THE GATHERING

(HOLLANDE)

BEAUTIFUL DISTORTION

(2022)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

/ ROCK ATMOSPHERIQUE
TAGS:
Chant féminin, Mélancolique
"Ceux qui connaissent The Gathering depuis "The West Pole" ne seront pas surpris par le contenu de ce "Beautiful Distortion" qui souffre malheureusement d'un gros manque de variété."
TORPEDO (06.02.2023)  
2/5
(1) Avis (5) commentaire(s)
Pour une grande partie des fans, The Gathering ne s'est jamais vraiment remis du départ de sa chanteuse Anneke van Giersbergen en 2007. Et les sorties d'albums semblent leur donner raison. Depuis "Home", les livraisons du groupe se sont espacées jusqu'à devoir attendre neuf ans entre leur album précédent "Afterwords" et ce dernier "Beautiful Distortion". Produit par Attie Bauw également aux manettes de "Home" et "How to Measure a Planet?", ce nouvel opus est considéré par le groupe comme son travail le "plus dynamique et mélodique proposé jusqu'à présent" (citation du bandcamp). Le titre et la pochette symbolisent "la communication ou le manque de communication, les déséquilibres suite à la pandémie et toute la beauté qui peut sortir de cette distorsion, comme de la nouvelle musique, des idées et des perspectives" selon la chanteuse Silje Wergeland. Voilà de quoi éveiller la curiosité...

Ceux qui connaissent The Gathering depuis "The West Pole" et l'arrivée de Silje Wergeland au chant ne seront pas surpris par le contenu de ce "Beautiful Distortion". On retrouve ainsi cette voix légèrement voilée et feutrée qui déclame ses lignes de chant dans un souffle pour un résultat souvent éthéré. Quant à la musique, sorte de rock atmosphérique alternatif, elle ne transpire toujours pas la joie de vivre et sur les huit titres que compte l'album, une bonne moitié sombre dans une mélancolie bienveillante mais malheureusement assez pesante, sensation renforcée par des rythmiques lentes voire très lentes sur la majorité des morceaux.

Mis à part 'In Color' qui démarre l'album sur une note positive avec une première partie aérienne, une douce montée en puissance et une explosion en fin de morceau, l'ensemble devient vite répétitif, voire rébarbatif. La faute à cette succession de morceaux aux rythmiques apathiques à partir de 'When We Fall' qui manquent cruellement d'éléments accrocheurs pour capter l'attention, à ces lignes de chant au registre émotionnel limité et qui se ressemblent toutes, et à des compositions qui s'étirent inutilement. Les deux mid tempo 'We Rise' et 'Black Is Magnified', assez quelconques et trop longs, sont ainsi suivis par le très sombre et encore plus lent 'Weightless' au titre malvenu. Le seul morceau que l'on pourrait qualifier de rapide et sautillant s'avère être 'Pulse Of Life' mais il est lui aussi plombé par une fin atmosphérique interminable. L'album s'achève sur un 'On Delay' au schéma classique couplet/refrain manquant tout autant de variété que ses prédécesseurs. 

Comme de nombreux groupes ces dernières années, il semblerait que The Gathering ait privilégié la production avec un gros travail sur les sons (batterie électronique, guitares, claviers) au détriment de la recherche mélodique et de l'efficacité. Pris un par un, les titres de ce "Beautiful Distortion" ne sont pas mauvais et certains d'entre eux pourront facilement atterrir dans une playlist. En revanche, les écouter attentivement à la chaine s'avère compliqué et agaçant tant ils cumulent les mêmes caractéristiques/défauts (lenteur, manque de variété). Ce n'est malheureusement pas encore cette fois-ci que The Gathering retrouvera son aura d'antan.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. In Colour
02. When We Fall
03. Grounded
04. We Rise
05. Black is Magnified
06. Weightless
07. Pulse of Life
08. On Delay

FORMATION:
Frank Boeijen: Claviers
Hans Rutten: Batterie
Hugo Prinsen Geerligs: Basse
René Rutten: Guitares
Silje Wergeland: Chant
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TOWNSEND LE DEVIN
07/02/2023
518
  0 0  
4/5
Contrairement à la chronique, je ne sens pas le manque de variété. On a ici un album de Rock atmosphérique de grande qualité estampillé the Gathering. Autant vous dire que c'est le haut du panier ! Et je ne comprends pas le positionnement passéiste, Silje possède une voix splendide fort à propos sur ce Rock éthéré aux accents très électro, peu cités dans la chronique. Bref, hormis la pochette qui donne pas envie, c'est magnifique...
Haut de page
   
