.
.
GROUPE/AUTEUR:

SLAVIOR

(ETATS UNIS)

TITRE:
SLAVIOR (2007)
LABEL:
INSIDEOUT MUSIC
GENRE:
METAL PROGRESSIF

""
STRUCK - 05.03.2007 - (2) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Initiative de Mark Zonder - batteur de son état (Fates Warning, Redemption) - accompagné du multi-instrumentaliste Wayne Findlay (Michael Schenker Group) et de Gregg Analla (ex-Tribe of Gypsies) au micro, Slavior s’avère être le prolongement de la collaboration des 3 hommes sous le projet de Wayne Findlay, TempleWithin…

Musicalement, Slavior nous propose donc une musique très variée comme l’annonce l’allure des 3 hommes à savoir le grisonnant progressif (Mark Zonder), le métal chevelu (Wayne Findlay) et une musique plus exotique (Gregg Analla)…
Fort heureusement, cette diversité n’empêche pas le trio d’être extrêmement complémentaire pour pouvoir nous proposer 10 titres rafraîchissants, directs aux refrains imparables teintés d’influences diverses telles que le reggae (« Dove »), des rythmes latinos (« Altar »)… sur lesquels le chant polyvalent de Greg Analla vient se poser…
A ce titre, imaginez le croisement de la tessiture générale d’un Mattias "IA" Eklundh avec le groove d’un Corey Glover (Living Colour), un phrasé plus actuel tel celui d’un Ron « Bumblefoot » Thal (« Give it Up ») et le pouvoir d’un shaman pour proférer les incantations vaudoux finales : vous obtiendrez le chant de Greg Analla !

Tout est donc en place pour que le trio perpétue la tradition des combos de ce type dynamiques et super enthousiasmants comme peut l’être Freak Kitchen !
Si le parallèle avec ce dernier groupe n’est pas vraiment vérifié au titre des démonstrations guitaristiques (quoique Wayne Findlay nous prouve qu’il est loin d’être un manchot dans le style et ce, dès l’ouverture « Origin » ou encore sur des titres comme « Give it up » et « Red Road »), il prend toute sa signification au niveau de la structure des titres assez concise dans l’ensemble… Titres qui vous prennent au piège de leurs mélodies entêtantes dès les premières notes et là où les suédois pouvaient perdre des auditeurs dans des délires guitaristiques, Slavior accentue sa recherche de rythmes accrocheurs et de refrains catchy au possible…

En bref, Slavior nous offre une musique bigarrée, directe et assimilable dès la première écoute qui emporte tout dans son sillage et en particulier l’auditeur qui n’a d’autre alternative que de suivre le rythme endiablé voire même fredonner les refrains que nous proposent le trio ! L’enchantement couplé à la surprise d’une telle découverte fait qu’à peine a-t-on terminé l’écoute de cet opus que l’on s’empresse de presser le bouton « Play » à nouveau ce que je vais faire sitôt l’écriture de ces quelques lignes terminées ! Indéniablement, LA très bonne surprise de ce début d’année 2007 !

Plus d'information sur http://www.markzonder.com/slavior.html



GROUPES PROCHES:
LIVING COLOUR, FREAK KITCHEN, SEVEN7, BUMBLEFOOT

LISTE DES PISTES:
01. Origin
02. Shatter
03. Swept Away
04. Altar
05. Another Planet
06. Deeper
07. Dove
08. Slavior
09. Give It Up
10. Red Road


FORMATION:
Gregg Analla: Chant
Mark Zonder: Batterie
Wayne Findlay: Guitares / Basse / Claviers


TAGS:
-
 
 
(2) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
SKARDEUS - 21/08/2007 -
0 0
5/5
Je donne 10/10 :-) on a tendance à dire que 10/10 est quasi-impossible, pour votre humble serviteur, j'ai pas mal de références auxquelles j'accorde volontiers un 10/10 et dont bien sûr le tout dernier monstre de Mark Zonder, un album parfait sur tous les plans, à commencer par le nom qui change de Temple Within vers Slavior (un Anagramme de Slave To The Savior): un terme qui met en valeur le fait (ou peut être même réalité) que chaque être humain est quelque part un esclave de la chose qui est censée le sauver et d'un point de vue générale, qui d'entre nous "fanatiques de Métal Progressif" n'est pas l'esclave de cette musique si salvatrice à tous les niveaux :-)

