VANTABLACK WARSHIP

(CANADA)

LAST OF THE HARDMOUTHED POETS

(2023)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant éraillé, Groovy, Mélancolique, Old School
"Vantablack Warship livre un “Last of the Hardmouthed Poets” sympathique, hargneux et mélodique, mais un peu trop convenu."
THIBAUTK (06.07.2023)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)

Depuis son Canada natal glacé, Vantablack Warship joue un thrash brûlant et incisif aux couleurs hardcore. Le groupe a publié un premier EP énergique (“Abrasive Pulmonic Speak”) qui, sans révolutionner le genre, proposait une musique explosive. Voici son premier LP, “Last of the Hardmouthed Poets”, à la musique brutale et opaque qui accompagne le voyage d’un navire fou, fier et puissant, sur une mer démontée, arborant pavillon noir et blanc. Embarquement immédiat !

La pochette du disque est sublime : brasier éclairant l’obscurité comme un phare dans la nuit. Le disque veut ainsi perturber la fixité d’un monde moderne lisse. Alors bien que de courte durée, la musique de “Last of the Hardmouthed Poets” est dense et étouffante : tout est dit en trois minutes. Le disque propose un thrash mâtiné de hardcore à l’esprit punk. Les riffs sont directs, les mélodies simples, les rythmes percutants et les interventions solitaires mélodiques, efficaces et parfois d’une grande beauté (‘Unplug the Drug’ ou particulièrement ‘Above it All’). Par ce disque sincère, les musiciens pleins d’entrain propagent une énergie qui se répand comme une traînée de poudre ('Hunting The Recruiter'). L’introduction au piano intimiste contrebalance la fureur et crée la surprise, les pointes de rage brûlante font froid dans le dos (‘Choose your Ride’), les ralentissements imposent un groove pesant évoquant Machine Head.

Ces éléments différenciants aèrent le disque, mais l'intensité constante et le trop peu de variations ne permettent pas aux chansons de marquer durablement. Ainsi, même avec une énergie débordante, la rondelle laisse planer une sensation de redite.

“Last of the Hardmouthed Poets” est un disque aux pistes condensées et à l’énergie furieuse. Chaque titre est un cocktail musclé qui manque toutefois de variété dans sa mise en place et dans ses riffs. Cet opus entre thrash, hardcore et groove metal, sympathique, hargneux et mélodique, reste malgré tout un peu trop convenu.

- Site officiel
GROUPES PROCHES:
MACHINE HEAD, METALLICA

LISTE DES PISTES:
01. Blacklisters Lament - 0:36
02. We Shall Not Sleep - 3:14
03. Hunting the Recruiter - 3:09
04. 40 Acres - 3:19
05. Choose your ride - - 1:55
06. Unplug the drug - 2:11
07. Laughing in Anger - 3:47
08. Gone - 2:39
09. Inside his mind - 3:12
10. Fameless - 2:19
11. Above it all - 2:12
12. Raining Blood Vox - 0:17

FORMATION:
Kurt Clifford: Basse
Pat Gordon: Guitares
Pierre Pitre: Batterie
Thierry Hivon: Guitares
Yannick "pil" Pilon: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SOFT MACHINE: Other Doors (2023)
JAZZ - Soft Machine reste fidèle au jazz rock de ses origines et livre avec "Other Doors" un album plutôt calme mais manquant de relief.
AVENGED SEVENFOLD: Life Is But A Dream (2023)
HEAVY METAL - Les Californiens d'Avenged Sevenfold sortent avec "Life Is But a Dream" un album comme on n’en voit qu'une poignée par an, une pièce maîtresse du metal prog. Interdit de passer à côté !
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024