ARTISTE:

THE BIG DEAL

(SERBIE)
TITRE:

THE FIRST BITE

(2022)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
80's, FM
"Avec ce "First Bite", The Big Deal propose un hard rock mélodique trop formaté. Et ce n'est pas la mise en avant des charmes des deux chanteuses qui rendra cet album plus intéressant."
LYNOTT (03.10.2022)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (7) commentaire(s)

The Big Deal est un nouveau combo issu de l’usine à groupes Frontiers. Le label italien a choisi ici de propulser sur le devant de la scène deux chanteuses inconnues du grand public en les associant à trois gaillards dont un seul connaît à ce jour une certaine notoriété : Allessandro Del Vecchio, le chouchou de la maison transalpine. Mis à part le multi-instrumentiste local, les autres membres du combo sont serbes. "First Bite" est le nom donné à leur premier essai.

La première chose qui saute aux yeux lorsque on découvre les trois singles tirés de cet opus et proposés sur le Net, c’est que les deux dames sont charmantes. De toute évidence, vu les tenues revêtues, les minauderies et les déhanchements affichés, l’atout charme est largement mis en avant. Habitué à rencontrer fréquemment des frontwomen favorisées par la nature au micro des formations optant pour la diversité, l’auditeur averti se dit tout de même que jouer cette carte à ce point, c’est probablement planter un arbre pour cacher une forêt...

Le mélomane ne tarde pas à se faire son idée sur ce dont il est question : un hard rock/metal mélodique de base aux forts relents 80’s. Les efforts majeurs consentis sur ce "First Bite" portent sur les riffs de Srdjan Brankovic (Ronnie Romero) qui, sur les titres les plus musclés, sont correctement calibrés, et sur les mélodies radiophoniques à outrance qui peuvent parfois accrocher. Parsemées, en mode classique ou symphonique, de quelques interventions - ponctuellement désuètes - au clavier de sa compagne, les onze partitions affichent une simplicité confondante. Si quelques refrains attirent l’attention à la première écoute ('Never Say Never', 'Sensational'), ils ne donnent pas une irrépressible envie d’y revenir. Quand ils tombent à plat, ce qui est fréquent, on frôle l’insipide. Coincés entre les fantômes de Lita Ford et d’une Pat Benatar métallique, les compositions exhalent souvent des parfums surannés d’Eurovision.

Ce premier essai de The Big Deal n’est pas vraiment une bonne pioche pour le label italien. A trop vouloir jouer la carte de la séduction féminine et de la mélodie facile, le groupe ne parvient qu’à satisfaire les yeux de l’auditeur testostéroné en oubliant d’apporter du plaisir durable à ses oreilles. Voilà qui est probablement dommage pour son guitariste au vu des idées créatrices qui sortent parfois de sa six-cordes. Il convient dès lors de remercier le combo pour ses clips, d'écouter une paire de fois le produit, puis de vite passer à quelque chose de plus consistant.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/thebandbigdeal/



GROUPES PROCHES:
LITA FORD, PAT BENATAR


LISTE DES PISTES:
01. Never Say Never
02. I Need You Here Tonight
03. Sensational
04. Top Heaven
05. Wake The Fire
06. In The Dead Of The Night
07. Rebel Lady
08. Power On
09. Bad Times, Good Times
10. Fallen
11. Lady Of The Night

FORMATION:
Alessandro Del Vecchio: Basse
Ana Nikolic: Chant
Marko Milojevic: Batterie
Nevena Brankovic: Chant / Claviers
Srdjan Brankovic: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(7) COMMENTAIRE(S)    
 
 
SPIRIT OF SUMMER
02/01/2023
 
92
0
Musicalement c’est pas mieux, je n’ai jamais terriblement apprécié le hard mélodique, mais là quelques extraits de chaque morceau m’ont largement suffi : c’est linéaire et agaçant. Les mélodies vaguement intéressantes sont tuées dans l’œuf par un habillage sonore terriblement ennuyeux : synthés kitsch, soli virtuoses rébarbatifs à la longue, mélodies et riffs épiques mais simplistes en veux-tu en voilà, parties chantées où les deux chanteuses ne font que brailler dans les aigus, avec talent certes, mais pendant un disque entier ça vire à l’étouffant, voire à l’intenable…
SPIRIT OF SUMMER
02/01/2023
 
92
0
Bienvenue dans un monde où les femmes sont reléguées au rang d’objets destinés à satisfaire les organes fiers et avides des hommes…

Même sans ce point là ces clips sont ridicules…
LYNOTT
05/10/2022
  0
Il est clair que bon nombre de projets choisissent de ne pas se produire sur scène, et que l'aspect "commande et cahier des charges" est souvent de rigueur. Mais, en ce qui me concerne ça n'est pas forcément gênant. Je privilégie le plaisir auditif, et comme je suis tombé dans la marmite du hard mélo étant petit, j'ai tendance parfois à ne pas être exigeant.
SPENSER
04/10/2022
 
55
0
Bon allez j'avoue, je viens de regarder sur MusicWaves les trente derniers disques chroniqués et c'est loin d'être aussi désastreux que je pensais (peut-être parce que j'associais certains disques à Frontiers alors qu'ils venaient de chez AOR Heaven...
Et aussi parce que j'ai énormément de mal avec les projets qui n'ont pas vocation à être transposés sur scène.
SPENSER
04/10/2022
 
55
0
1 sur 8 ça irait ?
Non sérieusement, Frontiers sort pas mal de trucs que j'apprécie, mais c'est noyé au milieu de plein de prod qui ne sont que des commandes avec un cahier des charges à respecter.
Vu le talent des musiciens qui s'en chargent, ça peut faire illusion, mais il n'y a quasiment aucun groupe qui tient la route sur scène et qui dure dans le temps.
Sans parler du fait que cet auguste label a produit certains des disques les plus détestables de l'univers (Le "Dio" de Jorn Land par exemple). Et pourtant j'insiste, il leur arrive de sortir des disques qui sont autre chose que des produits de consommation immédiate.
Haut de page
LECTEURS:
1/5 (1 avis)
STAFF:
2.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE BIG DEAL : NOUVELLE VIDEO
 
AUTRES CHRONIQUES
MALEMORT: Château-chimères (2022)
HARD ROCK - En abordant des styles différents (Hard, Metal, Pop) tout en réussissant à être cohérent., Malemort évoque les fantômes du château d'Hérouville dans cet incroyable album qui constitue une des œuvres majeures de cette année 2022.
NOVELISTS: Déjà Vu (1ère Partie) (2022)
METAL PROGRESSIF - Relativement décevant, “Déjà-Vu: Première Partie” est un disque qui brouille les pistes et dont les chansons semblent faites pour un autre groupe que Novelists.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023