NOTHING BUT THIEVES

(ROYAUME UNI)

DEAD CLUB CITY

(2023)
LABEL:

SONY MUSIC

GENRE:

POP

TAGS:
FM
""Dead Club City" marque un retour énergique pour Nothing But Thieves avec un LP rempli de petites bombes pop."
NIST (05.10.2023)  
4/5
(0) Avis (1) commentaire(s)
Nothing but Thieves a semble-t-il toujours été un groupe en sursis. Entre les problèmes de santé mentale de son leader, Conor Mason, dépressif et luttant pour remplir son rôle de frontman, les accusations de harcelement sexuel en 2017 puis la pandémie des années 2020, il y avait de quoi baisser les bras. Le groupe a cependant toujours réussi à faire le dos rond et sortir tous les deux ans environ un album très bien accueilli par le public et les critiques. Pour lutter contre ses démons et avec l'aval de ses partenaires, Conor Mason, a sorti en 2022 un EP très personnel sous le nom de Man-Made Sunshine, sorte de projet cathartique censé lui redonner foi en la vie. 2023 serait-elle l'année de la déliverance avec pour nouveau départ ce quatrième opus, "Dead Club City" ?

Cette fois-ci, Nothing but Thieves revient aux sonorités de synthés des années 80, et ce dès le titre ouvrant l'album, 'Welcome to the DCC'. Les influences venant de la pop britannique sont nombreuses, notamment (pour les plus anciens) de Manic Street Preachers (que Muse a fait connaître en l’invitant en première partie de ses concerts) même si l’absence de guitar hero au sein du groupe ne rend pas la ressemblance évidente au premier abord. En revanche Nothing but Thieves prend lui aussi bien soin de composer des chansons ciselées pour la scène, un domaine dans lequel il excelle.

Conor Mason alterne en permanence pleine voix et falsetto et malgré le ton enjoué des titres et leur tempo quasi toujours relevé (il faut attendre le huitième titre 'Green Eyes : Siena' pour entendre un rythme mid tempo), une certaine mélancolie émane des différentes chansons dans lesquelles son auteur, ayant croisé la dépression, exprime ses doutes.

Onze titres en 42 minutes c'est court, mais c'est juste ce qu'il faut. Malgré quelques titres plus lents moins marquants, "Dead Club City" reste un album réussi, une sucrerie pop parfaite pour 2023. Nothing But Thieves est un groupe à voir en festival pour mieux appréhender son énergie sur scène et confirmer la capacité de ses chansons à faire danser.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Welcome To The Dcc
02. Overcome
03. Tomorrow Is Closed
04. Keeping You Around
05. City Haunts
06. Do You Love Me Yet?
07. Members Only
08. Green Eyes :: Siena
09. Foreign Language
10. Talking To Myself
11. Pop The Balloon

FORMATION:
Connor Mason: Chant
Dominic Craik: Guitares / Claviers
James Price: Batterie
Joe Landridge-brown: Guitares
Philip Blake: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TORPEDO
05/10/2023
  0
Excellent album pour ma part... Rien de technique, juste des titres agréables à écouter avec quelques hits à mettre dans sa playlist.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Near Death Experience !"
AUTRES CHRONIQUES
ROYAL THUNDER: Rebuilding The Mountain (2023)
HARD ROCK - Grâce à "Rebuilding The Machine", Royal Thunder revient régénéré, accouchant d'un album à sa mesure, à la fois tendre et orageux.
RAVEN: All Breaking Loose ! (2023)
HEAVY METAL - Raven ne rend pas les armes et revient avec un "All Breaking Loose !" percutant taillé dans un heavy speed qui envoie la sauce avec énergie.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NOTHING BUT THIEVES
NOTHING-BUT-THIEVES_Broken-Machine
Broken Machine (2017)
3/5
5/5
RCA / POP
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024