STRYPER

(ETATS UNIS)

THE FINAL BATTLE

(2022)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
80's, Chant aigu, Old School
"Mature et sûr de sa force, Stryper délivre un de ses meilleurs sermons avec un "The Final Battle" qui se révèle un formidable chapelet de pièces aussi bien puissantes que mélodiques."
LOLOCELTIC (12.01.2023)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Il faut bien reconnaître qu’il est particulièrement difficile de prendre à défaut un album de Stryper, en particulier depuis "No More Hell To Pay" (2013). Cet opus semble avoir été celui qui a permis au quatuor de forger définitivement sa formule à la frontière du hard rock et du heavy mélodique avec une efficacité aussi redoutable qu’accrocheuse. "The Final Battle" est donc la quatrième parution studio à faire suite à ce qui semble être l’œuvre repère des apôtres du white metal et elle arrive après de nouveaux graves problèmes de santé pour l’un des membres du groupe. Cette fois, il s’agit de Michael Sweet qui a souffert d’un décollement de la rétine et qui a dû porter, durant plusieurs mois, un bandeau digne des meilleurs films de pirates. Mais le gang des Californiens semble protégé par les forces dont il est l’apôtre et résiste à toutes les épreuves.

"The Final Battle" en est une nouvelle preuve avec sa collection de pièces variées et imparables, mariant l’efficacité avec la mélodie et prouvant qu’une formation métallique peut parfaitement posséder une marque de fabrique incontournable sans pour autant tourner en rond. Bien sûr, les éléments restent les mêmes et Stryper alterne les brûlots incandescents et cinglants aux reflets rutilants d’un Judas Priest (‘Transgressor’) avec des morceaux plus portés sur des mélodies captivantes dotées de refrains hyper accrocheurs (‘Same Old Story’). Pourtant, aucun sentiment de redite ne peut s’éveiller à l’écoute de ces onze joyaux finement taillés. Même la ballade ‘Near’ se fait imparable en évitant de sombrer dans le sirupeux et fait preuve d’une efficacité la plaçant parmi les meilleures douceurs écrites par le gang des frères Sweet.

Entre ‘Transgressor’ lançant le prêche avec un cri surhumain de Michael Sweet et ‘Ashes To Ashes’ renvoyant les pèlerins à leurs activités quotidiennes sur les mêmes bases aiguisées comme des lames de rasoir, nous noterons quelques versets plus incontournables que les autres. Dans le registre des mid-tempi heavy et martiaux, ‘See No Evil, Hear No Evil’ et ‘Out, Up & In’ piétinent les mécréants sans pitié et font preuve d’une rythmique reptilienne au sein de laquelle Perry Richardson confirme qu’il est bien le bassiste talentueux et investi qui manquait à Stryper. Parmi les sermons les plus enjôleurs, ‘Till Death Do Us Part’ est une nouvelle démonstration que puissance et mélodies peuvent parfaitement cohabiter pour un résultat irrésistible. Enfin, le rutilant ‘Rise To The Call’ ressort la batterie épileptique et les guitares tranchantes en milieu de messe pour rappeler qu’il ne faudrait pas se relâcher et penser que la rapidité n’est réservée qu’au début et à la fin de ce chapelet de prières aussi convaincantes les unes que les autres.

Alors bien sûr, une fois de plus, il faudra pour certains passer outre le prosélytisme des apôtres du comté d’Orange. Pour d’autres, il faudra faire abstraction de la voix si particulière d’un Michael Sweet, aussi impressionnante pour les uns qu’insupportable pour les autres. Mais si vous n’êtes pas gênés par ces points, voire si vous les appréciez, ou si vous êtes capables d’aller au-delà, vous pourrez alors profiter d’une nouvelle œuvre complète et aboutie d’une formation qui semble vieillir tel le bon vin (de messe ou non). Mature et sûr de sa force, Stryper pourra alors au moins vous convertir à un metal aussi tranchant que lumineux, même si vous n’êtes pas sensibles à ses paroles.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Transgressor - 4:25
02. See No Evil, Hear No Evil - 4:54
03. Same Old Story - 4:10
04. Heart & Soul - 4:00
05. Near - 4:53
06. Out, Up & In - 4:12
07. Rise To The Call - 3:47
08. The Way, The Truth, The Life - 3:54
09. No Rest For The Wicked - 4:22
10. Till Death Do Us Part - 3:54
11. Ashes To Ashes - 3:53

FORMATION:
Michael Sweet: Chant / Guitares
Oz Fox: Guitares
Perry Richardson: Basse
Robert Sweet: Batterie
Paul Mcnamara: Claviers / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
STRYPER : NOUVELLE VIDEO
 
AUTRES CHRONIQUES
BJORK: Fossora (2022)
AUTRES - Toujours aussi décalée, Björk livre avec "Fossora" un album inégal entre titres étonnants et audaces tombant parfois à plat.
GATE OF MIND: The Beast Inside (2022)
THRASH - Avec "The Beast Inside", Gate Of Mind propose un mélange percutant de Thrash groovy et de Hardcore brut de décoffrage.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STRYPER
STRYPER_Even-The-Devil-Believes
Even The Devil Believes (2020)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
STRYPER_God-Damn-Evil
God Damn Evil (2018)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HEAVY METAL
STRYPER_Fallen
Fallen (2015)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
STRYPER_No-More-Hell-To-Pay
No More Hell To Pay (2013)
2/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
STRYPER_In-God-We-Trust
In God We Trust (1988)
3/5
5/5
ENIGMA / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024