Le mot qui revient ici et ailleurs (reviews et articles) pour qualifier ce joyau est un mot anglais, en l'occurence "Catchy", personnellement après moultes écoutes de cette merveille, je pense que le terme me laisse à ma faim pour qualifier la perfection de ce disque et je préfère de loin un cocktail de mots français pour décrire la trame de Slavior : ELEGANCE & DESINVOLTURE

Elégance : pour le soin apporté de chacun des membres à la composition : un Mark Zonder plus qu'inspiré derrière les fûts et qui vous frappera dès la 1ère écoute par sa technicité on peut plus terrifiante : c'est sûr qu'il a élevé la barre avec son jeu, le Sieur ne laissant aucun espace sonore vide pour le combler d'une note provenant de ses 8 tentacules dèjà aguérries sur les albums de Fates Warning (sachez que Zonder a écrit cet album spécialement pour la batterie), ensuite vient Mr.Wayne Findlay qui a pris tout le monde au dépourvu avec sa prestation très réussie et c'est tout à fait normal quand on est délivré de l'ombre d'un géant qu'est Michael Schenker, on ne peut que scintiller et briller sous son propre ombre et il ne s'arrêtera pas là puisque c'est lui même qui est derrière la basse et les clès : un travail MAJESTUEUX
Au final c'est un Gregg Analla qui tout droit sorti sa torpeur vacillant entre une pop progressive (Two Thirty Seven) et un rock progressif mellow (Tribe Of Gypsies) qui muera soudainement vers un vocaliste "kafkaïen", alternant tout au long du disque les registres vocaux les plus techniques et mélodiques qui soient avec une parfaite maitrise du Crescendo et le tout estampillé d'un timbre des plus envoûtants

DESINVOLTURE : ou devrais-je dire Désinvolture progressive?! parce que les 3 artistes n'ont pas hésiter à colorier leur bébé en explorant plusieurs styles (influences : Hard, Rock Progressif, Prog FM,Groovy Funk) osant même à nous créer un morceau bizarroïde mais Ô combien "joli" et qu'on pourrait qualifier de Reggae-Prog

L'album vous frappera aussi par le choix très perspicace des musiciens à lister les morceaux d'une telle manière que vous ne sentirait plus le temps passer, tant l'album regorge de belles surprises allant d'un "Origin" vous fouettant la sang d'emblée, en passant par un "Another Planet" (Moi honnêtement je l'ai rebaptisé, "Another Prog" : Ecoutez moi la classe et l'Art d'Analla à suivre/accompagner les deux instrumentistes sur ce tempo : un facture de main de maitre) jusqu'à un "Red Road" qui je suis sûr plongera n'importe quel mélomane de Musique Progressive digne de ce nom dans les méandres de ses souvenirs juvéniles (et enfantins même!)

NB: certains diront que c'est trop "exagéré", étant donné que beaucoup de gens "novices en la matière "dans la majorité l'ont qualifié d'album "déjà écouté" ;-) !? mais cet album est conseillé à ceux qui veulent s'extirper de l'emprise qu'a exercée Dream Theater sur beaucoup de Fans, une emprise qui parfois nous a fait même oublier parfois l'essence et la quintessence du Métal Progressif, en l'occurence : Diversité-Innovation-Hardiesse et SLAVIOR est ce que j'appelle de la musique futuriste et avant-gardiste

Décidément je me plie au message affiché par le serveur ("note comprise entre 0 et 9) et je lui donne gracieusement 9/10, un point de retranché pour la courte durée du disque, j'aurai tant aimé qu'il soit plus long :-)

Karim "Skardeus"

NUNO777 - 21/08/2007 -
0 0
4/5
Pour aller dans ton sens Struck , je dirais que j'ai ressenti quelques réminiscences de Gno quand j'ai écouté cet album dont je n'attendais pas grand chose car ne connaissant pas les musiciens plus que ça. Finalement j'adore cet album.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC SLAVIOR
NOTES
5/5 (1 avis) 4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
PDG: Less Is More (2006)
ROCK
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SENGIR: Sign Of Devotion (2007)
METAL MELODIQUE
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SLAVIOR
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020