(5) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
18/02/2023
  0
Etre classé dans le rock atmosphérique n'empêche ni la variété ni la monotonie ni les tempos un peu plus rapides. Il suffit d'écouter Anathema et certains albums précédents de The Gathering pour s'en convaincre. Ensuite, chacun ses gouts.
HOPALOKA
14/02/2023
 
1
1
On parle ici d'un album de rock atmosphérique. Donc c'est pas vraiment le créneau pour les "Up tempo". Moi j'entends 8 titres inspirés, très distincts les un des autres avec une production limpide et organique qui forme une belle unité. Un beau retour en forme.
TORPEDO
09/02/2023
  0
Excuse moi mais "aux accents très électro", ça signifie électro. On va pas jouer sur les mots. Et à ce moment là, une grande majorité de sorties actuelles ont de forts accents electro. Rammstein, Muse, etc... Pour le reste, je vais pas me paraphraser, c'est écrit dans ma chronique, tu as ton avis, j'ai le mien basé après des milliers d'albums écoutés (dont la disco complète de The Gathering). Et rien ne m'échappe, jamais... La pochette est épurée et elle a un sens (je t'invite à te renseigner), je pense que ton ressenti à son sujet n'est sans doute pas assez fort...
TOWNSEND LE DEVIN
09/02/2023
 
518
0
Je me cite "Rock éthéré aux accents très électro" , je n'ai jamais dit que c'était de l'électro pour, Mr Torpédo. Et oui je suis d'accord avec toi, l'album est très produit, mais aussi très varié, tout en nuances. Lesquelles t'ont manifestement échappées. Je suis un ancien chroniqueur et je crois qu'il faut admettre parfois que les gens ont des ressentis différents/plus forts. Et je persiste, la pochette est à chier
TORPEDO
07/02/2023
  1
A aucun moment, je ne me positionne en passéiste. Je dis simplement que pour beaucoup de fans, la période "Anneke" est préférée et que depuis qu'elle est partie, il y a eu beaucoup moins de sorties. C'est juste un fait. Même si je suis ce groupe depuis ses débuts, je ne suis pas un "Fan". D'ailleurs, je ne suis "fan" d'aucun groupe car je resterai toujours objectif ce qu'un "Fan" par définition ne peut pas être. La voix de Silje manque de nuances (comparé à Anneke notamment) et les harmonies sont très similaires d'un titre à l'autre et surtout d'un album à l'autre. C'est aussi un fait. Non, l'album n'est pas electro mais il est très "produit" comme je le dis dans la chronique avec beaucoup de sons synthétiques. Il ne faut pas tout confondre. Et n'avoir que des mid tempo et des slow tempo, c'est un manque de variété. Si tu écoutes un mec parler lentement pendant 15 minutes de façon monocorde, il va vite te saouler et tu ne l'écouteras pas. Dans la musique, c'est pareil. Ils ont fait beaucoup mieux par le passé, période Silje incluse (Disclosure est largement plus varié et a beaucoup plus d'impact). Après c'est chacun ses gouts mais on ne pas me reprocher dans cette chronique de manquer de discernement, j'y ai passé beaucoup de temps en écoute et analyse... Et j'aime bien la pochette.
Haut de page
LECTEURS:
3.7/5 (3 avis)
STAFF:
2.3/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE GATHERING "30th Anniversary Tour" au Petit Bain en novembre
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
THE STRANGLERS: The Raven (1979)
ROCK - Les Stranglers prennent définitivement la clé des champs du punk pour aborder un rivage un peu plus propice aux expérimentations sonores.
ELVIS COSTELLO: The Boy Named If (2022)
ROCK - Elvis is alive! Pour son 32ème album studio, Elvis Costello prouve que le temps n'a pas fait son œuvre sur la sienne. Un album riche, passionnant et enthousiaste sur lequel on retrouve sa hargne généreuse et sa tendresse vénéneuse.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE GATHERING
THE-GATHERING_Disclosure
Disclosure (2012)
4/5
3.6/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
THE-GATHERING_The-West-Pole
The West Pole (2009)
4/5
2.4/5
SEASON OF MIST / ROCK ATMOSPHERIQUE
THE-GATHERING_Home
Home (2006)
4/5
4/5
THE END / ROCK ATMOSPHERIQUE
THE-GATHERING_Sleepy-Buildings
Sleepy Buildings (2004)
5/5
4.3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / ROCK ATMOSPHERIQUE
THE-GATHERING_Souvenirs
Souvenirs (2003)
4/5
3.8/5
AUTRE LABEL / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024