MAD MAX

(ALLEMAGNE)

WINGS OF TIME

(2022)
LABEL:

ROCK OF ANGELS RECORDS (ROAR)

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
80's, Old School
"Sans révolutionner l’identité de Mad Max, "Wings Of Time" confirme que la formation allemande a réussi à survivre au départ de son chanteur et guitariste en offrant un album classique et attachant à la fois."
LOLOCELTIC (10.06.2024)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
La nouvelle du départ de Michael Voss de Mad Max a fait l’effet d’un coup de tonnerre dans le landernau du metal allemand. Il faut dire que le guitariste et chanteur était dans le groupe depuis 1983 et l’opus "Rollin’ Thunder". Treize albums et 38 ans plus tard, le voilà qui décide de se concentrer sur d’autres projets. Entre son autre combo, Wolfpakk, sa carrière solo et celle de producteur, celui qui a déjà fait partie de Bonfire, Casanova et Demon Drive est un homme occupé. Devant également faire face à la démission du bassiste Thomas Baueur, il était temps pour Jürgen Breforth de reprendre en main les rênes de sa formation, lui qui les avait en grande partie déléguées à son compère blondinet.

"Wings Of Time" parait donc avec un line-up grandement remanié, l’inconnu Julian Rolinger s’installant derrière le micro pendant que Dethy Borchardt vient épauler le désormais seul leader à la guitare, et que Fabian Ranft s’empare de la basse. Breforth s’occupe également de la composition des titres, se faisant accompagner par quelques camarades au passage. Et malgré tous ces changements, l’identité de Mad Max ne se trouve pas défigurée. Le désormais quintet continue à couvrir un spectre assez large du hard / metal teuton, proposant aussi bien un AOR / Hard Mélodique aux effluves US (normal puisque ‘Best Part Of Me’ est une composition du regretté Jimi Jamison) qu’un heavy-speed à la Helloween (‘Stormchild Rising’) sans y perdre de sa cohérence.

L’ensemble reste d’un grand classicisme mais d’une qualité sans faille. Julian Rolinger assure parfaitement sans en faire des tonnes, pendant que Jürgen Bretforth semble avoir retrouvé une seconde jeunesse en enquillant les soli rutilants. Nous noterons plusieurs clins d’œil à la discographie du combo : le mélodique et accrocheur ‘Days Of Passion’ qui fait référence à l’album "Night Of Passion" (1987), le puissant et efficace ‘The Stage Is For You’ qui évoque le titre ‘Burning The Stages’, extrait du même opus, et enfin, ‘Stormchild Rising’ qui renvoie à l’album homonyme de 2020. Tout cela est doté de refrains catchy et de riffs efficaces, et servi par une production parfaitement équilibrée.

Sans révolutionner l’identité de Mad Max, "Wings Of Time" confirme que la formation allemande a réussi à survivre au départ de son chanteur et guitariste en offrant un album classique et attachant à la fois. Sans parvenir à s’installer sur les sommets du genre, le groupe de Jürgen Bretforth n’en reste pas moins une valeur sûre qui fait honneur à une carrière qui dépasse désormais les quatre décennies. Rien que pour cela, Mad Max mérite le respect, d’autant qu’il nous offre de très bons moments musicaux, faute de faire preuve de beaucoup d’originalité.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Too Hot To Handle - 4:11
02. Days Of Passion - 4:55
03. A Woman Like That - 3:13
04. Best Part Of Me - 3:00
05. Rock Solid - 3:20
06. The Stage Is For You - 3:59
07. When It Stops - 3:59
08. Stormchild Rising - 4:03
09. Heroes Never Die - 4:21
10. Miss Sacrifice - 4:40
11. Freedom - 3:15

FORMATION:
Axel Kruse: Batterie
Dethy Borchardt: Guitares
Fabian Ranft: Basse
Julian Rolinger: Chant
Jürgen Breforth: Guitares
Julia Salm: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAD MAX : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
WILDSTREET: Iv (2024)
HARD ROCK - Wildstreet nous sert un nouveau plat addictif et sans faute de goût avec ce "IV" couvrant un spectre assez large d’un hard-rock aux atours sleaze et glam.
DAATH: The Deceivers (2024)
DEATH METAL - Dååth revient après 15 ans d'absence avec une pépite à ne surtout pas manquer. "The Deceivers" a beau être le titre de l'album, il est le qualificatif contraire de ce qui vous attend : un petit bijou à écouter d'urgence.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAD MAX
MAD-MAX_Stormchild-Rising
Stormchild Rising (2020)
3/5
3/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MAD-MAX_Thunder-Storm-And-Passion
Thunder, Storm And Passion (2015)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK
MAD-MAX_Interceptor
Interceptor (2013)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAD-MAX_Another-Night-Of-Passion
Another Night Of Passion (2012)
4/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HARD ROCK MELODIQUE
MAD-MAX_White-Sands
White Sands (2007)
2/5
-/5
AOR HEAVEN / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024