KAMELOT

(ETATS UNIS)

THE AWAKENING

(2023)
LABEL:

NAPALM RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Epique, FM, Symphonique, Théatral
"Avec "The Awakening", Kamelot poursuit sa remontée vers les sommets d'antan."
LYNOTT (30.03.2023)  
5/5
(0) Avis (1) commentaire(s) (1) Biographie + (2) storie(s)
Voilà cinq longues années que Kamelot n’était pas venu nous rendre une petite visite. Une demi décennie à patienter depuis que le fort plaisant "The Shadow Theory" a titillé agréablement nos tympans. Voilà qui est bien long pour les fans des Américains, référence du power metal de la première partie des années 2000 tombée soudainement dans l’oubli. Depuis trois albums, le combo a retrouvé un certain lustre, notamment grâce l’émancipation de son frontman. Karevik a mis du temps à faire oublier Khan, et ses partenaires à se remettre de son départ, mais les cieux orageux d’antan ont désormais fait place à un éther moins tourmenté. "The Awakening", septième opus des Floridiens, en sera-t-il l’astre éblouissant ?

Le guitariste Thomas Youngblood s’est exprimé sur cette nouvelle œuvre en ces termes : « The Awakening est l'un de nos albums les plus diversifiés depuis des années. Nous avons fusionné des éléments allant du metal progressif, puissant et gothique, au metal symphonique et mélodique ». Si l’analyse du style musical proposé est ici tout à fait pertinente, nous laisserons au musicien la responsabilité de son aspect comparatif.

Question personnel de bord, il conviendra de noter un changement de batteur, l’apport d’une violoncelliste détentrice d’un Grammy Award, Tina Guo, et la présence d’une chanteuse qui monte, Melissa Bonny (Ad Infinitum). La première intervient magistralement sur le théâtralement épique 'Opus Of The Night (Ghost Requiem)'. Ce morceau, inondé de chœurs lyriques dramatiques et de furieuses et implacables joutes guitare/violoncelle, est un véritable déferlement musical. La seconde apparaît sur la pièce symphonique 'New Babylon' dans laquelle elle alterne, au sein d’une atmosphère orientale traversée de riffs ravageurs, chant clair et growls sombres, soutenus par les martèlements de la double pédale.

Sur le podium nous placerons toutefois l’hymnique 'The Great Divide', entre power et speed mélodique, fulgurant et tonitruant. 'Bloodmoon' l’accompagne sur les hauteurs, avec ses variations de rythme accrochant l’auditoire et son refrain imparable dynamisant l’espace sonore. Pour finir, nous citerons le symphonique 'Nightsky', élégant et majestueux, et l’implacable 'The Looking Glass' dont la cavalcade d’ouverture, inspirant les envolées d’un refrain transcendant, est un modèle du genre.

Kamelot
offre avec ce nouvel opus une partition plus que convaincante. Le combo poursuit son chemin de résurrection et continue de progresser dans ses conceptions musicales. De là à dire que "The Awakening" est au niveau des albums qui ont fait le succès des Américains, il n’y a qu’un pas qu’on pourrait ne pas hésiter à franchir.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Overture (Intro)
02. The Great Divide
03. Eventide
04. One More Flag In The Ground
05. Opus of the Night (Ghost Requiem)
06. Midsummer's Eve
07. Bloodmoon
08. Nightsky
09. The Looking Glass
10. New Babylon
11. Willow
12. My Pantheon (Forevermore)
13. Ephemera (Outro)

FORMATION:
Alex Landenburg: Batterie
Oliver Palotai: Claviers
Sean Tibbetts: Basse
Thomas Youngblood: Guitares
Tommy Karevik: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TOWNSEND LE DEVIN
01/04/2023
 
534
0
Cette pochette est splendide. La chro donne envie
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (4 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KAMELOT : UNE VIDEO POUR LE TITRE "NIGHTSKY"
DERNIERE INTERVIEW
KAMELOT (25 JANVIER 2018)
10 ans après, nous avions rendez-vous avec Thomas Youngblood, guitariste fondateur de Kamelot, à l'occasion du 12ème album de la formation américaine, "The Shadow Theory"
 
AUTRES CHRONIQUES
HIGHWAY: The Journey (2022)
HARD ROCK - Malgré les limites imposées par son format acoustique, "The Journey" se révèle être un album d’une grande richesse confirmant à quel point HighWay est une formation attachante.
ENSLAVED: Heimdal (2023)
BLACK METAL - Enslaved assoit sa suprématie dans le Metal Viking avec "Heimdal", nouvelle épopée du dieu Heimdal au son d'une musique riche et travaillée.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KAMELOT
KAMELOT_The-Shadow-Theory
The Shadow Theory (2018)
5/5
4.3/5
NAPALM RECORDS / METAL MELODIQUE
KAMELOT_Haven
Haven (2015)
4/5
4/5
NAPALM RECORDS / METAL MELODIQUE
KAMELOT_Silverthorn
Silverthorn (2012)
4/5
4.2/5
SPV STEAMHAMMER / METAL MELODIQUE
KAMELOT_Poetry-For-The-Poisoned
Poetry For The Poisoned (2010)
2/5
3.3/5
EDEL / METAL MELODIQUE
KAMELOT_Ghost-Opera
Ghost Opera (2007)
2/5
3.7/5
SPV STEAMHAMMER / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024