROYAUME UNI)
TITRE:

AFRAID OF SUNLIGHT

(1995)
LABEL:

EMI

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
""
NOISE (29.08.2003)  
5/5
(4) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A peine un an après "Brave", arrive déjà son successeur, "Afraid Of Sunlight". Marillion réalise un disque assez différent, moins long et non conceptuel.

Si le groupe évolue, on reconnaît son style inimitable ("Seasons End" étant à part bien sûr). De plus, si ce disque n'est pas conceptuel, la cohésion entre chaque piste existe bel et bien pour donner aux compositions comme "Afraid Of Sunrise" ou "Beyond You" une émotion et une sensibilité très forte. La musique est simple, les solos sont rares mais prenants, et la voix de Steve Hogart survole le tout de manière sublime. A la production, on retrouve Dave Meegan, déjà présent sur "Brave", qui apporte un réel plus au groupe, et fait un peu office de 6ème homme.

Au final, "Afraid Of Sunlight" reste très exigeant et demande un réel effort d'écoute pour s'imprégner de toute sa beauté. Un bon exemple est "Cannibal Surf Babe". Sur ce titre à la Beach Boys, le groupe ose changer son style et déroute le fan non préparé, mais après un temps d'adaptation, la chanson devient fort réjouissante.

C'est à partir de cet album que le groupe devient libre. Il ne s'impose ni limites ni frontières, ce qui apportera par la suite du bon comme du moins bon. Finalement le seul bémol est le relatif échec commercial de cet album qui entraînera la fin du contrat avec EMI et une signature chez un petit label pour leur album suivant "This Strange Engine".


Plus d'information sur http://www.marillion.com/





LISTE DES PISTES:
01. Gazpacho - 7:28
02. Cannibal Surf Babe - 5:45
03. Beautiful - 5:12
04. Afraid Of Sunrise - 5:01
05. Out Of This World - 7:54
06. Afraif Of Sunlight - 6:49
07. Beyond You - 6:10
08. King - 7:03

FORMATION:
Ian Mosley: Batterie
Mark Kelly: Claviers
Pete Trewavas: Basse
Steve Hogarth: Chant
Steve Rothery: Guitares
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
02/10/2010
  0 0  
3/5
Le premier tournant, pour moi, où je me dis que Marillion ne sera peut-être plus vraiment du Marillion. L'énorme performance de Brave, l'album précédent, n'est sans doute pas étrangère à cet air de semi-déception.

Tout d'abord, une surprise auditive, avec deux premiers titres qui ne "sonnent" pas du tout comme on pouvait l'attendre, ni qualitativement, ni musicalement... à la première écoute. Car il ne faut pas lâcher... le morceau.
En effet, une fois positivement intégrés, Gazpacho et Cannibal surf babe se révèlent plutôt uniques dans le paysage du néo-prog, à la fois "pêchus" et "bruts de décoffrage" au travers de leur habillage de rockers endurcis (quasi hard FM pour Cannibal, plutôt pseudo pop pour Gazpacho), et subtils au travers des accents et des connotations qu'ils transportent. Un cocktail assez étonnant.
Puis vient le titre qui justifie l'album, à mon sens: Beautiful, tout simplement. On ne peut pas faire plus évocateur... et plus véridique. L'émotion est quasi intacte en réécoutant cette magnifique tirade, et pour aller plus loin, je dirais que les paroles sont en osmose complète avec la musique.

Seulement voilà, la suite ne captive pas autant mon attention. Out of this world, Afraid of Sunlight et King devraient pourtant pouvoir libérer un certain potentiel, ça semble presque évident à l'oreille. Mais ça ne décolle pas vraiment: c'est comme si le moteur s'emballait, développant une énorme énergie, mais sans pouvoir faire avancer la machine.
Bien sûr, King révèle quelques belles envolées progressives dont Marillion a le secret, mais comment dire, la verve du groupe demeure "sous-jacente", elle est bien là, sans toutefois s'épanouir au grand jour.

C'est à partir d'Afraid of Sunlight que j'entame une sorte de jeu d'ombres émotionnel avec la musique de Marillion, se renouvelant sur nombre des albums à venir: des idées lumineuses, parfois éblouissantes, qui surgissent en plein milieu de considérations musicales beaucoup plus complexes à décrypter.

TONYB
16/11/2007
  0 0  
4/5
Après le concept Brave, Marillion rebondit en changeant quelque peu de style, se permettant notamment un ovni du genre Cannibal Surf Babe, déroutant au premier abord le fan traditionnel du groupe.
Et puis, aux côtés de pièces plus acoustiques et moins électriques, le phénoménal King vient remettre tout le monde d'accord : montée en puissance fabuleuse, et numéro vocal exceptionnel d'Hogarth. Rien à dire de plus.

TARJY
21/08/2007
  0 0  
4/5
Huitième album pour le groupe et septième grande réussite...
Afraid Of Sunlight commence pourtant pas vraiment de la meilleure manière... En effet, j'apprécie moyennement Gazpacho et assez peu Cannibal Surf Babe, mais dès Beautiful et jusqu'à King, le grand Marillion Hogarthien est de retour...

Toutes les chansons sont remplies d'émotions et me font frissonner de plaisir... Mention spéciale à mon morceau préféré de cet album, le magistral et captivant Out Of This World... Abasourdi par la beauté de ce titre et la prestation d'Hogarth absolument bouleversante (surtout quand on sait par quoi a été inspiré ce morceau), je ne peux que m'incliner et vivement conseiller l'achat de cet album (ne serait-ce que pour ce morceau fantastique)

Ratant de peu le 9 à cause des 2 premiers titres, il se contentera d'un très bon 8,5/10 !!

Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (12 avis)
STAFF:
3.9/5 (15 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Marillion: Nouveau single
DERNIER ARTICLE
VACANCES, J'OUBLIE TOUT...
L'été 2021 est déjà bien entamé et votre site favori part en vacances...
DERNIERE INTERVIEW
MARILLION (20 SEPTEMBRE 2016)
A l'occasion de la promo de "F.E.A.R.", Music Waves a rencontré Steve Hogarth pour une entrevue sans peur...
 
AUTRES CHRONIQUES
SUPERTRAMP: Crisis - What Crisis (1975)
ROCK PROGRESSIF -
ANATHEMA: Resonance 2 (2002)
METAL GOTHIQUE - Un Best Of retraçant une partie de la période Gothique d'Anathema.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MARILLION
MARILLION_An-Hour-Before-It-s-Dark
An Hour Before It's Dark (2022)
4/5
3.5/5
EAR MUSIC / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_F-e-a-r-fuck-Everyone-And-Run
F.e.a.r (fuck Everyone And Run) (2016)
5/5
4.5/5
EAR MUSIC / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Sounds-That-Can-t-Be-Made
Sounds That Can't Be Made (2012)
4/5
3.8/5
RACKET RECORDS / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Less-Is-More
Less Is More (2009)
4/5
3/5
RACKET RECORDS / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Happiness-Is-The-Road
Happiness Is The Road (2008)
5/5
3.8/5
RACKET RECORDS / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022